LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La mort de Moïse
Épisode 8 :

Moïse conquérant? Et les filles de Celofehad.

59 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi Moïse ne peut-il entrer dans la terre promise? Quelle est sa relation avec Yahvé? Thomas Römer analyse quels sont les jeux subtils d’intertextualité entre le Livre des Nombres et l’Exode. Achevant sa lecture du cycle des révoltes dans le désert, il questionne l'actualisation de la loi.

La mort de Moïse
La mort de Moïse Crédits : Alexandre Cabanel

Pourquoi les serpents? Comment Moïse peut-il apparaître comme un conquérant, un chef de guerre alors qu’il y a la figure de Josué?

Thomas Römer, titulaire de la chaire des Milieux Bibliques, ancien Doyen de la Faculté de Théologie de l’université de Lausanne, achève ce matin sa « grande enquête » au cœur du Livre des Nombres dans le Pentateuque, pour sa série intitulée "Israël dans le désert".

« Ce livre peut-il être compris comme le reflet de la période perse, conflits politiques mais aussi essor de la Torah de loi, de l’actualisation de cette loi ? » questionne le philologue-exégète.

Hier, analysant les révoltes du peuple hébreu dans le désert, nostalgique de l’Égypte, Thomas Römer demandait s’il fallait voir dans le refus de la conquête de la terre promise et dans l’étrange pardon de Yahvé un texte « central » du livre des Nombres qui serait à l’origine de ce livre ?

Si nous assistons à un cycle de révoltes, notamment contre Yahvé mais aussi contre Moïse et Aaron - figures d'autorité - nous découvrons également comment certains passages du Livre des Nombres, sont construits comme des compléments de la Loi, nous dit Thomas Römer. La demande des filles de Celofehad, qui font valoir auprès de Moïse et de Yahvé leur droit à hériter à la mort du père, suscite un premier texte, une première loi soutenue par Yahvé et Moise. Cette première loi sera presque aussitôt assortie d’un deuxième texte, une « actualisation », qui met une réserve à cet héritage en le soumettant à la condition du mariage avec l’un des membres du clan pour ne pas disperser les terres et les garder au sein d’une même tribus. Nous avons affaire à une sorte d’avenant souligne Thomas Römer, avec ce deuxième texte.

La fin du Livre des Nombres nous met aussi en présence de Balaam, avant l’épisode des filles de Celofehad, dont l’exégète analyse les enjeux positifs et négatifs de ce récit.

Pour Thomas Römer, « Le livre des Nombres se termine bien par ce travail d’actualisation, pour montrer la nécessité d’une interprétation constante de la Loi. »

Assistons-nous dès lors à l’accomplissement de la Torah, à la naissance du judaïsme, avec cette capacité à interpréter la loi?

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 4 mai 2017 pour la série de Thomas Römer, « "Israël dans le désert », aujourd’hui, « Le livre des Nombres : Moïse, conquérant ? Et les filles de Celofehad.

Bibliographie

Intervenants
  • Administrateur du Collège de France et Professeur titulaire de la chaire "Milieux bibliques"
L'équipe
Réalisation
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......