LE DIRECT
Légende : Le grand Berlin / Vue de Berlin, Potsdamer Platz und Leipziger Straße en 1926 / Louis Dimier intitulé L’Appel des intellectuels allemands et publié par La Nouvelle Librairie Nationale.
Épisode 8 :

Berlin, la moderne et l'unité intellectuelle brisée par la guerre

59 min
À retrouver dans l'émission

Quelle modernité incarne Berlin avant et après la Première guerre mondiale? demande Céline Trautmann-Waller. Comment ce terrible conflit a-t-il creusé un profond fossé entre les savants français, allemands et anglais, s'interroge Jürgen von Ungern-Sternberg,

Légende : Le grand Berlin / Vue de Berlin, Potsdamer Platz und Leipziger Straße en 1926 / Louis Dimier intitulé L’Appel des intellectuels allemands et publié par La Nouvelle Librairie Nationale.
Légende : Le grand Berlin / Vue de Berlin, Potsdamer Platz und Leipziger Straße en 1926 / Louis Dimier intitulé L’Appel des intellectuels allemands et publié par La Nouvelle Librairie Nationale. Crédits : BERLINAB50/German Federal Archives

Quelle a été la campagne pour le grand Berlin avant la Première guerre mondiale? Comment s’adapte la métropole allemande à l’ère des masses dans les années 1920? Est-elle une impossible capitale républicaine ? Quelle matrice d’une culture ambivalente de la métropole représente t elle ? Demande Céline Trautmann-Waller, professeur en études germaniques à l'Université de Paris III. 

Comment l’unité intellectuelle de l’Europe a-t-elle été brisée en 1914? Quelles réactions suite au manifeste des 93, l’Appel des Intellectuels Allemands aux Nations civilisées, en date du 4 octobre 1914, "Aufruf an die Kulturwelt, An die Kulturwelt ! Ein Aufruf"? Quel a été le boycott de l’activité scientifique des puissances  centrales pendant la Première guerre mondiale? Demande, Jürgen von Ungern-Sternberg, professeur émérite en histoire ancienne à l'université de Bâle, qui explore "les conséquences désastreuses à long terme de la guerre des esprits ?"

Dans une approche interdisciplinaire, nous vous invitons à écouter, ces jours-ci, de larges extraits des contributions qui ont été données, en octobre 2014, lors du grand colloque de rentrée du Collège de France intitulé, « Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée, Sciences, arts et lettres », sur la question des répercussions sur le long terme de la Première guerre mondiale. 

Serge Haroche rappelle dans l’introduction des actes du colloque publiés chez Odile Jacob: 

"Comprendre le monde, c’est se poser des questions sur la condition de l’homme, sur sa relation à lui-même et aux autres, et sur ses plans encore, dans les domaines de la psychiatrie, la psychanalyse, de la sociologie et de l’anthropologie, le temps de la Grande guerre a été un moment de mutation profonde. Ce colloque du collège de France ne s’est pas placé sur le terrain géopolitique ou historique. Nous n’avons pas cherché à discuter directement les événements qui ont conduit à cette guerre ou qui l’ont suivie. Nous nous sommes attachés en revanche analyser les grandes transformations qui l’ont accompagnée dans tous les domaines évoqués plus haut. Elles font qu’un Stephan Zweig a pu se référer au temps d’avant 1914, en l’appelant avec nostalgie le monde d’hier, un monde où l’on vivait, pensait et sentait les choses autrement".    

Et nous gagnons le Collège de France, le 16 octobre 2014 pour le colloque  « Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée, Sciences, arts et lettres », en première partie, Céline Trautmann-Waller, "Berlin après 1918 : une modernité problématique" et en deuxième partie, Jürgen von Ungern-Sternberg, "Les conséquences de la guerre pour la vie universitaire en Europe" 

Pour prolonger :

Les actes du colloque ont été publiés sous la direction d’Antoine Compagnon, chez Odile Jacob en 2015. 

  • Céline Trautmann-Waller, a publié Aux origines d'une science allemande de la culture : linguistique et psychologie des peuples chez Heymann Steinthal  en 2006 aux CNRS Editions,dans la Collection "De l'Allemagne" 
  • Et plus récemment elle a édité avec  Stephan Braese  L'affaire de Damas (1840) : perspectives franco-allemandes traduit de l'allemand par Franck Lemonde, en  2017 aux éditions  Eclat
  • Jürgen von Ungern-Sternberg a publié L'Antiquité partagée : correspondances franco-allemandes, 1823-1861 : Karl Benedikt Hase, Désiré Raoul-Rochette, Karl Otfried Müller, Otto Jahn, Theodor Mommsen,  éditées et présentées par Ève Gran-Aymerich et Jürgen von Ungern-Sternberg en 2012, Académie des inscriptions et belles-lettres, 
  • Avec Wolfgang von Ungern-Sternberg, Der Aufruf 'An die Kulturwelt' 
L'équipe
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......