LE DIRECT
Statuette d'Asclépios, demi-dieu grec de la médecine. Marbre, copie romaine du IIe siècle ap. J-C, d'après un original hellénistique (Ostie). Musée Chiaramonti, Vatican.
Épisode 11 :

Retour à Dodone : Daimôn comme destinataire cultuel

58 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi les textes des prescriptions rituelles épigraphiques ou les dédicaces ne livrent-elles pas d’emploi du terme "daimōn", hormis dans des textes poétiques inscrits sur pierre ou dans le cas très spécifique, et globalement assez rare, de l’Agathos "daimōn" parfois associé à l’Agathē Tychē ?

Statuette d'Asclépios, demi-dieu grec de la médecine. Marbre, copie romaine du IIe siècle ap. J-C, d'après un original hellénistique (Ostie). Musée Chiaramonti, Vatican.
Statuette d'Asclépios, demi-dieu grec de la médecine. Marbre, copie romaine du IIe siècle ap. J-C, d'après un original hellénistique (Ostie). Musée Chiaramonti, Vatican. Crédits : Wiki Commons / Marie-Lan Nguyen (Photographe)

Nouvelle diffusion du 27 novembre 2019

Pourquoi ne faut-il pas minimiser la portée des entités divines qui semblent en quelque sorte subordonnées à l’action de Zeus ou à celles d’Apollon ou d’Asclépios ? Finalement, qu’est-ce qu’un dieu pour les Grecs ? se demande l’historienne Vinciane Pirenne-Delforge.

Après avoir mené longtemps sa carrière en Belgique, Vinciane Pirenne-Delforge est devenue Professeure au Collège de France, depuis octobre 2017. Elle est aujourd'hui titulaire de la chaire "Religion, histoire et société dans le monde grec antique". Docteur en philosophie et lettres, de ses premiers travaux sur Aphrodite à son livre sur la déesse, Héra, Vinciane Pirenne-Delforge s’attache, depuis 30 ans à « comprendre les mécanismes de fonctionnement du polythéisme dans le monde grec ancien. »

Dans le cadre d’une série pluri-annuelle, elle interroge les entités des "Dieux, des daimones, et des héros" . Nous voici aujourd’hui au terme de la "première partie des cours sur la catégorisation du divin en Grèce ancienne".

Dans le cours précédent, Vinciane Pirenne-Delforge a souligné "la résonance entre la conception de l’action des dieux dans le monde telle que la dessine Hérodote, et l’étymologie de daimōn, qui au sens littéral en fait "un distributeur, un répartiteur",  invite à creuser ce sillon sémantique selon trois axes. Vinciane Pirenne-Delforge explique : 

"Le premier axe tient à la répartition des biens et des maux qui est inhérente à l’emprise des dieux sur la condition humaine. S’y rattache également l’idée de « sort » et de « destinée ». Le deuxième axe tient à la distribution de la puissance divine elle-même dans un système polythéiste où les dieux sont nombreux et associés à des honneurs et des compétences spécifiques : le daimōn est une notion qui permet de « cristalliser » ces compétences particulières en les identifiant par un nom. Le troisième axe tient à la distribution des dieux dans l’espace (comme la déesse Thetys dans la mer)."

Le cours d’aujourd’hui revient sur les questions laissées en suspens et c’est un retour au sanctuaire de Dodone que nous propose l’historienne pour analyser le daimôn comme destinataire cultuel. Pour Vinciane Pirenne-Delforge, il s’agit alors d’opérer :  

"une distinction nette entre les intrigues poétiques analysées jusqu’ici, où il est fait référence à des actions divines génériques, et les actes rituels qui doivent s’adresser à un interlocuteur ou à des interlocuteurs précis. L’explicitation par un nom propre est alors un passage obligé. Dans un contexte rituel où la communication adéquate est recherchée, l’interlocuteur suprahumain est une entité divine dénommée. Des prescriptions rituelles et la Périégèse de la Grèce de Pausanias seront successivement convoquées pour tenter d’identifier le ou les équivalents cultuels de la notion de daimōn analysée cette année."

Nous gagnons le Collège de France, pour le cours de Vinciane  Pirenne-Delforge, le 18 avril 2019, « Retour à Dodone : Daimôn comme destinataire cultuel ». 

Pour Prolonger : 

La leçon inaugurale de Vinciane Pirenne-Delforge, Le polythéisme grec, comme objet d’histoire  a été publiée chez Fayard en 2018. Elle a également publié avec Gabriella Pironti L'Héra de Zeus: ennemie intime, épouse définitive, aux Belles lettres, en 2016.

Intervenants
  • Historienne, professeur au Collège de France. Elle est titulaire de la Chaire Religion, Histoire et Société dans le Monde Grec Antique.
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......