LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Quelques astronomes amateurs, moqués dans "Le Sourire", 20 novembre 1909, Dessinateurs et humoristes. Xavier Gose. Juan Gris. Markous. Tome 16, Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, PET FOL-TF-771 (16)
Épisode 3 :

Des éléphants et des étoiles : à la croisée des bibliothèques

58 min
À retrouver dans l'émission

Quelles sont les étoiles nouvelles des astronomes ? Comment Tintin et Milou regardent-ils l’étoile mystérieuse ? Pourquoi voir l’étoile nouvelle, est-ce s’exposer à la nouveauté complète ? demande William Marx.

Quelques astronomes amateurs, moqués dans "Le Sourire", 20 novembre 1909, Dessinateurs et humoristes. Xavier Gose. Juan Gris. Markous. Tome 16, Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, PET FOL-TF-771 (16)
Quelques astronomes amateurs, moqués dans "Le Sourire", 20 novembre 1909, Dessinateurs et humoristes. Xavier Gose. Juan Gris. Markous. Tome 16, Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, PET FOL-TF-771 (16) Crédits : Bnf/Gallica

Dans le cadre de sa première série de cours au Collège de France, intitulée “La bibliothèque des étoiles nouvelles”, William Marx, titulaire de la chaire Littératures comparées, propose de "construire une bibliothèque" ou plutôt un "réseau de bibliothèques", à partir de l’image des "étoiles nouvelles", tirée du poème "Les Conquérants" de José Maria de Heredia. 

Cours après cours, notre philologue-historien de la littérature interroge cette image et les différentes valeurs qu’elle peut prendre selon les époques, le contexte ou le genre de texte dans lequel, elle apparaît.

Dans sa leçon inaugurale, il a rappelé :

"ces "étoiles nouvelles" que voyaient monter au ciel les conquérants de Heredia, en 1905, un officier de marine expliqua qu’en réalité les étoiles ne montaient pas de l’horizon, mais descendaient du zénith, et il s’ensuivit dans le journal "Le Temps" une longue polémique jusqu’au jour où un lecteur fit remarquer que les navigateurs pouvaient aussi bien voir ces étoiles en bas, reflétées par l’océan".

L'image des "étoiles nouvelles" ou des "autres étoiles", d'un texte à l'autre, au fil du temps long

"Et en effet ces "étoiles nouvelles", poursuit William Marx, représentaient moins une réalité astronomique qu’elles ne reflétaient une longue, très longue histoire littéraire. Si on les rencontre un an avant la parution des «Conquérants» dans un poème de Jean-Jacques Ampère évoquant son voyage en Égypte et en Nubie, si trois siècles plus tôt La Boétie les mentionnait dans des vers latins sur la colonisation de l’Amérique, ces "étoiles nouvelles" remontaient en réalité leur généalogie bien plus haut que la découverte du nouveau monde." 

L'historien de la littérature revient sur le legs de l'Antiquité :

"Dans la "Pharsale" de Lucain, elles apparaissaient sous la forme d’aliena sidera, les "étoiles d’autrui", ces ciels étrangers sous lesquels veut s’enfuir Pompée, et ces "étoiles d’autrui" faisaient écho à leur tour aux "étoiles nouvelles" et aux "autres soleils" dont parlent Horace, Virgile et Manilius (comme nous l'avons vu dans le cours précédent). 

William Marx conclut :

"Le motif de l’étoile autre existait donc longtemps avant que ne se produisît l’événement qu’il finirait par décrire, à savoir la découverte du ciel austral par les européens. La place était en quelque sorte préparée dans l’arsenal des images pour l’apparition du nouveau monde."

Combien d’images dorment ainsi dans la mémoire de la littérature jusqu’à leur réactivation par l’événement futur ? s'interroge le philologue-historien de la littérature.

La démesure, l'hubris qui connote les étoiles antiques se retrouve dans l'étoile noire, édifiée dans la Guerre des étoiles, note aujourd'hui William Marx qui questionne la notion de "désastre", tandis qu'il explore les différentes "étagères" de la bibliothèque des astronomes et la notion des astres qui se déplacent. 

Dans l'album, L'étoile mystérieuse d'Hergé, la nouvelle étoile qu'admire Tintin s'avère une météorite. Ici souligne William Marx :

"L'apparition de l'étoile nouvelle signale le début de l'aventure."

Or Milou apparaît comme le personnage qui refuse l'aventure :

"Voir les étoiles nouvelles comme "Les Conquérants" de José Maria de Heredia, c'est devenir le héros d'une fiction extraordinaire. Voir l'étoile nouvelle, c'est s'exposer à la nouveauté complète, la nouveauté dans votre vie, dans la vie, dans la vie des autres. Ne pas l'avoir, c'est refuser la nouveauté et c'est donc rester dans l'ordre normal des choses. S'il n'y avait que Milou, il n'y aurait pas d'aventure."

En deuxième partie de cours, William Marx explore de "nouvelles étagères qui relient l'apparition des étoiles nouvelles à un déplacement sur la surface de la Terre. Non plus les étoiles absolument nouvelles, mais les étoiles nouvelles pour une population qui habite à un endroit particulier."

Dante Alighieri tient son épopée "La Divine Comédie" dans sa main gauche. De la main droite, il désigne une procession de pécheurs en enfer, derrière lui le purgatoire et une vue historique de la ville de Florence. Par Domenico di Michelino, 1465
Dante Alighieri tient son épopée "La Divine Comédie" dans sa main gauche. De la main droite, il désigne une procession de pécheurs en enfer, derrière lui le purgatoire et une vue historique de la ville de Florence. Par Domenico di Michelino, 1465 Crédits : Domenico di Michelino/Jastrow/Wikicommons

William Marx cite la Divine comédie et se demande quelles sont les quatre étoiles mentionnées par Dante ?

"Je tournai à main droite, et je pensai à l'autre pôle, et je vis quatre étoiles que nul ne vit jamais, hors la race première (Dante, Purgatoire)"

Nous gagnons le Collège de France,  le 19 février 2020 pour le cours de William Marx, aujourd’hui « Des éléphants et des étoiles : à la croisée des bibliothèques »

Intervenants
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "littératures comparées". Ecrivain français, essayiste, critique et historien de la littérature.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......