LE DIRECT
Georges Perec par Raoul Fladoc
Épisode 2 :

Georges Perec, voisins mode d’emploi

58 min
À retrouver dans l'émission

En 1978, l'écrivain Georges Perec obtient le prix Médicis pour "La Vie mode d’emploi", livre puzzle décrivant la vie d’un immeuble, de ses pièces, de ses habitants, de ses voisins, écrit selon des contraintes à l'aide d'un cahier des charges et d'un modèle mathématique, source d'inspiration infinie.

Georges Perec par Raoul Fladoc
Georges Perec par Raoul Fladoc Crédits : © Raoul Fladoc

Merci à Raoul Fladoc (Insta @raoulfladoc) pour son illustration pour Les Chemins de la philosophie.

Né en 1936 et mort en 1982, Georges Perec fut l'un des écrivains les plus féconds de l'OuLiPo (Ouvroir de littérature potentielle). Son écriture est marquée par l’utilisation de contraintes formelles, littéraires et mathématiques.
En 1978, il obtient le prix Médicis pour La Vie mode d’emploi qui évoque les relations de voisinage des habitants du 11 rue Simon Crubellier à Paris.
À travers une série d’histoires, Georges Perec décrit méticuleusement les pièces de l’immeuble mais également la vie de ses personnages qui partagent des lieux communs mais qui ne cessent de s’intéresser à l’espace du voisin...

Au-delà de La Vie mode d’emploi, le concept de voisinage se retrouve dans toute l'oeuvre de Perec : ses œuvres de fictions sont indissociables de ses œuvres autobiographiques, et dans toutes, il est question d’espaces, de lieux communs, de « hors lieu » et donc plus indirectement de voisinage.

L'invité du jour :

Jean-Luc Joly, ancien enseignant en classes préparatoires littéraires à Paris, président de l’Association Georges Perec.

"La Vie mode d’emploi", un « romans »

"La Vie mode d’emploi" raconte la vie d’un immeuble, c’est un roman au pluriel. Le voisinage y est un phénomène important, Perec en tient compte d’un point de vue sociologique, narratif, mais c’est un roman qui est bien autre chose, un chef d’œuvre presque au sens artisanal du terme. Perec a malicieusement dit que son ambition était était de remplir un tiroir de la Bibliothèque Nationale, ailleurs il a aussi dit qu’il aimerait tout écrire, et s’il y a un « romans » où il a réussi cet exploit, c’est bien "La Vie mode d’emploi".    
Jean-Luc Joly

Georges Perec, écrivain géographe

Ce thème du voisinage est une entrée intéressante dans l’œuvre de Perec. Dans le livre d’Hélène L’Heuillet sur le voisinage, il y a une très belle phrase : le voisinage, c’est le lien par le lieu, Perec est un écrivain du lieu, de l’espace, l’un de ses grands projets encore inédit s’intitule "Lieux", ce n’est pas un hasard et il y a bien d’autres textes où le mot apparaît. Georges Perec est un écrivain géographe, son imagination est fondamentalement géographique, spatiale, le voisin est donc un personnage fréquent dans son œuvre.    
Jean-Luc Joly

Structure sémantique de "La Vie mode d’emploi"

Au départ de "La Vie mode d’emploi", il y a une ambition oulipienne. Les prémisses du projet sont datées aux environs de 1967, Perec vient d’entrer à l’OuLiPo. François Le Lionnais, un mathématicien, a donné aux oulipiens une sorte de direction de réflexion qu’il appelle l’oulipo sémantique : jusqu’ici les oulipiens travaillaient sur des contraintes linguistiques comme écrire un texte sans la lettre E, un lipogramme. Dans "La Vie mode d’emploi", il n’y a donc pas seulement l'exploration de contraintes linguistiques mais des composantes sémantiques du texte : le personnage, la temporalité, l’espace… Le mathématicien Claude Berge, un autre membre de l’OuLiPo, a entendu parler de ce qu’on appelle les bicarrés latins, la volonté d’appliquer à un roman une sorte de structure mathématique, une combinatoire, il s’agit alors d’écrire un roman sur plan, et Perec se sert de cette structure pour écrire son livre, c’est presque ainsi qu’il le commence : créer un réel entièrement fabriqué, pixel par pixel…    
Jean-Luc Joly

Georges Perec, écrivain réaliste

Perec s’est toujours dit écrivain réaliste pendant des années on a voulu en faire un formaliste, un anti-réaliste. Sauf qu’il ne veut pas faire un roman réaliste à la Balzac ou à la Zola mais en partant pourtant des mêmes prémisses que ces deux écrivains qu’il admire, il veut aborder le réel d’une manière différente. Il ancre l’immeuble de "La Vie mode d’emploi" dans le réel, il demande à une amie de le dessiner pour voir s’il peut avoir une existence architecturale… Deux ans après la parution du roman, Perec s’est aperçu que le roman a parfaitement fonctionné comme une tranche de réalité, les gens vont dans le 17ème arrondissement de Paris chercher la rue Simon Crubellier, l’effet de réel du roman a été si parfait que les gens y croient… À la fin de l’écriture du roman, Perec lui-même est allé voir si la rue Simon Crubellier n’existait pas, autrement dit si la fiction n’avait pas fini par créer la réalité !    
Jean-Luc Joly

Textes lus par Georges Claisse :

  • Extrait de La Vie mode d’emploi de Georges Perec, éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade

Sons diffusés :

  • Ouverture d'émission : Archive de Georges Perec sur l'ambition, Radioscopie, France Inter, 1978
    suivi de Children's corner de Debussy
    suivi d'un extrait de La Vie mode d’emploi de Georges Perec, éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade (lu par Georges Claisse)
  • Extrait d'Un homme qui dort, de Georges Perec, éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade lu par Adèle Van Reeth
  • Archive de Georges Perec, faire exploser le cadre du roman, Un livre, des voix, France Culture, 1978
  • Archive de Georges Perec sur le puzzle, Radioscopie, France Inter, 1978
  • Archive de Georges Perec sur le caractère potentiel du livre, Un livre, des voix, France Culture, 1978
  • Musique de Haydn, Symphonie en ré majeur
  • Puzzle de La Lettre à Elise, Beethoven
  • Chanson de fin : Françoise Hardy, C'est à l'amour auquel je pense

Chroniques

10H55
5 min

Le Journal de la philo

Présences de Jankélévitch

Bibliographie

Georges Perec : Œuvres I, IIGeorges Perec et Christelle ReggianiGallimard, Bibliothèque de la Pléiade , 2017

Intervenants
  • ancien enseignant en classes préparatoires littéraires à Paris, président de l’Association Georges Perec
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......