LE DIRECT
Jil Caplan, Imparfaite

Jil Caplan, Semaine de la Langue française, Souria Houria

7 min
À retrouver dans l'émission

La chanteuse Jil Caplan et son nouvel album "Imparfaite", la Semaine de la langue française et de la francophonie qui commence aujourd’hui, et l'association Souria Houria

Jil Caplan, Imparfaite
Jil Caplan, Imparfaite

Jil Caplan, "Imparfaite" (Washi Washa)

C’est avec la complicité de Romane, virtuose de la guitare manouche, de Benjamin Biolay et de Thomas Dutronc avec qui elle chante deux duos, que la chanteuse Jil Caplan a choisi de faire son grand retour, après dix ans d’absence. Son nouvel album est très swing, comme cette chanson « Nos chevaux sauvages ». De cette composition et de sa collaboration avec le guitariste Romane, Jil Caplan dit qu’il est « capable de mélancolie sur des tempos échevelés ». Sur « Nos chevaux sauvages », la cadence à la Brassens l'a d'abord désarçonnée, mais le guitariste a su user d’une « vélocité hallucinante ».

On avait connu Jil Caplan au tournant des années 1980 avec des tubes comme « Nathalie Wood » ou « Tout c’qui nous sépare ». Elle avait obtenu une Victoire de la musique en 1992 et avait vendu près de 500 000 albums. Imparfaite est un disque Washi Washa

Elle sera le 11 mai à LA BAM – ISSOUDUN, 16/07 aux Francofolies DE LA ROCHELLE, le 28 sept au TRIANON à PARIS, le 13 oct FORUM DES JEUNES ET DE LA CULTURE à BERRE L’ETANG

La Semaine de la langue française et de la francophonie

Voilà avec cette chanson de quoi ouvrir en jazz cette Semaine de la langue française et de la francophonie qui commence aujourd’hui et qui culminera avec la journée de la francophonie lundi au cours de laquelle vous pourrez entendre sur France Culture le Dictionnaire intime de la langue française que la romancière Leila Slimani, prix Goncourt 2016 pour Chanson douce, a rédigé pour la radio

L'association Souria Houria

Cela fait 6 ans ce mois de mars que la Syrie est entrée en révolution, cinq ans qu’elle connaît une répression atroce et que ce qui était au départ une soif de liberté s’est transformée en un massacre.

Dans le cadre de ce triste anniversaire, l’association SOURIA HOURIA, qui fait un travail formidable depuis le début de la révolution syrienne, organise tout un tas d’événements ce mois-ci. Par exemple elle accompagne la pièce "Oh mon doux pays" de Corine Jaber, qui se joue jusqu’à demain à la Cartoucherie de Vincennes qu’Ariane Mnouchkine a mise à leur disposition.

Outre la pièce, tous les soirs un dîner syrien est proposé à un prix abordable, dont les recettes vont à SOURIA HOURIA en faveur des écoles dans les camps et des centres pour les femmes.

Des débats sont organisés, des projections, des rencontres.

Cet après-midi, avant les deux dernières représentations à 18h et à 20h30, Annick Neveux-Leclerc, spécialiste des Arts de l'Islam et du patrimoine syrien, fera une intervention à 15h sur l'histoire de la Syrie... Un peu plus loin, sur la scène du TARMAC à Paris, à 16h, se jouera la pièce "De la justice et des poissons" sur la notion de « ville refuge », avec la comédienne Nanda Mohammad... et à 17h vous pourrez assister à un débat intitulé « Nous, eux, tous : dans quelle langue parle la justice des hommes aujourd’hui ? » Animé par Catherine Coquio, avec Sophie Bessis, Henri jules Julien, Farouk Mardam Bey et Zahia Rahmani.

Entrée libre mais la réservation est conseillée au 01 43 64 80 80 ou à resa@letarmac.fr

Chroniques

7H15
26 min

L'Invité culture de la Matinale

Marc Jeanson : "L'herbier peut être une oeuvre"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......