LE DIRECT
Dossier de naturalisation de Guillaume Kostrowitzky, dit Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918). Archives Nationales BB-11-6064
Épisode 2 :

Les avatars de l'assimilation

58 min
À retrouver dans l'émission

Quels sont les rapports entre la notion d’intégration et celle de l’assimilation? s’interroge l’anthropologue-démographe François Héran. Qu’est-ce que l’assimilation des hommes, des peuples, des races selon les auteurs des XVIIIe et XIX siècle en France ?

Dossier de naturalisation de Guillaume Kostrowitzky, dit Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918). Archives Nationales BB-11-6064
Dossier de naturalisation de Guillaume Kostrowitzky, dit Apollinaire (Rome 1880-Paris 1918). Archives Nationales BB-11-6064 Crédits : Wikicommons/Archives Nationales

Qu’est-ce que le “dilemme de l’outsider et de l’insider” ? Quelle a été la capacité de la France à assimiler ?   

Titulaire de la chaire « Migrations et sociétés », François Héran se partage entre le Collège de France et la direction de l’Institut Convergences Migrations. Dans sa nouvelle série « Intégration : constats et débats », il revient sur les difficultés que soulève la notion d’intégration des immigrants. Devenue une catégorie de l'action publique, en France, l'intégration est axée sur les promesses de la citoyenneté, dans le cadre de l’approche républicaine. 

François Héran souligne la surenchère dans le sens de l'assimilation avec son lot de rejets. L'injonction d'intégration ou d'assimilation peut être dénoncée en tant qu'outil de domination. L'anthroplogue-démographe revient sur l’apport de la black Sociology aux Etats-Unis qui a posé la question importante :

"L’intégration est-elle un processus de soumission ou un processus de libération? Peut-on se libérer de l'emprise de la majorité sans s'enfermer dans sa minorité et subir une autre forme de domination qui serait une domination interne?"

Citant les travaux du sociologue Abdellali Hajjat, notamment son ouvrage, Les frontières de l'"identité nationale". L'injonction à l'assimilation en France métropolitaine et coloniale (La Découverte), le démographe a présenté l’étonnant chapitre de « l’assimilation répréhensible » à Saint-Domingue, avant la Révolution française. Les colons avaient peur que les affranchis ne "s’assimilent trop bien »  grâce à leur habillement, leurs prénoms calqués sur ceux des « blancs » ou les mariages mixtes. "Tout le contraire de notre période contemporaine", avait malicieusement souligné François Héran.

Nous gagnons le Collège de France, les 13 et 20 décembre, sa série « Intégration : constats et débats », pour le cours de, aujourd’hui "Les avatars de l'assimilation".

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......