LE DIRECT

Les Cours du Collège de France

les samedis et dimanches de 15h à 16h, rediffusion de 21h à 22h

Les grandes voix du savoir pour tous.

GÉNÉRIQUE COLLÈGE DE FRANCE :

  • Au tout début, quelques notes de " Trinkt Freunde trinkt : Tourdion " Compositeur /interprète : Pierre ATTAIGNANT (Label : Blacklisted records / numéro : 080901-17)
  • " Glenn " (partie instrumentale du morceau qui porte les archives autour de l'histoire du Collège de France) Compositeurs : ( Johann Sebastian Bach , Nicolas Godin , Vincent Taurelle ) ; interprète : Nicolas GODIN, album Contrepoint (Label : Because Music / numéro : 5156169) .
  • " Club nine " (morceau qui accompagne souvent la présentation du cours) Compositeurs : ( Johann Sebastian Bach , Nicolas Godin , Vincent Taurelle ) ; Interprète : Nicolas GODIN, album Contrepoint (Label : Because Music / numéro : 5156169) .
  • Générique de fin, " Green's leaves ". Compositeur et interprète : Chilly Gonzales (Label : Gentle threat / numéro : 018).

Références des archives INA :

  • Claude Lévi-Strauss, dans Radioscopie, France Inter, le mercredi 9 novembre 1988 : "Le professeur du Collège de France est maître de sa chaire, libre..." Il n'a qu'une obligation traiter un sujet nouveau chaque année. C'est le goût de l'exploration intellectuelle, "c'était passionnant"
  • André Gillois livre ses souvenirs sur Bergson au Collège de France au début du XXe siècle : "on faisait la queue pour entrer dans la petite salle n°8 comme pour aller au cinéma", extrait du magazine, Messages de France. Souvenir des hommes que j'ai connus : BERGSON et EINSTEIN (Radio Diffusion Française), enregistré le 26/05/1950
  • Extrait du Cours inaugural de Roland Barthes au Collège de France, enregistré le 11 janvier 1977 : il exprime sa joie d’entrer dans un lieu hors pouvoir et "d’interpréter le Collège comme une des dernières ruses de l’histoire", pour le professeur, il s'agit certes de « chercher » mais aussi de « rêver tout haut sa recherche »
  • Jacqueline de Romilly, extrait du magazine, Le bon plaisir, sur France Culture, le samedi 2 juillet 1988, à propos de la salle des archives : "tout le monde est là", "cette table" où sont mélangés, "scientifiques, littéraires, philosophes, toutes les langues", "tout le monde se lève pour vous voir entrer", "François 1er préside", c'est très émouvant"... "une salle remplie des souvenirs du Collège de France"
  • Autres archives d'ouverture :
  • Yves Laporte sur l'histoire du Collège de France, extrait de l'émission, Agora, France Culture, vendredi 5 juin 1981
  • Yves Bonnefoy explique suite à son élection au Collège de France en 1981 : « Il me semblait qu’une chaire au Collège de France avait pour vocation naturelle non seulement d’expérimenter mais aussi d’écouter la façon d’expérimenter des autres… », dans le cadre du magazine Surpris par la nuit, « L'esprit 81 : la culture en France autour de l'année 81 », le 25 avril 2001, sur France Culture.

Archives pour introduire les leçons inaugurales :

  • Dialogue entre Georges Duby et Pierre Bourdieu sur leurs souvenirs de la leçon inaugurale, G. Duby rappelle que c’est « un rite de passage et une épreuve », « on paraît devant ses pairs »… son souvenir de R. Aron, "vert de peur". "La préparation des cours et séminaires" est "lourde", le " métier de professeur du Collège n'est pas une sinécure", il faut "se surpasser devant cet auditoire inquiétant". Pour P. Bourdieu " on a une sorte de public attachée à la seule parole du professeur"..."les professeurs du Collège", "des hérétiques consacrés"...
  • Extrait de la leçon inaugurale de Pierre Bourdieu en avril 1982, « l’efficacité proprement magique du rituel », reportage au Collège de France et archive, diffusés dans le cadre du magazine, Le bon plaisir « Pierre Bourdieu » sur France Culture, diffusion le 23 juin 1990.
  • Françoise Héritier, ancienne élève de Claude Lévi-Strauss se souvient de la leçon inaugurale de son maître et de son émotion de découvrir qu’il n’y avait pas que ses disciples et des universitaires, mais aussi Alain Cuny dans le public au Collège de France… « il n’y avait pas que nous », extrait du magazine, Le bon plaisir « Claude Lévi-Strauss », sur France Culture, le 25 octobre 1986

TOUTES LES DIFFUSIONS

Une histoire génétique : notre diversité, notre évolution, notre adaptation, leçon inaugurale de Lluis Quintana-Murci
58 min
LE 26/06/2020

De quelle manière la sélection naturelle a-t-elle influencé la variabilité du génome humain? Comment agit-elle sur les fonctions immunitaires et de défense...

Culture politique arabe (3/3) : Le particulier et l'universel dans la sphère kurde
58 min
LE 25/06/2020

Quelle est la culture politique kurde, s’interroge l’historien Hamit Bozarslan. Comment Mustafa Kemal, le fondateur de la République turque, a-t-il trahi...

Culture politique arabe (2/3) : L’espace syrien, entre ordres urbain, rural et tribal
58 min
LE 24/06/2020

Quelles sont les relations entre le monde des villes, celui des campagnes et celui des nomades dans l’espace syrien, de la fin du XVIIIe siècle à la Syrie...

Culture politique arabe (1/3) : Le miroir de Damas
58 min
LE 23/06/2020

Des temps anciens à aujourd’hui, quelle "part de Syrie, avons-nous, tous, en nous" ? Comment le jeu des puissances prétendant agir pour les minorités,...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (11) : Qu’est ce que la confiance en démocratie ?
58 min
LE 22/06/2020

Pourquoi l'essoufflement des idées & des explorations des années post-68? Qu'est-ce que la culture de gouvernement et que veut dire l'exercice de la volonté...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (10) : La machine à conquérir le pouvoir : l'idéologie avant l'intelligible
58 min
LE 19/06/2020

Qui est la nation et qui représente l’intérêt général ? Comment se heurte-t-on au jeu cruel de la politique au sein des partis? demande Pierre Rosanvallon....

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (9) : L'engourdissement des années 1980, les causes politiques
58 min
LE 18/06/2020

Qu’est-ce que le "tocquevillisme" du pauvre et son slogan banalisé de "L’Etat qui détruit les pouvoirs intermédiaires"? Qui sont les Jacobins d’excellence?...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (8) : Les raisons intellectuelles de l’engourdissement des années 1980
58 min
LE 17/06/2020

Pourquoi interroger les moments clés de la rupture moderne? Quelle relation entretient le totalitarisme avec la démocratie? Quel rôle a joué l’anti-totalitarisme...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (7) : L'hiver des années 1980 ou l'essoufflement des idées
59 min
LE 16/06/2020

Comment situer l’exploration libre de Foucault et ses interrogation sur l’art libéral de gouverner ? Quel est le constat de l'ambiguïté du libéralisme...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (6) : Pourquoi le libéralisme ?
59 min
LE 15/06/2020

Pourquoi reprendre au milieu des années 1970, le terme alors désuet en France de "libéralisme", terme non encore connoté par les années Thatcher, Reagan...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (5) : Effervescence intellectuelle et retour du libéralisme
58 min
LE 12/06/2020

Pourquoi faut-il réévaluer les résistances ouvrières? Quelle a été la place des hors système, des "marginaux séquents"? Pierre Rosanvallon revient sur...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (4) : Le laboratoire des années 1970
58 min
LE 11/06/2020

Comment expérimenter de nouveaux rapports sociaux? Quel rôle peut jouer l’imaginaire collectif? Quelles sont la pratiques de la subversion? Quelles sont...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (3) : Autogestion, société civile et nouvelle culture politique
59 min
LE 10/06/2020

Pourquoi le succès l’autogestion? Qu’est-ce qu’une entreprise, si son capital est défait? Quelle est l’importance de l’expertise d’usage? Pierre Rosanvallon...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (2) : Entre histoire et itinéraire personnel, retour sur mai 68
58 min
LE 09/06/2020

Comment interpréter mai 68 et que désigne le mot "révolution"? Pierre Rosanvallon se demande pourquoi la problématique de l’avènement d’un 3e âge de l’émancipation...

Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (1) : Une histoire longue de la modernité et de l’émancipation
58 min
LE 08/06/2020

Pourquoi revenir sur la rupture de 1968? Comment redéfinir les termes de notre émancipation dans le monde d’aujourd’hui, tenté par les "régressions" et...

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close