LE DIRECT
Groupe de filles Wayúu executant une danse traditionnelle à Bahía Portete, Alta Guajira 2015 (Colombie)
Épisode 5 :

Les Wayuu - Partie 2

59 min
À retrouver dans l'émission

Qui est Pulowi, la maîtresse des animaux sauvages? Comment les Wayuu de la Guajira colombienne et vénézuélienne articulent-ils animisme et totémisme? s'interroge encore l'anthropologue Philippe Descola. De quels non humains les animaux domestiques dépendent-ils?

Groupe de filles Wayúu executant une danse traditionnelle à Bahía Portete, Alta Guajira 2015 (Colombie)
Groupe de filles Wayúu executant une danse traditionnelle à Bahía Portete, Alta Guajira 2015 (Colombie) Crédits : Carlos Meneses - Maxppp

Philippe Descola, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Anthropologie de la nature, directeur de recherche à l’EHESS,  poursuit sa grande enquête sur "la composition des collectifs et les formes d'hybridation"qui les animent. Il propose des études de cas, après les Bororos du Brésil, il s’est attaché aux Wayuu, "collectif exceptionnel" au regard des autres Amérindiens. Il sont plus nombreux, ont adopté un élevage extensif très tôt et un régime d’échange particulier, dont il rappelle les caractéristiques, en début de cours, avant d'interroger le "versant animiste" des Wayuu, la figure de Pulowi et de son entourage.

Le cours d’hier s’est achevé sur ce qui rapproche les Wayuu de la Guajira colombienne et vénézuélienne du totémisme australien...

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 28 février 2018, pour le cours de Philippe Descola.
 

Intervenants
L'équipe
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......