LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Entrepôts convertis pour maintenir les personnes infectées en quarantaine. Les patients souffrent de la pandémie de grippe de 1918
Épisode 2 :

Impact des pandémies

58 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi avons-nous si peur de la grippe ? Pourquoi le SRAS, avec 774 décès en six mois, soit moins que le SIDA ou le paludisme en une journée, a-t-il eu un tel retentissement planétaire ? Comment juger de l’impact d’une pandémie ? s’interroge le professeur Arnaud Fontanet.

Entrepôts convertis pour maintenir les personnes infectées en quarantaine. Les patients souffrent de la pandémie de grippe de 1918
Entrepôts convertis pour maintenir les personnes infectées en quarantaine. Les patients souffrent de la pandémie de grippe de 1918 Crédits : Universal History Archive / Groupe Universal Images via Getty Images - Getty

Titulaire de la chaire annuelle au Collège de France, “Santé publique”, Arnaud Fontanet est professeur à l’Institut Pasteur et au Conservatoire national des arts et métiers. Ancien interne des hôpitaux de Paris, docteur en médecine (université Paris-V) et en santé publique (université de Harvard), il est spécialisé en épidémiologie des maladies infectieuses et tropicales. Après avoir effectué sa thèse de doctorat sur l’efficacité de la méfloquine dans le traitement du paludisme à la frontière Thaïlande-Cambodge, il a été responsable pendant cinq ans d’un programme de recherche sur le SIDA en Éthiopie. Depuis janvier 2002, il dirige l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur de Paris. Ses principaux thèmes de recherche sont les hépatites virales et les virus émergents. Arnaud Fontanet est également directeur de l’École Pasteur-Cnam de santé publique, et directeur du Centre de santé globale de l’Institut Pasteur.

Dans sa leçon inaugurale, intitulée  « L'épidémiologie, ou la science de l'estimation du risque en santé publique »,  il indique :

« L’épidémiologie est la discipline scientifique qui étudie en population la répartition des maladies, et leurs déterminants. L’épidémiologie est résolument orientée vers l’action, les résultats des études visant à contrôler les maladies. De fait, l’épidémiologie est au cœur de nombreux débats de société : glyphosate (…), perturbateurs endocriniens, particules fines, salmonelles, Ebola, autant de termes qui ont fait la une de nos journaux cette année. (…) La démarche scientifique suivie en épidémiologie repose sur l’estimation du risque, d’être ou de devenir malade, pour l’épidémiologie descriptive, centrée sur la surveillance des maladies et leur modélisation ; ou sur l’estimation de l’augmentation (ou de la diminution) du risque d’être malade, associée à certaines caractéristiques comme nos gènes, nos comportements, notre environnement, pour l’épidémiologie analytique. »

En préambule, il indiquait également : 

« La santé publique est une profession ingrate. Un malade vous remerciera de l’avoir guéri. N’attendez pas des remerciements des personnes auxquelles vous aurez évité la maladie ».

Le professeur Arnaud Fontanet nous entraîne sur plusieurs cours d’un continent à l’autre, dans l’étude des pandémies, dans une approche pluridisciplinaire, qui mêle épidémiologie, récits, données statistiques et médicales, sur un mode souvent historique, entre passé et présent, les crises sanitaires récentes autour du SRAS, du sida, d’Ebola et du virus Zika étant au cœur de ses interrogations. Aujourd’hui,  il questionne l’impact des pandémies.

Médecin en habit examiner femme en compétition. Épidémie - Photos
Médecin en habit examiner femme en compétition. Épidémie - Photos Crédits : SDI Productions n° 520472295 - Getty

Ainsi, quels sont les effets disruptifs dans la société des épidémies infectieuses ? Comment les centres de soins peuvent-ils être très vite désorganisés ? Que savons-nous du contexte d’émergence du H1N9 en 2009 ? Comment les nouveaux virus étaient-ils identifiés dans le passé et comment le sont-ils aujourd’hui ? Quelle serait la plus grande menace ? Comment pourrait-on anticiper les émergences des épidémies malgré leur caractère imprévisible ? Quel est le programme de surveillance mondiale ?

Nous gagnons tout de suite le Collège de France, le 11 février 2019 pour le cours "Impact des épidémies". 

Pour prolonger :

Son cours s'appuie sur de nombreux documents (statistiques, images, citations...) qui sont présentés dans la vidéo et sous la forme d'un fichier powerpoint dans la rubrique support.

Intervenants
  • Directeur de l'unité d'épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur de Paris
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......