LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Louis Veuillot (1813-1883) par André Gill, caricature publiée dans « La Lune », 21 Avril 1867
Épisode 10 :

Ce diable de Veuillot

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment le journaliste catholique intransigeant, Louis Veuillot, "amuse-t-il par sa méchanceté?" Comment sa prose inaugure-t-elle le "pamphlet réactionnaire"? demande Antoine Compagnon. Comment cet autodidacte peut-il incarner la voix du petit peuple catholique de province?

Louis Veuillot (1813-1883) par André Gill, caricature publiée dans « La Lune », 21 Avril 1867
Louis Veuillot (1813-1883) par André Gill, caricature publiée dans « La Lune », 21 Avril 1867 Crédits : Wikicommons / A. Gill

Comment son « style de complexion sanguine » peut-il « puer le cabaret et la sacristie. » selon le mot d’un journaliste contemporain? Comment s’est-il longuement et violemment opposé à Victor Hugo? Nous avons découvert hier, la figure du pamphlétaire catholique intransigeant, Louis Veuillot, rédacteur en chef de l’Univers, quotidien catholique fondé par l’abbé Migne, dans le cadre de la série d’Antoine Compagnon, « De la littérature comme sport de combat ». Aux côtés de Granier de Cassagnac, Veuillot est une illustre "plume de guerre", un grand éreinteur, un redoutable "condottiere" avant sa conversion de 1838 - il écrira, 

"Dieu m’a sauvé, m’a bien sauvé, il m’a pris au fond de l’abîme". 

Antoine Compagnon, titulaire de la chaire "Littérature française moderne et contemporaine", présente ce « journaliste du quotidien », dont le style tient à la fois de « La Bruyère et du faubourien du Gros-Caillou », selon une formule prise dans À Rebours. Nous suivons son itinéraire de journaliste, ses débuts (il a alors deux patrons Bugeaud et Guizot) jusqu’à la grande période de l’Univers, des années 1840 à 1880. Epousant les idées de Joseph de Maistre, Veuillot « déteste avant Maurras la triade Renaissance, Réforme, Révolution » souligne Antoine Compagnon, qui rappelle aussi comment Veuillot a développé une "théorie de la guerre par le journal" : 

"La vraie arme, écrit l’illustre polémiste, l’arme de précision, c'est le journal. Il s'occupe du fait chaud et vivant, il commente le document de la veille et du jour, il dit le mot de la charade politique avant qu'elle soit jouée, il allume le gaz partout où la nuit artificielle porte ses ombres. Le journal est immédiatement lu par des milliers d'amis et d'adversaires ; il fortifie les uns, il embarrasse les autres et les contraint à se démasquer ; il a quelque chance d'instruire la bonne foi ignorante."

Alors découvrons tout de suite les combats de ce journaliste intransigeant qui sait manier la langue de la rue…  Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France pour le cours d’Antoine Compagnon, les 6 et 13 mars 2018, aujourd’hui « Ce diable de Veuillot ».

Bibliographie

Les antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland Barthes

Les antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland BarthesGallimard, Collection Bibliothèque des idées, 2005

Intervenants
L'équipe
Coordination
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......