LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gustav Klimt, "Nuda Veritas" (Vienne)
Épisode 2 :

La démocratie ou l'espace des raisons

59 min
À retrouver dans l'émission

A quoi bon la vérité? Comment concevoir la démocratie comme un espace de raisons? interroge la philosophe Claudine Tiercelin, alors que les sceptiques y voient « un espace dans lequel on viserait le consensus et en aucun cas la vérité ». Quelle est la relation entre la vérité et la croyance?

Gustav Klimt, "Nuda Veritas" (Vienne)
Gustav Klimt, "Nuda Veritas" (Vienne) Crédits : G.Klimt/wikicommons

A l’heure des faits alternatifs et de ce qu’on appelle la « post-vérité », Claudine Tiercelin, titulaire de la chaire de Métaphysique et philosophie de la connaissance, - normalienne passée par Berkeley, qui a été enseignante chercheuse à Paris et à New York, nous entraîne dans une grande enquête, à la fois en logicienne et en philosophe analytique, sur les relations que l’on peut ou non tisser entre 3 concepts, « Connaissance, vérité et démocratie » . Ces trois concepts, « plus complexes les uns que les autres », forment aussi le titre de la série de cours qu’elle a donnés en 2017. Chaque cours est divisé en 2 parties d’une bonne heure dont nous vous proposons de très larges extraits,

Nous poursuivons, aujourd’hui, son interrogation de « savoir s’il est aussi facile de soutenir que la vérité et la démocratie font bon ménage ? »

« De façon générale, demande-t-elle encore, avons-nous vraiment de bonnes raisons de préférer nous passer du concept de vérité au profit d’autres concepts comme ceux de rationalité, de raisonnablitié, de délibération raisonnée, de consensus par recoupement, etc ? » « quel modèle de rationalité est-on prêt à endosser ? Et quel rôle est-on prêt à accorder non seulement à la raison, mais, dans l’espace des raisons, aux différentes sortes de « raisons », qu’elles soient théoriques mais aussi pratiques , s’interroge-t-elle? Quelle place pourrions-nous vouloir accorder à la connaissance en démocratie ?

Ce ne sont là que quelques unes des questions principales soulevées par Claudine Tirecelin qui a choisi une approche normative et elle s’en expliquera.

Son cours est nourri de nombreuse et précises citations, et nous découvrons en particulier dans ce cours, les analyses de Michael Lynch et en fin de cette heure, elle propose de stimulantes réflexions de Julien Benda, tirées de La grande épreuve des démocraties en 1942...

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 1er mars 2017, pour le cours de Claudine Tiercelin, « Connaissance, vérité et démocratie », aujourd’hui : "La démocratie ou l'espace des raisons" (2e partie)

Pour prolonger :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • philosophe, professeure au Collège de France, membre de l’Institut, Académie des sciences morales et politiques
L'équipe
Réalisation
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......