LE DIRECT
A Berlin. Les jeunes officiers allemands, qui doivent être dirigés vers l'Orient suivent des cours de langue turque/Carte de l'empire Ottoman en 1914.
Épisode 2 :

Vers la fin de l'Empire ottoman

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment la logique de la question d’Orient a-t-elle glissé sur la crise de 1914? Quel front se dessine en Orient et à l’Est? Qu’est-ce que le "djihad made in Germany"? Demande l’historien Henry Laurens. Malgré son échec pourquoi fait-il peur aux Anglais et aux Français?

A Berlin. Les jeunes officiers allemands, qui doivent être dirigés vers l'Orient suivent des cours de langue turque/Carte de l'empire Ottoman en 1914.
A Berlin. Les jeunes officiers allemands, qui doivent être dirigés vers l'Orient suivent des cours de langue turque/Carte de l'empire Ottoman en 1914. Crédits : Wikicommons/Université de Caen-Basse-Normandie/DragonTiger23

Quel est le projet de la Grande Syrie sous la protection française? Quelle est l’influence des Anglais du Caire? Quel a été le grand mythe des Anglo-Indiens de faire de l’Irak, le grenier de ravitaillement de l’humanité? Quelle est la dimension politique du front oriental avec ses premières guerres de libérations nationales et ses nombreux massacres et génocides? Ces morts ont-il été comptés avec l’hécatombe du front occidental. Comment les Russes et les turcs instrumentalisaient-ils leurs minorités arméniennes respectives?

Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe », nous entraîne au début du 1er conflit mondial, en 1914-1915, dans le cadre de sa nouvelle série, intitulée, « Les crises d'Orient : le Moyen-Orient à partir de 1914 ».

L’historien orientaliste a pu rappeler au Figaro-Magazine fin août 2017 :

"La question d'Orient commence dans le dernier tiers du XVIIIe siècle, l'expression datant du début des années 1830. La faiblesse de l'empire ottoman a été démontrée par les guerres russo-turques, puis par l'expédition d’Egypte de Bonaparte de 1798. Les enjeux sont doubles, le sort de l'Empire ottoman et la route des Indes en train de devenir une possession britannique. C'est bien plus tard au début du XXe siècle qu'apparaît la notion de Moyen-Orient, d'abord considéré comme la zone de défense avancée de l'Inde britannique, puis comme l'espace entre la Méditerranée et l'océan Indien. Cela veut dire que dès la fin du XVIIIe siècle, la région entre la Méditerranée et l’Inde, fait partie de l’espace politique de l’Europe. La question d’Orient est une partie qui se joue à six entre le Royaume-Uni, la France, la Russie, l’Autriche-Hongrie, l'Italie et l’Allemagne ; elle couvre les Balkans, l’Anatolie, le monde arabe."

Tout de suite c’est le face à face entre un Empire Ottoman - qui se libère de la tutelle économique des Anglais et des Français  - et la Russie, puissance qui a toujours été active dans la région et qui renoue avec les guerres russo-turques.

Et nous gagnons l’amphithéâtre duCollège de France, le 15 novembre 2017, pour le cours d’Henry Laurens, « Les crises d'Orient : le Moyen-Orient à partir de 1914».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'Histoire contemporaine du monde arabe.
L'équipe
Coordination
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......