LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lors de la conférence de Versailles. De gauche à droite: Rustum Haidar, Nuri as-Said, Prince Faisal (premier plan), le Capitaine Pisani, T. E. Lawrence, un esclave du Prince (nom incconu) et le Capitaine Hassan Khadri.
Épisode 6 :

Les négociations de paix et la notion de mandats

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment évaluer les arbitrages franco-britanniques face au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes en 1918?Pourquoi être attentif à l’ambiguïté des mots? demande l'historien Henry Laurens. Quelle est la réalité derrière la légende noire des accords Sykes-Picot ? Pourquoi le système des mandats?

Lors de la conférence de Versailles. De gauche à droite: Rustum Haidar, Nuri as-Said, Prince Faisal (premier plan), le Capitaine Pisani, T. E. Lawrence, un esclave du Prince (nom incconu) et le Capitaine Hassan Khadri.
Lors de la conférence de Versailles. De gauche à droite: Rustum Haidar, Nuri as-Said, Prince Faisal (premier plan), le Capitaine Pisani, T. E. Lawrence, un esclave du Prince (nom incconu) et le Capitaine Hassan Khadri. Crédits : Wikicommons

Nouvelle diffusion du 29 janvier 2018

Derrière le vocable « indépendance », faut-il comprendre « indépendance de l’Empire ottoman », le vieil empire disparaissant après quatre siècles de domination en 1918 ? Qu’est-ce que le consentement des peuples ? Comment pour la première fois, apparaît « un Islam positionné en bloc contre la domination occidentale"? Demande encore l’historien-orientaliste. Face aux famines, comment les Américains ont-ils organisé la première mobilisation citoyenne humanitaire de grande ampleur au XXe siècle ?

Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe », nous entraîne dans le premier conflit mondial et dans l’après-guerre,  dans le cadre de sa nouvelle série, intitulée, « Les crises d'Orient : le Moyen-Orient à partir de 1914 ».

L’historien soulignait son objectif en ouverture de la série: 

« Mes cours seront en quelque sorte une histoire politique du Moyen-Orient comme objet géopolitique. Le but est évidemment de montrer que la source des violences, à travers les complexités des analyses historiques, réside beaucoup plus dans la géopolitique que dans une quelconque culture. »

Nous voici aujourd’hui au cœur des négociations, des ambiguïtés et des reniements. Quelle était la popularité de Wilson en 1918-19, défendant un monde nouveau de paix et de justice? Comment la « mission sacrée de civilisation » dans la charte de la Société Des Nations s’est-elle retrouvée coincée entre les deux mots de « mandat-conseil » et de « mandat-tutelle »? (Article 22 du Pacte de la Société des Nations: Les Mandats)  Dans les négociations, comment a-t-il été « refusé à l’émir Fayçal, promoteur de l’indépendance arabe, d’avoir la moindre autorité sur la Palestine et comment, il lui été demandé de céder aux principales revendications sionistes »? Comment la colère arabe a-t-elle commencé à monter avec la 2eme phase mondiale du Wilsonnisme? 

Le récit-analyse d’Henry Laurens, mêlé d’histoire militaire et diplomatique est chronologique. Son dernier cours s’était achevé au début de 1918, avec les bouleversements entraînés par la révolution russe, sur les grandes manœuvres et les violences en Transcausasie et sur l’évocation du désastre persan. C’est cette situation absolument chaotique que nous retrouvons tout de suite.

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 29 novembre 2017, pour la 2e partie du cours d’Henry Laurens, « Les crises d'Orient : le Moyen-Orient à partir de 1914 », aujourd’hui « Les négociations de paix et la notion de mandats"

Intervenants
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'Histoire contemporaine du monde arabe.
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......