LE DIRECT
Corona virus et extrait du roman "La peste" de Camus, présentation de la conférence de Philippe Sansonetti au Collège de France

Covid-19 ou la chronique d'une émergence annoncée

58 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi le Covid-19, dont le nom officiel est SARS-CoV-2, dans la famille des coronavirus, est-il un "virus vicieux"? Philippe Sansonetti analyse au XXIe siècle, la menace que représentent les sauts d'espèces et les maladies émergentes", auxquelles appartiennent le SARS 2003, Ebola & le Covid-19.

Corona virus et extrait du roman "La peste" de Camus, présentation de la conférence de Philippe Sansonetti au Collège de France
Corona virus et extrait du roman "La peste" de Camus, présentation de la conférence de Philippe Sansonetti au Collège de France Crédits : P. Sansonetti/ Collège de France

De quelle façon ces maladies émergentes sont-elles typiques de notre époque, de "l'anthropocène" ? s'interroge Philippe Sansonetti, médecin et micro-biologiste, professeur émérite au Collège de France, titulaire de la chaire Microbiologie et maladies infectieuses, de 2008 à 2020 et professeur émérite à l’Institut Pasteur

Pourquoi le taux d’attaque du SARS-CoV-2, qui "définit le nombre d’individus nouvellement infectés par rapport à l’ensemble de la population naïve" est-il élevé et "bien supérieur à la grippe saisonnière"?

Un virus vicieux

Le médecin-microbiologiste souligne la rapidité de l'identification du virus : 

"Le diagnostic qui, il y a encore dix ou vingt ans, aurait pris des semaines, voire des mois parce qu’il fallait isoler le virus et l’identifier, a été établi par des méthodes moléculaires en quelques jours sinon en quelques heures, grâce au progrès du séquençage profond dit de nouvelle génération, et de la bio-informatique qui a permis d’identifier tout de suite cet ARN étranger dans les échantillons de ces individus infectés (...)"

Le SARS-CoV-2 s'avère pour Philippe Sansonetti un virus "vicieux" :

"Ce qui fait sa difficulté, explique le microbiologiste, c'est qu'il a tendance à annihiler les réponses immunitaires". 

"Il est étonnant, note-t-il encore, qu’un virus ait sélectionné comme récepteur l’enzyme de conversion de l’angiotensine II, une enzyme importante dans la régulation de la tension artérielle (c’est elle qui assure la tension vasculaire qui génère la pression artérielle). 

Pathogénicité du SARS-CoV-2 : Extrait des documents présentés pendant la conférence de Philippe Sansonetti
Pathogénicité du SARS-CoV-2 : Extrait des documents présentés pendant la conférence de Philippe Sansonetti Crédits : Philippe Sansonetti / Collège de France

Du saut d'espèce à l'ère anthropocène

Philippe Sansonetti rappelle que le Covid-19 relève des maladies émergentes avec saut d'espèce :

"L’arbre phylogénique montre que le SARS-CoV-2, le nom officiel du virus de Covid-19, est très proche de celui du SRAS de 2003 et du MERS de 2012 ; et les maladies se ressemblent considérablement. L’origine est proche : les chauve-souris sont le réservoir du coronavirus. Le domaine est donc relativement connu (...)"

"Le Covid-19 est un cas d’école d’émergence infectieuse, qui est dû à un saut d’espèce (« zoonose »). Depuis des dizaines d’années maintenant on assiste à ces zoonoses, en particulier dans les régions tropicales (Ebola, par exemple) : ce sont des virus adaptés aux espèces animales qui passent dans l’espèce humaine".

Philippe Sansonetti analyse comment ces maladies émergentes sont "l’effet du comportement humain" :

"Quand on est retourné après l’épidémie de SRAS sur les marchés vendant des civettes, explique-t-il, on a constaté que 70 % des marchands étaient séropositifs au coronavirus. On voit donc qu’il existe des zones de passage permanentes pour le saut d’espèce, et puis parfois, d’un seul coup, parce que le virus a muté, qu’il a acquis un petit fragment de génome supplémentaire, il devient parfaitement adapté au passage chez l’homme. On est donc constamment menacé par ces maladies émergentes. Ce sont des maladies d’anthropocène : pour l’essentiel voire exclusivement, elles sont liées à la prise en main de la planète et à l’empreinte que l’homme y laisse. Ce qui est valable pour le climat, pour l’environnement, est tout aussi valable pour les maladies infectieuses, en particulier émergentes, et les trois sont liés."

Philippe Sansonetti résume ainsi les conditions les conditions qui mènent du saut d'espèces à une pandémie :

Il y a donc une histoire en trois épisodes : 

  1. "ces accidents de sauts d’espèce, 

  2. le débordement éventuel, si le saut d’espèce remplit le cahier des charges et que l’homme peut être infecté et transmettre à d’autres individus, 

  3. l’explosion pandémique, du fait des transports intercontinentaux".

Le Covid-19, maladie de l'anthropocène,  documents présentés par Philippe Sansonetti, lors de sa conférence.
Le Covid-19, maladie de l'anthropocène, documents présentés par Philippe Sansonetti, lors de sa conférence. Crédits : Philippe Sansonetti / Collège de France

Cette grande conférence de circonstance, synthèse précise et pédagogique, donnée le 16 mars 2020, devant un amphithéâtre vide pour cause de confinement collectif fait l'objet d'une stimulante version écrite publiée dans la revue en ligne "La Vie des idées". Pour la même revue, le 14 avril 2020, le médecin et micro-biologiste a "tenté de dresser un premier bilan de ce qui n’a pas marché dans la lutte contre le Covid-19 en France", rappellent Emmanuel Laurentin et Hugo Boursier dans leur revue de presse intitulée "Craindre et blâmer".

En dernière partie, Philippe Sansonetti explique pourquoi, à ce stade de la pandémie, la "prévention actuelle est basée sur cette "notion nouvelle de distanciation sociale" Enfin, il examine quelles sont les perpectives pour les traitements et les vaccins.

Nous gagnons  l’amphithéâtre du Collège de France, le 16 mars 2020, pour la Conférence  de Philippe Sansonetti, intitulée  "Covid-19 ou la chronique d'une émergence annoncée

Pour prolonger :

Pour la revue La Vie des idées, autour de la pandémie du SARS-CoV-2, Philippe Sansonetti a notamment publié : 

La maladie Covid-19, nouveau coronavirus à l'institut Pasteur.

France Culture propose de nombreuses dossiers autour de la pandémie du coronavirus/ covid-19

Philippe Sansonetti est également l'auteur des ouvrages suivants :

  • Des microbes et des hommes. Leçons inaugurales du Collège de France, Fayard, Paris, 2009.
  • Il a dirigé avec G. Orthn,  La maîtrise des maladies infectieuses. Un défi de santé publique, une ambition médico-scientifique. EDP Sciences, Paris, 2006. 

Sa leçon inaugurale, "Des microbes et des hommes. Guerre et Paix aux surfaces muqueuses"  prononcée le jeudi 20 novembre 2008, au Collège de France est disponible en ligne en openedition également et en video

Philippe Sansonetti s'est entretenu au micro de Christine Goémé dans le cadre de l'Eloge du Savoir en 2013.

Intervenants
  • médecin, chercheur, titulaire de chaire "Microbiologie et maladies infectieuses", professeur au Collège de France
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......