LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"La chute de Phaéton" : Fils du Soleil (Apollon/Phébus), Phaéton est foudroyé par Zeus alors qu'il manque de brûler la Terre, en conduisant le char de son père dans le ciel.  Musée Civique de Bellune, Italie.
Épisode 18 :

Daimôn chez Hésiode : Phaéthon dans la Théogonie

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment le « bel enfant » Phaéton, fils « resplendissant » de la déesse Aurore, et de Képhalos, un humain mortel, devient-il selon la formule du poète Hésiode, un « daimôn » ? S’interroge l’historienne Vinciane Pirenne-Delforge.

"La chute de Phaéton" : Fils du Soleil (Apollon/Phébus), Phaéton est foudroyé par Zeus alors qu'il manque de brûler la Terre, en conduisant le char de son père dans le ciel.  Musée Civique de Bellune, Italie.
"La chute de Phaéton" : Fils du Soleil (Apollon/Phébus), Phaéton est foudroyé par Zeus alors qu'il manque de brûler la Terre, en conduisant le char de son père dans le ciel. Musée Civique de Bellune, Italie. Crédits : Sebastiano Ricci (1659-1734) via Getty - Getty

Nouvelle diffusion du 21 novembre 2019

Comment Phaéton, « homme semblable aux dieux », a-t-il été enlevé par Aphrodite, « tout jeune, paré de la tendre fleur de la jeunesse » ? Et comment la déesse en a-t-elle fait un « daimōn divin », un « desservant de l’intérieur, dans ses temples divins » ? 

Professeure au Collège de France, titulaire de la chaire "Religion, histoire et société dans le monde grec antique", Vinciane Pirenne-Delforge nous entraîne dans une grande enquête autour des "Dieux, des daimones et des héros".

Les premiers cours de cette série pluri-annuelle sont centrés sur la notion polyvalente de daimôn au singulier et des daimones au pluriel, à laquelle l’historienne applique "une grille d’analyse polythéiste" pour tenter de comprendre "comment les Grecs se représentaient l’action des entités supra-humaines dans le monde."

Depuis le cours précédent, Vinciane Pirenne-Delforge analyse le daimôn chez Hésiode, poète- théologien entre la fin du VIIIe siècle avant JC et le VIIe siècle.

Travaillant au plus près des textes et des mots, l’historienne s’attache aujourd’hui à la figure de Phaéton, le « lumineux » et à "la seule attestation du mot daimôn dans la Théogonie", attestation, qui apparaît au singulier. 

Hésiode décrit l’enlèvement de Phaéton par Aphrodite. Vinciane Pirenne-Delforge  souligne dans le cours d’aujourd’hui:

« d’autres cas d’enlèvements d’humains par une déesse sont énumérés par la même Aphrodite dans l’Hymne pseudo-homérique qui l’honore, ainsi Ganymède enlevé par Zeus et Tithonos enlevé par Éos. 

Ces humains « s’approchent le plus des dieux par l’apparence et la prestance » est-il écrit dans l’Hymne homérique à Aphrodite.

L’historienne et anthropologue rappelle :

"Des dieux entreprennent de soustraire des êtres humains à leur condition pour leur faire partager leur séjour divin. Ceci dit, pas plus que le nom de daimôn, le statut de theos n’est accordé à ces êtres humains. Constatons d’emblée que la déesse Aphrodite est concernée par ce processus dans la Théogonie et que c’est précisément l’hymne en son honneur qui propose le développement le plus clair d’une telle situation d’entrecroisement entre la sphère des dieux immortels et celle des humains mortels."

Entre ressemblances et distinctions, reste le cas particulier de Phaéton, tel que le dessine la Théogonie. Vinciane Pirenne-Delforge poursuit ainsi :

"S’il bénéficie lui aussi d’une complexion proche des dieux et de la fleur de la jeunesse, la destinée que lui réserve Aphrodite se situe dans ses sanctuaires, et donc parmi les hommes. Ce statut de « gardien du temple » permet d’affiner la notion de « puissance d’action d’une divinité parmi les hommes » décelée jusqu’ici."

Alors en faisant de Phaéton un daimôn divin, dans quelle mesure Hésiode pourrait-il faire écho à d’autres récits de la culture grecque qui par un jeu de miroir font du prêtre ou de la prêtresse une sorte d’image de la divinité, à l’instar d’une statue de culte ? Et qu’en pourrait-il être chez Homère ou plus tard chez Pausanias ? 

Nous gagnons le Collège de France, pour le cours de Vinciane  Pirenne-Delforge, le 21 mars 2019, "Daimôn chez Hésiode : Phaéthon dans la Théogonie".

Pour Prolonger

La leçon inaugurale de Vinciane Pirenne-Delforge, Le polythéisme grec, comme objet d’histoire  a été publiée chez Fayard en 2018. Elle a également publié avec Gabriella Pironti L'Héra de Zeus : ennemie intime, épouse définitive, aux Belles lettres, en 2016.

Phaéton demandant à Apollon de conduire le char du Soleil.
Phaéton demandant à Apollon de conduire le char du Soleil. Crédits : D'après Nicolas Poussin, gravé par Nicolas Perrelle - BnF Gallica

L'oeuvre d'HésiodeThéogonie - Les Travaux et les Jours - Bouclier, publiée aux éditions Les Belles Lettres.  Texte établi et traduit par : Paul Mazon. 

Intervenants
  • Historienne, professeur au Collège de France. Elle est titulaire de la Chaire Religion, Histoire et Société dans le Monde Grec Antique.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......