LE DIRECT
Couverture du roman de Ford Madox Ford, No More Parades (1924-28 / édition de 2011) et Affiche du film "Das Cabinet des Dr. Caligari" en 1921 (Atelier Ledl Bernhard)
Épisode 3 :

Littérature et cinéma, à l'ère des masses

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu'est ce qui lie la littérature, le cinéma à la guerre moderne, industrielle et démocratique, à l’ère des masses ? Antoine Compagnon & Olivier Agard scrutent les transformations, la fragmentation du monde avant et après 1914-18, la cacophonie et l'art de l'aléatoire, des écrits aux grands écrans.

Couverture du roman de Ford Madox Ford, No More Parades (1924-28 / édition de 2011) et Affiche du film "Das Cabinet des Dr. Caligari" en 1921 (Atelier Ledl Bernhard)
Couverture du roman de Ford Madox Ford, No More Parades (1924-28 / édition de 2011) et Affiche du film "Das Cabinet des Dr. Caligari" en 1921 (Atelier Ledl Bernhard) Crédits : Carcanet Press Ltd/wikicommons

Quel rôle a pu jouer l’argot des poilus, alors que tout le monde écrit dans les tranchées, des lettres, des poèmes, des récits ?  Comment traduire la cacophonie, se sensibiliser à "l’entrechoc"? Quelles voies innovantes a pu prendre le roman, notamment anglo-saxon, pour traduire ces polyphonies? Demande Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire de Littérature française moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie. 

Comment le cinéma devient-il « l’art de l’aléatoire », parvient-il à « rendre compte d’une réalité fragmentée, mouvante, kaléidoscopique » , demande Olivier Agard, maître de conférences à l'université Paris-Sorbonne (Paris IV), et spécialiste de l'histoire des idées en Allemagne au XXe siècle. Comment selon Kracauer 

"le cinéma ne permet pas de vaincre l’horreur" mais nous transforme en « observateur conscient de cette horreur »? 

Dans une approche interdisciplinaire, nous vous invitons à écouter, ces jours-ci, les contributions qui ont été données, en octobre 2014, lors du grand colloque de rentrée du Collège de France intitulé,  "Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée, Sciences, arts et lettres", sur la question des répercussions sur le long terme de la Première guerre mondiale. 

Céline écrit dans Voyage au bout de la nuit, 

"C’était la pagaïe dans mon esprit, tout comme dans la vie". (Denoël et Steele, Paris, 1932, éd. mars 1942, p. 209).

L’historien de la littérature, Antoine Compagnon interroge en première partie les effets de la guerre sur l’écriture... Du rapport à la démocratisation dans la tranchée, pour un Drieu de La Rochelle, à la « pagaïe discursive » dans No more parades de Ford Madox Ford. 

Comment les "courants de conscience, qui existaient comme technique d’écriture avant la guerre, ont-ils pris corps et se sont développés avec les traumatismes du Premier conflit mondial" ? 

En deuxième partie, Olivier Agard revient sur le sentiment de ruine des Allemands, avant même la Grande guerre, face à la modernité et au « profond traumatisme » du conflit dans les années 1920-1930. Il s’attache notamment aux analyses de Kracauer et de Benjamin qui conçoivent 

le cinéma comme « organiquement lié à une civilisation moderne post-bourgeoise, nourrie de l’expérience de la guerre. » 

Et nous gagnons le Collège de France, le 16 octobre 2014 pour le colloque  « Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée, Sciences, arts et lettres », avec Antoine Compagnon, "Guerre, littérature et démocratie », puis Olivier Agard, "Cinéma et barbarie positive dans la théorie du cinéma", le 17 octobre 2017.

Pour prolonger :

Les actes du colloque, "Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée, Sciences, arts et lettres », ont été publiés sous la direction d’Antoine Compagnon, chez Odile Jacob en 2015.

Antoine Compagnon a publié en collaboration avec Yuji Murakami, l’anthologie, « La grande guerre des écrivains, d’Apollinaire à Zweig » en Folio classique. 

Olivier Agard a publié, Kracauer. Le Chiffonnier mélancolique (CNRS éditions, en 2010).

Intervenants
L'équipe
Coordination
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......