LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"L’œil, comme un ballon se dirige vers l'INFINI" : estampe / Odilon Redon, 1882

Leçon inaugurale de José-Alain Sahel, "Rapprocher les regards"

59 min
À retrouver dans l'émission

Greffer un œil relève-t-il toujours de la science fiction ? Peut-on parler d’avancées phénoménales pour comprendre et traiter la dégénérescence rétinienne ? Pourquoi faut-il se garder de l’homme-machine quand on aborde la restauration visuelle ?

"L’œil, comme un ballon se dirige vers l'INFINI" : estampe / Odilon Redon, 1882
"L’œil, comme un ballon se dirige vers l'INFINI" : estampe / Odilon Redon, 1882 Crédits : Gallica BNF / G. Fischbacher

Rediffusion du 28 mars 2017

Nous retrouvons ce matin, le Professeur José-Alain Sahel, pionnier dans la recherche sur les prothèses visuelles et les thérapies régénératrices de l’œil, titulaire de la chaire la chaire d'innovation technologique, pour sa leçon inaugurale. Ce médecin-chercheur est « chef de service au Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts, à la Fondation Ophtalmologique Rothschild et fondateur du prestigieux Institut de la vision, l’un des plus importants centres de recherches ophtalmologiques internationaux ».

Il se prête nous dit-il avec « joie et tension » à l’intimidant rituel, oratoire, scientifique et humaniste de la leçon inaugurale qui offre l’état des lieux d’une recherche, entre héritages, avancées, doutes, échecs, percées et innovations pour ouvrir son année au Collège de France, une série de cours intitulée « Voir encore. La restauration visuelle en perspectives ».

Ce médecin met au cœur de ses travaux en tout premier lieu, l’écoute des patients, leur espace de vie -songeons aux aveugles, il insiste sur les rapprochements et les échanges entre les patients, les médecins, les chercheurs du public et du privé mais aussi les industriels. Après un bref historique, de l’époque des Docteurs Diafoirus aux révolutions en cours qui touchent son domaine depuis une trentaine d’années, il nous entraîne au cœur des recherches de ses équipes et de ses partenaires, tout en nous proposant une sorte de dialogue/confrontation entre le philosophe critique, auteur de l’Oeil et l’Esprit, Merleau-Ponty et le philosophe mathématicien, Descartes, dont l’énonciation des lois de l’optique a ouvert la voie à l’optique géométrique. Il critique l’idée de l’homme-machine et celle de l’homme augmenté.

José-Alain Sahel a intitulé sa leçon inaugurale, «Rapprocher les regards». Il cite L’œil vivant de Jean Starobinski, cette « attente », ce souci à la racine du mot « regard » :

"Regarder est un mouvement qui vise à reprendre sous garde".

Soulignant la relation particulière avec des malades qui n’ont pas d’autres choix que l’innovation, il explique qu’ils ne sont « jamais des cobayes », mais des « expérimentateurs ». « Voir », nous rappelle-t-il s’inscrit dans tout un système de perceptions et nous découvrirons la place du cerveau et d’une nouvelle approche comme l’optogénétique. Le médecin clinicien indique dans sa présentation pour la presse que :

cette "leçon inaugurale s’inscrira dans la perspective de l’homme réparé, prolongeant les visées de Descartes mais puisant certains questionnements aux sources de ceux, inachevables, de Maurice Merleau-Ponty, pour alimenter un courant de pensée et d’action qui, respectant la précarité en l’homme, s’efforce d’en corriger les composantes somatiques".

La précision de cette médecine s’appuie sur les avancées "Des essais de thérapies géniques et de thérapies cellulaires, le lancement de lunettes à réalité augmentée ou des essais sur de nouvelles rétines artificielles (fabriquées en France)", la puissance des bases de données numérisées ; tout cet ensemble ne doit pas se faire, nous dit-il au détriment de la médecine humaniste. Enfin, il lui a fallu la foi dans les changements en cours pour s’atteler aux maladies génétiques à l’ère du triomphe de la « microchirurgie, des cristallins artificiels et du laser ».

"En effet, explique-t-il en peu d’années, les technologies de la génétique moléculaire, de l’imagerie non invasive à haute résolution ont permis de préparer les révolutions thérapeutiques d’aujourd’hui".

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 21 janvier 2016, pour la leçon inaugurale de José-Alain Sahel.

Etudes de l'oeil,   Jean Jacques Lequeu, 1792 / ADN animation / Professeur José-Alain Sahel par Patrick Imbert / Collège de France
Etudes de l'oeil, Jean Jacques Lequeu, 1792 / ADN animation / Professeur José-Alain Sahel par Patrick Imbert / Collège de France Crédits : Gallica BNF/Wikicommons/Collège de France

Pour prolonger :

Pr. José-Alain Sahel à l'Inserm

Pr. José-Alain Sahel, Directeur de l'Institut de la Vision

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Rétine artificielle", Dossier réalisé en collaboration avec Serge Picaud et José-Alain Sahel, Institut de la vision (unité Inserm 968, Paris) et co-fondateurs de Pixium Vision – mai 2016.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Alain-José Sahel a participé au Colloque "Lumière, Lumières" au Collège de France, le 15 octobre 2015, sa contribution intitulée « Lumières, disparitions, apparences » a été diffusée sur France Culture. 

Le Professeur José-Alain Sahel et son équipe, Fondation Bettencourt Schueller, "Rendre la vue aux victimes de dégénérescence oculaire"

Intervenants
  • Ophtalmologiste, membre de l’Académie des Sciences et directeur de l’Institut de la vision
L'équipe
Réalisation
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......