LE DIRECT

Du gouvernement par les lois à la gouvernance par les nombres

12 ÉPISODES (24 DISPONIBLES)
Une série de cours d'Alain Supiot, professeur au Collège de France et titulaire de la chaire «État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités». Le juriste analyse comment on est "passé de la fascination pour les nombres", à leur utilisation pour appréhender le monde, pour anticiper et limiter les incertitudes...
À retrouver dans l'émission
Les Cours du Collège de France
Tous les Épisodes
59 min
LE 09/01/2017

Comment l’analyse juridique peut-elle contribuer, demande Alain Supiot, à éclairer les transformations de nos sociétés, travaillées par la globalisation,...

59 min
LE 10/01/2017

Pourquoi dans le contexte de la globalisation, faut-il s’interroger sur la diversité de sens de la notion de gouvernement ? Pourquoi l’Etat social est-il...

59 min
LE 11/01/2017

Pourquoi Aristote a-t-il récusé l’assimilation de l’art législatif à 1 technique de gouvernement? Pourquoi l’idée selon laquelle l’autorité des lois dépend...

59 min
LE 12/01/2017

Pourquoi "Le Dictatus Papae" de Grégoire VII représente-t-il un moment fondateur en 1075, un tournant dans l'histoire de l'Etat moderne? Le juriste Alain...

58 min
LE 13/01/2017

Pourquoi l’hétérogénéité de la loi en Afrique ? Qu’est-ce que l’Ecole des lois en Chine? Soumission aux lois ou obéissance à un rituel pour garantir l’ordre...

59 min
LE 16/01/2017

La loi peut-elle être ramenée au nombre? Pourquoi le rêve d’harmonie par le calcul? Alain Supiot se demande comment on est passé de la fascination pour...

59 min
LE 17/01/2017

Comment la comptabilité peut-elle conférer une vérité légale aux nombres? Comment la statistique a-t-elle contribué à l'hybridation du droit et de la...

59 min
LE 18/01/2017

Quel choix rationnel opérer en cas d’incertitude pour les juristes? Comment le pari pascalien nous fait-il comprendre la dimension religieuse de la gouvernance...

58 min
LE 19/01/2017

Comment la doctrine Law and Economics théorise-t-elle la soumission de la loi au calcul économique, comme jadis la planification soviétique a pu instrumentaliser...

59 min
LE 20/01/2017

Pourquoi calculer l’incalculable ? Pourquoi instituer la supériorité des arrangements privés ? Comment le juge apparaît-il dès lors comme un comptable...

58 min
LE 23/01/2017

Qu’est-ce qui va tenir lieu d’une référence commune si la loi n’est qu’un instrument ? Quelles sont les formes contemporaines de l’harmonisation par le...

59 min
LE 24/01/2017

Pourquoi le management par objectifs ? Comment la société peut-elle être conçue comme un grand système homéostatique ? Le juriste Alain Supiot analyse...

59 min
LE 30/03/2020

Comment l’analyse juridique peut-elle contribuer à éclairer les transformations de nos sociétés, travaillées par la globalisation, la révolution numérique...

58 min
LE 31/03/2020

Pourquoi dans le contexte de la globalisation, faut-il s’interroger sur la diversité de sens de la notion de gouvernement ? Pourquoi l’Etat social est-il...

1h
LE 01/04/2020

Pourquoi Aristote a-t-il récusé l’assimilation de l’art législatif à 1 technique de gouvernement? Pourquoi l’idée selon laquelle l’autorité des lois dépend...

59 min
LE 02/04/2020

Pourquoi "Le Dictatus Papae" de Grégoire VII représente-t-il un moment fondateur en 1075, un tournant dans l'histoire de l'Etat moderne? Le juriste Alain...

59 min
LE 03/04/2020

Pourquoi l’hétérogénéité de la loi en Afrique ? Qu’est-ce que l’Ecole des lois en Chine? Soumission aux lois ou obéissance à un rituel pour garantir l’ordre...

1h
LE 06/04/2020

La loi peut-elle être ramenée au nombre? Pourquoi le rêve d’harmonie par le calcul? Alain Supiot se demande comment on est passé de la fascination pour...

59 min
LE 07/04/2020

Comment la comptabilité peut-elle conférer une vérité légale aux nombres? Comment la statistique a-t-elle contribué à l'hybridation du droit et de la...

1h
LE 08/04/2020

Quel choix rationnel opérer en cas d’incertitude pour les juristes? Comment le pari pascalien nous fait-il comprendre la dimension religieuse de la gouvernance...

59 min
LE 09/04/2020

Comment la doctrine Law and Economics théorise-t-elle la soumission de la loi au calcul économique, comme jadis la planification soviétique a pu instrumentaliser...

1h
LE 10/04/2020

Pourquoi calculer l’incalculable et instituer la supériorité des arrangements privés? Comment le juge apparaît-il dès lors comme un comptable et non plus...

1h
LE 13/04/2020

Qu’est-ce qui va tenir lieu d’une référence commune si la loi n’est qu’un instrument ? Quelles sont les formes contemporaines de l’harmonisation par le...

59 min
LE 14/04/2020

Pourquoi le management par objectifs ? Comment la société peut-elle être conçue comme un grand système homéostatique ? Le juriste Alain Supiot analyse...

À propos de la série

Une série de cours d'Alain Supiot, professeur au Collège de France et titulaire de la chaire «État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités».

Le juriste analyse comment on est "passé de la fascination pour les nombres", à leur utilisation pour appréhender le monde, pour anticiper et limiter les incertitudes au moyen des prévisions. Il montre comment le calcul et autres inventions comptables, des statistiques aux probabilités, se sont « dotés d’une force proprement juridique avec la pratique contemporaine de la gouvernance par les nombres ». Il s'interroge sur les forces de résistance du droit face à la gouvernance des nombres, face à cette "utopie de la mise en pilotage automatique des affaires humaines". Il met en évidence comment le piège de la mise en équation des vies, des entreprises, des états et des entités multinationales (UE, FMI...) se referme sur nous. La loi la plus avantageuse dans le « Law shopping », le marché de la loi, prend la place du "rule of Law", du règne de la loi. Alain Supiot montre via le droit, l’émergence  de « l'ultra-libéralisme » et la naissance de l’utopie contemporaine d’un Marché total sous l’influence de la doctrine "Law and economics". La fin de la série nous présente un monde contemporain où la loi est soumise au calcul d’utilité et où dominent la New Comparative Analysis et le marché du droit.

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close