LE DIRECT

"The Postmodern Jukebox" et "The Handmaid’s Tale"

6 min
À retrouver dans l'émission

"Jolene", reprise de la chanson de Dolly Parton par Scott Bradlee et le Postmodern Jukebox / La nouvelle série phénomène

“Jolene”, c’est une des « 500 plus grandes chansons de tous les temps » selon le magazine Rolling Stones, chantée en 1974 par Dolly Parton, et reprise aujourd’hui par le groupe Postmodern Jukebox de Scott Bradlee, dont la marque de fabrique est de reprendre des tubes d’hier et d’aujourd’hui en mode rétro, du swing des années 20 à la soul des seventies.

Le dernier album du Postmodern Jukebox est sorti jeudi sous le titre New Gramophone Who Dis ? Mais bien sûr, les vidéos sont sur Youtube, où ils postent régulièrement leurs chansons. Et ils seront en concert cet été avant une tournée française à la fin de l'année.

C’est aussi une histoire de femmes que raconte la nouvelle série phénomène qui nous vient des EU et qui est diffusée depuis lundi sur la chaîne OCS Max = The Handmaid’s Tale (La servante écarlate en français)…

The Handmaid’s tale est l’adaptation en dix épisodes du roman dystopique de Margaret Atwood paru en 1985. L’histoire se passe dans un futur proche, après la prise du pouvoir par un groupe de religieux extrémistes qui a réduit les femmes en esclavage sexuel pour répondre à la chute du taux de natalité, chute due essentiellement à la multiplication des catastrophes environnementales qui a affaibli aussi la bien la fertilité des hommes que des femmes. Celles qui ne peuvent avoir d’enfants, ou les lesbiennes, sont envoyées dans des colonies d’où elles ne reviendront pas. Celles qui sont fécondes sont enlevées, séquestrées et condamnées à donner un enfant à des familles qui n’en ont pas et qui font partie de la secte religieuse, sous le regard des « yeux » de surveillance permanente. Dans le même temps, on comprend au fur et à mesure par d’importants flash backs que la société a subi des attaques terroristes et que les citoyens, à commencer par les femmes, ont été progressivement privés de leurs droits et libertés fondamentaux.

Même si c’est terrifiant et totalement glaçant, c’est une série qu’il faut absolument regarder, pour au moins deux bonnes raisons : c’est d’abord extrêmement bien filmé, avec une esthétique à la Vermeer, c’est ensuite une réflexion sur la condition des femmes et sur notre fragile situation démocratique qui peut basculer dans la dictature la plus effrayante sans que l’on n’y prenne garde… "N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question", écrivait Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe.

D'ailleurs,il y a deux jours,des femmes déguisées en servantes écarlates ont manifesté devant le Sénat américain pour protester contre la réforme de la santé du président Trump.

The Handmaid's Tale est diffusée en ce moment sur OCS Max

Chroniques

7H15
30 min

L'Invité culture de la Matinale

Mathieu Pernot : "La photographie c’est donner à penser le monde que l’on représente"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......