LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les régions d’Afrique s’étirant du littoral méditerranéen jusqu’au Sahel, via l’Atlas catalan, par des cartographes juifs de Majorque (Baléares, 1375)
Épisode 1 :

Comment l'Afrique ne fut pas découverte

58 min
À retrouver dans l'émission

Quelle est la "géographie de la méconnaissance de l’Afrique" ? L’historien François-Xavier Fauvelle analyse les problèmes de représentation et de dénomination que peut poser le continent africain, de l’Antiquité à aujourd’hui.

Planisphère de Henricus Martellus, vers 1489. F.-X. Fauvelle souligne qu'ici "l’Afrique est la seule partie du monde qui est jalonnée de toponymes côtiers".
Planisphère de Henricus Martellus, vers 1489. F.-X. Fauvelle souligne qu'ici "l’Afrique est la seule partie du monde qui est jalonnée de toponymes côtiers". Crédits : British Library

Directeur de recherche au CNRS, titulaire, depuis 2019, de la chaire "Histoire et archéologie des mondes africains" au Collège de France, ancien directeur du laboratoire Traces à Toulouse, François-Xavier Fauvelle propose, sur deux années de cours, une "Introduction aux mondes africains médiévaux". C'est la première série que nous vous proposons cette semaine.

L’historien-archéologue analyse aujourd’hui et demain "Comment l'Afrique ne fut pas découverte". Il s’interroge en particulier sur la façon dont les mondes africains ont pu être appréhendés dans les mappemondes médiévales. Il revient sur  "la place qu’occupe l’Afrique dans la représentation ptoléméenne du monde au XVe siècle", entre héritage antique et découvertes contemporaines, liées à l’expansion européenne.

Quand il accueille François-Xavier Fauvelle au Collège de France, lors de sa leçon inaugurale, l’historien médiéviste, Patrick Boucheron rappelle : 

Sa réputation internationale, très tôt acquise, l’historien-archéologue des mondes africains la doit à son œuvre propre, mais aussi aux responsabilités nombreuses qu’il exerça de Johannesburg à Sijilmâsa, en passant par Addis Abeba. 

Partout, poursuit Patrick Boucheron, François-Xavier Fauvelle cultive le courage de dire et la liberté d’agir, partout il travaille à récapituler les savoirs africanistes issus de plusieurs disciplines et de plusieurs traditions historiographiques". Il "est donc l’homme des grands rassemblements – que ces rassemblements prennent la forme de colloques internationaux, de vastes programmes de recherche ou de livres comme la récente et monumentale synthèse qu’il a dirigée sur l’Afrique ancienne. S’y découvre non pas la civilisation évanescente d’une Afrique fantôme mais la coprésence énergique des mondes africains.

Et c’est bien dans cette diversité et cette richesse, à rebours de bien des idées reçues, que nous plongeons dans l’heure.

Dans un passionnant entretien, donné au journal Le Monde, en octobre 2019, et publié sous le stimulant titre, « Les atlas historiques sont des laboratoires scientifiques », François-Xavier Fauvelle s’attache aux « effets de contour ». 

On peut s'amuser à défaire les contours des continents, à en faire d’autres, explique-t-il. On voit le Sahara comme grande césure entre deux Afrique. C’est une pure construction. Au Moyen Âge, il est en réalité traversé par des flux. Et quelques millénaires plus tôt, il est radicalement différent. Ses assemblage de contours ont une très grande fluidité dans le temps, et c'est cela aussi qu'il faut restituer.

Alors plongeons tout de suite dans d’étonnantes mappemondes et une histoire qui n’a rien de linéaire !

Nous gagnons le Collège de France, le 31 octobre 2019, pour le cours d’ouverture de François-Xavier Fauvelle, aujourd’hui "Comment l'Afrique ne fut pas découverte".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour prolonger :

Interview pour le journal du CNRS "Un autre regard sur l’histoire de l’Afrique", 26.08.2019, par Fabien Trécourt

Parmi ses nombreux ouvrages : 

- Le rhinocéros d'or : histoires du Moyen Age africain (chez Alma, puis en Folio en 2014) 

- À la recherche du Sauvage idéal, aux éditions du Seuil, en 2017

- Il a dirigé L'Afrique ancienne : 20.000 avant notre ère-XVIIe siècle chez Belin en 2018

- Il a co-dirigé l'Atlas historique de l’Afrique. De la Préhistoire à nos jours. aux éditions, Autrement, en 2019.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......