LE DIRECT
Eugène Delacroix - Le Massacre de Scio  (1824)
Épisode 10 :

Les défis du nouvel ordre (Partie II)

59 min
À retrouver dans l'émission

Quelle est la nature de la rébellion grecque au début des années 1820? Demande l’historien Edhem Eldem. Qu’est-ce qui se joue pour l’Empire ottoman au tournant de ces années-là? Comment ce mouvement insurrectionnel se transforme-t-il en guerre d’indépendance?

Eugène Delacroix - Le Massacre de Scio  (1824)
Eugène Delacroix - Le Massacre de Scio (1824) Crédits : E. Delacroix

Comment les Ottomans après la condamnation des représailles et des massacres par l’opinion publique européenne, ont-ils compris qu’ils ne pouvaient plus échapper à la diplomatie occidentale? 

"Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.                                  
Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil,"

Vous aurez peut-être reconnu les premiers vers du poème engagé de Victor Hugo, L’Enfant,extrait du recueil Les Orientales (Archive Ina)… Alors comment les Ottomans ont-ils dû rendre compte du massacre de l’île de Chio, le "premier calvaire de la nation grecque", représenté par Eugène Delacroix et dénoncé par Victor Hugo ?

Titulaire de la chaire Internationale du Collège de France, au Collège de France, professeur à l’université du Bosphore, Edhem Eldem a enseigné aussi bien aux Etats-Unis qu’en France et il est l'auteur de travaux sur le commerce du Levant, l'épigraphie funéraire, la Banque ottomane, les dynamiques de l'occidentalisation, Istanbul au tournant du XXe siècle, l'orientalisme, mais aussi l'histoire de l'archéologie et des collections dans l'Empire ottoman, comme cela apparaîtra aujourd’hui. C’est riche de cette approche variée et attachée aux méthodes de l’analyse documentaire qu’il nous entraîne dans une histoire complexe dans le cadre de sa série intitulée, L’Empire ottoman et la Turquie face à l’Occident.

Marc Semo a consacré un stimulant portrait à Edhem Eldem, fils de diplomate, dans le journal Le Monde au moment de ses premiers cours. Il rappelle sa vocation tardive pour l’histoire, dans un contexte familial qui aurait pu susciter plus tôt son engagement et je cite le journaliste :

_« Côté paternel, son arrière-grand-oncle Osman Hamdi Bey, fils d’un grand vizir, fondateur du Musée archéologique d’Istanbul et peintre de talent, incarnait à la perfection le regard orientaliste hérité de l’Occident que les élites ottomanes por_taient sur leur propre monde. Côté maternel, il est apparenté à l’ex-dynastie impériale ».

"Si ses premiers livres ont été consacrés aux échanges économiques des Ottomans avec l’Occident ou aux rituels de la mort, rappelle Marc Semo, Edhem Eldem n’en est pas moins un intellectuel engagé dans la cité. Le thème de ses leçons hebdomadaires au Collège de France, dont la première a lieu le 12 janvier, est ambitieux : la modernisation ottomane et ses relations intrinsèques avec l’histoire de l’Europe, malgré les conflits – ou justement à cause d’eux." 

Pour Edhem Eldem, « Il est toujours plus stimulant de parler des antagonismes, des tensions, des différences », « l’histoire ottomane , déclare-t-il est un sujet bien trop important » pour être réduit « à un glorieux prélude au récit simpliste de l’histoire de la nation turque ». 

Voyage pittoresque de la Grèce : Tome premier, 1782
Voyage pittoresque de la Grèce : Tome premier, 1782 Crédits : Marie-Gabriel-Florent-Auguste Choiseul Gouffier (1752-1817)

Et c’est dans cet esprit, qu’Edhem Eldem  notait dans son cours d’introduction : 

"S’il est évident que, ce cours au Collège de France portera surtout sur une interaction avec l’Occident, il importe de se souvenir que les transformations de cette période ne peuvent et ne doivent pas être réduites à une logique aussi simpliste et univoque. Ainsi que je le rappelais à la fin de ma leçon inaugurale, l’objectif de l’historien, plus que de répondre à des questions, est d’en poser de bonnes, capables de révéler la complexité et les ambiguïtés du récit historique." 

Il soulignait également dans sa présentation vidéo :

"le XIXe siècle est extrêmement formateur, est crucial pour comprendre les dynamiques de transformation d'un Empire en État-nation, un processus fascinant qui mérite d'être étudié dans le détail en donnant la primauté aux voix locales parce que l'un des problèmes de l'historiographie de cette période, c'est que l'on a énormément de sources occidentales qui ont déjà une vision assez biaisée des choses et par conséquent, ce qu'il faut faire, c'est essayer de donner une voix aux textes locaux, aux textes ottomans, pas uniquement turcs, grecs, arméniens, essayer de voir comment cette période se forme et s'exprime à partir d'une documentation que l'on va lire dans le détail pour essayer de comprendre un peu comment ça marche."

C’est aussi une histoire à suivre, comme nous le verrons à l’issue de ce cours…

Le cours précédent avait rappelé comment « La destruction des janissaires avait eu lieu en plein milieu du long conflit qui a opposé l’État aux insurgés grecs, de 1821 à la constitution d’un État grec indépendant en 1830. »

La Sortie de Missolonghi, 1855
La Sortie de Missolonghi, 1855 Crédits : Theodoros P. Vryzakis

Et nous gagnons tout de suite l’amphithéâtre du Collège de France, le 16 février 2018 pour le cours d’Edhem Eldem, "L’Empire ottoman et la Turquie face à l’Occident", aujourd'hui "Les défis du nouvel ordre" (partie II).

Pour prolonger :

Archives INA: 

  • Victor Hugo, "L’Enfant", extrait du recueil Les Orientales, une lecture de René Alexandre, sociétaire de la Comédie française (enregistré dans les années 1930).
  • Pastille, paysage sonore : extrait de "L'Acropole" dans l'émission "Simplon Orient Express", texte et réalisation de Marcel Bluwal, Commentateur, Pierre Marteville.

Présentation du colloque "La découverte de la Phénicie au XIXe siècle : Sidon entre la France, l'Empire ottoman et le Liban"

Présentation du cours d'Edhem Eldem au Collège de France :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • professeur d'histoire à l'Université de Bogaziçi à Istanbul.
L'équipe
Coordination
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......