LE DIRECT
Portrait du sultan ottoman Mahmud II, 1839
Épisode 7 :

"Réformer et reformer l'Etat et la société"

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment la modernité vient-elle se greffer sur l’espace ancien et traditionnel de l’Empire ottoman, au moment des réformes de Mahmud II (1826-1830)? Comment le sultan se fait-il plus présent, plus autoritaire? Comment redéfinit-il Constantinople-Istanbul par la construction de bâtiments militaires?

Portrait du sultan ottoman Mahmud II, 1839
Portrait du sultan ottoman Mahmud II, 1839 Crédits : crédit : Bettmann / Contributeur - Getty

Rediffusion du 15/10/2019

Titulaire de la chaire internationale d'Histoire turque et ottomane au Collège de France, Professeur à l’université anglophone de Boğaziçi, Edhem Eldem nous entraîne dans une grande série sur plus années, intitulée, "L’Empire ottoman et la Turquie face à l’Occident". Cette semaine, il s’attache au règne de Mahmoud II, à l’ère des reformes, entre 1820 et 1839. Depuis plusieurs cours, il interroge la figure de Mahmud II en autocrate moderne. 

Le cours précédent s’est achevé sur les transformations du sultan en figure de capitaine, donnant l’exemple de la modernité.

Alors que la célèbre garde ottomane des janissaires est éliminée, Edhem Eldem a cité un rapport de l’ambassade en date du 26 juin 1826 qui indique :

« Depuis le 15 juin, (le) Sultan Mahmud a toujours été costumé à l’égyptienne, sorte d’habit militaire aussi riche qu’élégant ; cet exemple est généralement suivi. [...] Il paraît hors de doute que Sa Hautesse est sortie du sérail dans ce costume, le jour même où le danger était si grand. »

Toujours à la date du 26 juin 1826, le rapport note également 

« le sultan Mahmud continue de donner l’exemple des réformes dans l’intérieur de son palais, il soutient ses ministres dans leurs travaux par son ardeur et par son application personnelle. »

C’est une nouvelle figure du pouvoir qui se met en scène, travaillant et dirigeant les hommes.

Aujourd’hui, Edhem Eldem analyse comment Mahmud II bouleverse les codes ottomans et comment il transforme son Etat en un Etat de plus en plus militaire. 

Tableau sur la modernisation de l'armée ottomane après l'abolition du corps des Janissaires  en  1826
Tableau sur la modernisation de l'armée ottomane après l'abolition du corps des Janissaires en 1826 Crédits : Inconnu

L’historien nous présente le Règlement de la nouvelle armée en juillet 1826 et la Réforme de l’uniforme et du costume en mars 1829, dont l’apparition du Fez est l’un des grands symboles. Edhem Eldem explique :

"En 1829, la réforme de l’uniforme est élargie à tous les fonctionnaires de l’État qui se voient obligés de suivre l’exemple de leur maître. Le fez remplace le turban ; le pantalon et la tunique, bientôt appelée stambouline, s’imposent. Certains conservateurs grondent, mais c’est surtout en Occident que l’on se lamente de voir disparaître les magnifiques costumes qui faisaient le plaisir des peintres et voyageurs en Orient."

Dès lors, comment les choses changent-elles au sein de l’Empire ottoman sous le règne de Mahmud II, s’interroge Edhem Eldem.  Pourquoi Mahmud II se pose-t-il en calife ? Pourquoi choisit-il de s’exposer, de voyager, de briser le silence traditionnel du sultan ? Comment en arrive-t-il à inquiéter ses ministres, les oulémas? Au-delà de la forme, y a-t-il un ancrage des réformes dans la société et dans l’Etat profond ? 

Nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 8  février 2019, pour le cours d’Edhem Eldem, aujourd’hui, « Réformer et reformer l’Etat et la société ». 

Intervenants
  • professeur d'histoire à l'Université de Bogaziçi à Istanbul.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......