LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vue du musée de l'Acropole d'Athènes, au pied du Parthénon, destiné aux pièces (de la Préhistoire à l'Antiquité) conservées à Athènes

Épisode 4 : L'Europe et l'entrée dans l'Histoire : le récit

58 min
À retrouver dans l'émission

Face aux deux superpuissances, Etats-unis & Chine, qui s’affrontent sur les enjeux géostratégiques, mais aussi en termes de grands récits, quelle est la nécessité pour l’Europe de forger son "émancipation narrative"? Luuk van Middelaar analyse comment l'Europe peut s'affirmer en puissance eurasienne

Vue du musée de l'Acropole d'Athènes, au pied du Parthénon, destiné aux pièces (de la Préhistoire à l'Antiquité) conservées à Athènes
Vue du musée de l'Acropole d'Athènes, au pied du Parthénon, destiné aux pièces (de la Préhistoire à l'Antiquité) conservées à Athènes Crédits : LOUISA GOULIAMAKI/AFP - AFP - AFP

En amont de la visio-conférence, depuis New York, avec Orhan Pamuk et du colloque de rentrée du Collège de France, sous le thème "Inventer l'Europe," les 21 et 22 octobre 2021, nous vous proposons une nouvelle diffusion du 10/05/2021.

Pourquoi notre histoire entre-t-elle en jeu ? Comment faire résonner ce qui fait de nous et de l’Union Européenne une communauté ? S’interroge le philosophe-historien néerlandais, Luuk van Middelaar, ce printemps 2021, alors que la Conférence sur l'avenir de l'Europe débute le 9 mai, avec pour objectif de permettre aux citoyens européens, via une plateforme internet de "faire savoir dans quelle Europe, ils veulent vivre".

Nous voici au terme des 4 exercices géopolitiques que Luuk van Middelaar, professeur de droit européen à l'université de Leyde, aux Pays-Bas, a proposé au Collège de France, dans le cadre du "Cycle Europe". Il mêle étroitement approche conceptuelle et histoire récente des graves turbulences qui ont touché l’Europe, de la crise ukrainienne à la pandémie de Sars-CoV-2. Ces différents bouleversements ont provoqué le "brutal et douloureux réveil géopolitique" d’une Europe qui s’est longtemps construite de manière ouverte, hors temps et hors frontière.

"Dans le matériel pédagogique de Bruxelles, rappelle Luuk van Middelaar, on lit que l’Europe est 'née' le 9 mai 1950. Ce désir compréhensible d’une césure historique après les guerres mondiales a conduit à effacer le passé. Le regard porté sur l’avenir, purifiée de ses péchés, l’Europe est devenue « projet » et attente". 

Dans son stimulant essai, La Guerre des Récits, où elle analyse les enjeux géopolitiques de la pandémie, via le prisme narratif, Christine Ockrent souligne :

« L’union européenne a toujours été incapable de construire et de promouvoir son propre récit. La communication des services communautaires, (qui est) étouffée par des dirigeants nationaux, prompts à se défausser sur Bruxelles des décisions difficiles, intéresse peu les médias audiovisuels nationaux ». 

Pour Luuk van Middelaar, 

"La géopolitique trop souvent réduite aux concepts fondamentaux puissance et territoire, est aveugle et privée de gouvernail, sans le troisième terme, le « récit ». Grâce au récit, note-t-il – cette ancestrale et magistrale forme qui permet de lier passé, présent et avenir –, nous vivons dans un temps qui fait sens". 

En ouverture de ce 4eme exercice géopolitique, le philosophe-historien rappelle comment la Chine s'est immiscée dans le débat sur la restitution des oeuvres d'art en Europe, de manière emblématique :

"Lors d’une visite d’État à Athènes en novembre 2019, Xi Jinping a soutenu de tout cœur ses hôtes grecs pour que les Britanniques leur restituent la frise du Parthénon. En 1801, Lord Elgin s’est approprié l’œuvre en marbre de l’Acropole, aujourd’hui conservée au British Museum. Attiser cette querelle vaut à Xi la sympathie de la Grèce, tête de pont de la Route de la Soie. Cela permet également à la Chine de se poser en vengeur des crimes coloniaux occidentaux, un discours grâce auquel elle se fait un nom en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Dans le quotidien I Kathimerini, Xi a souligné les similitudes entre les deux pays en tant que « civilisations anciennes », sous la devise : « Vous avez Socrate, nous avons Confucius. »

Chine dans cet exemple, mais aussi les Etats-Unis avec "la narration d'une nouvelle guerre froide" et la Russie, quand Vladimir Poutine a "fait valoir un héritage chrétien commun", entre son pays et l'Europe, chacune des trois grandes puissances s'approprient notre histoire, l'insèrent dans leur stratégie géopolitique :

"À une Europe qui a du mal à définir son rôle dans le monde, souligne Luuk van Middelaar, les autres acteurs tendent un miroir : ce sont eux qui nous proposent un récit en nous invitant à y entrer."

Comme le rappelle Christine Ockrent, nous sommes à l’heure du «narrative», ce terme anglais désignant un « récit en mouvement » qui « accompagne désormais tout événement majeur ». 

La gestion de la pandémie, entre mesures sanitaires, diplomatie des masques et course aux vaccins est devenue une « compétition géopolitique » qui se joue aussi au niveau des récits — « récit et pouvoir étant inextricablement liés l’un avec l’autre ». Chine et Etats-Unis s’affrontent pour imposer leur interprétation du monde à propos de la pandémie. 

Christine Ockrent note que contrairement aux deux superpuissances, "les Etats-nations (européens) n'ont pas cherché à coordonner leur action, et moins encore leur discours".

Or, écrit-elle, « Notre continent ne pourra protéger ses concitoyens, reconstruire son économie, défendre ses valeurs et tenir son rang dans l'Histoire qu'en harmonisant et en unifiant davantage ses ressources. La pandémie contraint l'Europe à rebondir. C'est un nouveau récit qui commence ».

Dans ce contexte, note Luuk van Middelaar, nous jouons « pour perdre le moins possible ». Face à une Chine montée en puissance, en Extrême-Orient, les Etats-Unis deviennent une puissance du Pacifique. L’Europe se retrouve donc « aux confins de l’Eurasie », « petit cap du continent asiatique », sans oublier les manoeuvres du grand voisin russe. Luuk van Middelaar montre que non seulement l’Europe doit forger son « autonomie stratégique » et son « émancipation narrative », mais aussi se construire en tant que « puissance eurasienne ».

Nous gagnons le Collège de France, le 14 avril 2021 pour la série de conférences de Luuk van Middelaar, intitulée, « Exercice géopolitique », aujourd’hui « L'Europe et l'entrée dans l'Histoire : le récit »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour prolonger :France Bleu : "On vous explique la Conférence sur l’avenir de l’Europe lancée le 9 mai à Strasbourg"La revue géopolitique "Le Grand Continent" a publié une note de synthèse des 4 conférences de Luuk van Middelaar, données au Collège de France, sous le titre, "Le Réveil géopolitique de l’Europe".Luuk van Middelaar a publié chez Gallimard :

  • -  Le passage à l'Europe (Prix du livre européen 2012)
  • -  Quand l'Europe improvise, Dix ans de crises politiques (en 2018)

Christine Ockrent, qui anime le magazine géopolitique Affaires Etrangères sur France Culture  a publié La Guerre des Récits,Xi, Trump, Poutine : la pandémie et le choc des empires,  aux Editions de l’Observatoire, en octobre 2020Le Cycle Europe : le Collège de France qui a une longue tradition de réflexion sur L'Europe "s’engage à nouveau dans le débat sur l’avenir de l’Europe dans le monde par le biais d’un cycle de 4 conférences" (l'un en automne et le 2e au printemps). Ce cycle est coordonné par un comité constitué des Prs Samantha Besson, Edith Heard, Vinciane Pirenne-Delforge et Thomas Römer. Il bénéficie du soutien de la Fondation Hugot du Collège de France.Référence musicale du générique de fin :"Schubert" par Thylacine, extrait de l'album "Timeless" (Sony Music Entertainment France SAS, 2020).

Intervenants
  • Historien et philosophe, titulaire de la Chaire Valeurs européennes à l’Université catholique de Louvain (UCL), Auteur du Passage to Europe (Yale UP, Gallimard etc.). Editorialiste @nrc @tijd. Prof Univ Leiden and Louvain-la-Neuve.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......