LE DIRECT
Illustration du Colloque du Collège de France : Migrations, réfugiés, exil
Épisode 8 :

Politiques et droit d'asile avec Hélène Thiollet et Danièle Lochak

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment les réfugiés Erythréens sont-ils apparus aux frontières de l’Europe? Pourquoi les Etats mettent-ils à distance les flux migratoire ? Comment tentent-ils de contourner la Convention de Genève, le droit d’asile, droit sacré de demander l’asile face au principe de non refoulement ?

Illustration du Colloque du Collège de France : Migrations, réfugiés, exil
Illustration du Colloque du Collège de France : Migrations, réfugiés, exil Crédits : Collège de France

Quelle est l’histoire du long exile des Erythréens, un exode longtemps régional en Afrique ? Quel est leur rapport avec le Haut commissariat aux réfugiés ?

La crise des réfugiés apparaît comme une crise de l’hospitalité. Nous poursuivons aujourd’hui le questionnement des mouvements de population, volontaires ou contraints, dans le cadre du colloque du Collège de France « Migrations, réfugiés, Exil »

Hélène Thiollet, chargée de recherches au CNRS et professeur à Sciences Po, s’attache à l’histoire et au cas de l’exode érythréen. Dans un ouvrage collectif récent, Migrants, migrations : 50 questions pour vous faire votre opinion, elle note :

« En 2009, le rapport de l'ONU sur le développement humain rappelait que la catégorie de migrants la plus importante est celle des migrants "internes" qui représenteraient 740 millions de personnes. Pour les migrations forcées et les mouvements de réfugiés, la tendance est encore plus forte : 86% des déplacés par la violence dans le monde sont dans un pays pauvre, en général à proximité de leur région d'origine voire à l’intérieur de leur propre pays. »

Longtemps l’exil des Erythréens a été local et régional, d’un pays pauvre vers d’autres pays pauvres. Hélène Thiollet questionne le durcissement face à la corne de l’Afrique, la fermeture progressive des filières d’émigration vers les pays riches. Elle nous montre comment l’exode et l’asile sont des phénomènes sociaux pluriels.

En deuxième partie, Danièle Lochak, professeur émérite de l'Université de Paris Ouest-Nanterre La Défense où elle a dirigé jusqu'en 2006 le Master « Droits de l'homme » ainsi que le Centre de recherche et d'étude sur les droits fondamentaux (Credof), interroge le droit d’asile, dans son histoire et dans son évolution récente, l’universalisme de façade et les faillites pour protéger, les faux fuyants pour refouler…

Elle rappelle :

« Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la communauté internationale, confrontée au problème posé par la masse des réfugiés fuyant les guerres civiles, les dictatures et les persécutions, tente d’y apporter des solutions. Mais la protection des réfugiés, « reste très largement tributaires des intérêts étatiques qui poussent au contraire à tenir à distance ces indésirables »,

« Par une série d’artifices juridiques, ils s’efforcent de contourner l’obligation de non-refoulement et les autres obligations contraignantes des conventions internationales jusqu’à les vider de leur substance – quand ils ne les violent pas ouvertement et frontalement. »

Elle souligne encore :

« malgré l’adoption de la Convention de Genève, en 1951, la donne n’a pas fondamentalement changé en dépit de toutes les proclamations solennelles sur le caractère « sacré » du droit d’asile, celui-ci apparaît de plus en plus comme une coquille vide. »

Tandis que le" nombre de réfugiés dans le monde s’est accru dans des proportions considérables –24 millions, en 2016, 65 millions si on inclut les personnes déplacées dans leur propre pays –, les États occidentaux, uniquement préoccupés par la « maîtrise des flux migratoires », tentent par tous les moyens d’empêcher l’accès de ces réfugiés à leur territoire où ils pourraient trouver protection".

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France avec en première partie : Hélène Thiollet, Exodes et politiques d'asile. Le cas érythréen, le 14 octobre 2016, et en seconde partie de Danièle Lochak, « Protéger, refouler : le droit d'asile à l'épreuve des politiques migratoires.

Pour Prolonger :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • politiste, chercheuse au CNRS / CERI Sciences-Po
  • professeure émérite de droit public à l'Université Paris Ouest - Nanterre La Défense et militante associative de la défense des droits de l'homme
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......