LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Reconstruction du fronton ouest du Parthénon d'après 1 dessin de K. Schwerzek (1896), musée de l'Acropole, Athènes. Des personnalités légendaires de la mythologie encadrent Athéna face à Poséidon & son trident, pour devenir le patron de la ville.
Épisode 1 :

Historiographie du "daimôn" au XIXᵉ siècle

58 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est-ce qu’un dieu par rapport à un héros et inversement, qu’est-ce qu’un héros par rapport à un dieu ? Qu’est-ce qu’un "daimôn" en regard de ces deux types d’entités ? s’interroge l’historienne Vinciane Pirenne-Delforge.

Reconstruction du fronton ouest du Parthénon d'après 1 dessin de K. Schwerzek (1896), musée de l'Acropole, Athènes. Des personnalités légendaires de la mythologie encadrent Athéna face à Poséidon & son trident, pour devenir le patron de la ville.
Reconstruction du fronton ouest du Parthénon d'après 1 dessin de K. Schwerzek (1896), musée de l'Acropole, Athènes. Des personnalités légendaires de la mythologie encadrent Athéna face à Poséidon & son trident, pour devenir le patron de la ville. Crédits : Photo by Universal History Archive/Universal Images Group via Getty Images - Getty

Pourquoi choisir de ne pas traduire le mot grec daimôn ? Dans quelle mesure et comment est-il possible de mobiliser le terme de "puissances" et/ou celui de "personnes" pour comprendre le monde des divinités grecques, le monde supra-humain des Grecs ? demande encore l'historienne.

Directrice de recherche au Fonds de la Recherche Scientifique belge (FNRS), Vinciane Pirenne-Delforge a enseigné pendant près de 15 ans à l‘université de Liège, tout en dirigeant l’unité de recherche « Histoire et anthropologie des religions ». Depuis octobre 2017, elle est professeure au Collège de France, Titulaire de la chaire "Religion, histoire et société dans le monde grec antique". 

Docteure en philosophie et lettres, de ses premiers travaux sur Aphrodite à son livre sur la déesse, Héra, Vinciane Pirenne-Delforge s’attache depuis 30 ans, comme elle le rappelle : 

« à comprendre les mécanismes de fonctionnement du polythéisme dans le monde grec ancien et, au-delà, celui des systèmes religieux pluriels en général, en ouvrant le dialogue avec d’autres sociétés de la Méditerranée antique. »

Pour sa première série de cours donnés au Collège de France, elle a proposé l’an dernier un « mode d’emploi » du polythéisme grec. Dans sa leçon inaugurale, elle rappelait  :

« Le polythéisme est l’une des manières dont l’écrasante majorité des sociétés de l’Antiquité a négocié la représentation d’un monde complexe. »

Aujourd’hui, elle rappelle :

"Le monde suprahumain des Grecs est peuplé d’entités aux statuts divers, qui reçoivent des appellations génériques du type "dieux", "héros" et "daimones" – que l’on se gardera de traduire par « démon »… "

Ces trois entités, dont les Grecs avaient fait "leurs interlocuteurs puissants", comme le souligne l’historienne, forment le cadre large de sa série intitulée justement "Dieux, daimones, héros"

Reconstruction du fronton est du Parthénon d'après un dessin de K. Schwerzek  (1896). Le fronton oriental raconte la naissance d’Athéna de la tête de son père, Zeus.  
Reconstruction du fronton est du Parthénon d'après un dessin de K. Schwerzek (1896). Le fronton oriental raconte la naissance d’Athéna de la tête de son père, Zeus.   Crédits : Photo by Universal History Archive/Universal Images Group via Getty Images - Getty

Vinciane Pirenne-Delforge propose de "placer l'investigation autour du daimôn et des daimones sur l'arrière-plan historiographique  auquel elle appartient".

Dans la présentation qui accompagne ce premier cours, elle revient en particulier sur les travaux  de Joseph-Antoine  Hild qui a publié "en France, en 1881, une monographie intitulée Étude sur les démons dans la littérature et la religion des Grecs. 

"(Cette monographie) reste encore aujourd’hui le seul ouvrage de synthèse sur le thème, et qui aboutira à la rédaction de l’article « Daemon » par ce même auteur dans le Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines (1896). L’ouvrage de F. G. Welcker (Griechische Götterlehre, 1857-1862) et celui d’H. Usener (Götternamen, 1896) sont également illustratifs de la manière dont cette période aborde la question des origines de la religion grecque et inscrit les daimones dans une sorte de typologie du divin qui oppose les "grands" et les "petits » dieux". Les daimones sont alors considérés comme des "dieux mineurs", et le daimōn au singulier comme  "le vague symbole d’une providence qui ne s’incarne spécialement dans aucune divinité" (Joseph-Antoine Hild, Étude sur les démons dans la littérature et la religion des Grecs, Paris, 1881, p. 49)."

Alors où en est-on à propos de la question du daimôn ? En quoi cette interrogation sur le daimôn nous permet-elle de saisir des moments intéressants dans la manière dont on a abordé la religion des Grecs ?

Nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 7 février 2019, pour le cours de Vinciane Pirenne-Delforge, aujourd’hui "Historiographie du daimôn : XIXᵉ siècle". 

Pour prolonger

Le cours est complété par différents documents (citations, définitions,  références bibliographiques...)  disponibles sous la rubrique "support".

La leçon inaugurale de Vinciane Pirenne-Delforge, Le polythéisme greccomme objet d’histoire  a été publiée chez Fayard en 2018. Elle a également publié avec Gabriella Pironti L'Héra de Zeus: ennemie intime, épouse définitive, aux Belles lettres, en 2016.

Daimôn ailé, détail amphore à figures noires, attique, Athènes. Environ 570 av.JC. Musée archéologique national d'Athènes, Grèce/Étude sur les démons dans la littérature et la religion des Grecs/par J.-A. Hild
Daimôn ailé, détail amphore à figures noires, attique, Athènes. Environ 570 av.JC. Musée archéologique national d'Athènes, Grèce/Étude sur les démons dans la littérature et la religion des Grecs/par J.-A. Hild Crédits : George E. Koronaios/Wikicommons/Crédits : J.-A. Hild/BNF/Gallica

Références musicales :

Le générique de fin est composé de deux titres inédits de Mood, les versions instrumentales des chansons "Rivières" et "l'Appel", bel album qui doit sortir prochainement sous le titre "L'Appel". Formée au chant lyrique, à l'improvisation vocale, mais aussi au chant classique d’Inde du nord et au chant traditionnel arabo-andalou, Mood a suivi l'enseignement de Meredith Monk, vocaliste, mère spirituelle de Björk. 

Intervenants
  • Historienne, professeur au Collège de France. Elle est titulaire de la Chaire Religion, Histoire et Société dans le Monde Grec Antique.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......