LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les Israélites recueillant la manne dans le désert
Épisode 5 :

"La chair ou l'esprit" : deux récits de contestation (Nb 11)

58 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi le peuple hébreux se plaint-il d’avoir quitté l’Égypte & de ne pas manger de viande? Que signifie la plainte de Moïse à Yahvé "pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux pour que tu m’imposes la charge de tout ce peuple?" Thomas Römer analyse l'esprit de révolte dans le Livre des Nombres.

Les Israélites recueillant la manne dans le désert
Les Israélites recueillant la manne dans le désert Crédits : Nicolas Poussin

Thomas Römer, philologue, exégète, titulaire de la chaire des Milieux Bibliques, nous présente un « récit » « très complexe », « encadré par la convoitise », « un récit de double contestation », dans la perspective de sa « grande enquête » au cœur du Livre des Nombres, dans le Pentateuque, pour sa série intitulée "Israël dans le désert : le livre des Nombres et l'achèvement de la Torah".

C’est le cycle des rébellions qui s’ouvre, des « conflits dans le désert » pour une curieuse histoire de viande qui suscite la colère de Yahvé qui s'interroge face à ce vent de révolte populaire:

"L’avant-bras de Yahvé est-il court"?

Moïse intercède mais se plaint de sa charge. Nous découvrons la "manne", ce qui est l’occasion de rappeler la dimension mythologique de la Bible, avec cette mystérieuse nourriture céleste, peut-être inventée ou peut-être inspirée d’une plante accommodée, proche de la coriandre…

Dans son ouvrage, L’Invention de Dieu, cet enseignant chercheur d’origine allemande, qui se partage entre la France et la Suisse et qui a été Doyen de la Faculté de Théologie de l’université de Lausanne entre 1999 et 2003, rappelle :

« dans l’histoire de Moïse et de l’alliance au Sinaï, c’est un dieu guerrier qui se manifeste dans la tempête, qui conclut un contrat avec son peuple et promet un pays à conquérir.

Or c’est la génération suivante qui accomplira ce dessein et "Moïse mourra avant d’avoir atteint la terre promise".

Si ce texte présente la colère, le feu de Dieu, il présente aussi un Yahvé doté d’images féminines que Thomas Römer analyse. Il commente aussi les images de la mort et la question des "70 sages". Tout le monde peut-il être prophète?

Faut-il dès lors comprendre, indique l’exégète, ce « premier récit de rébellion comme une critique d’une demande de confort, tout en légitimant l’institution des anciens et la démocratisation de la prophétie »..

Thomas Römer rappelle le « débat sur la nécessité de retourner dans le pays » et que « La question reste ouverte sur le plan narratif. Elle est constamment posée, mais il n’y est jamais donné de réponse. »

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 30 mars 2017, pour la série de Thomas Römer, « "Israël dans le désert", aujourd’hui, « Le livre des Nombres : "La chair ou l'esprit" : deux récits de contestation (Nb 11) »

Bibliographie

Intervenants
  • Administrateur du Collège de France et Professeur titulaire de la chaire "Milieux bibliques"
L'équipe
Réalisation
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......