LE DIRECT
Marcel Proust
Épisode 14 :

Fiction, non-fiction : l'histoire dans l'essai

59 min

Comment chez Proust la vérité se révèle-t-elle, se ressent-elle, mais ne se possède pas ? A quelle "vigoureuse critique de l’historien dans le monde" se livre l’écrivain, Marcel Proust, dans son texte "Sur la lecture" ? s’interroge Donatien Grau. Comment ce texte de 1906 est-il un laboratoire ?

Extrait annoté Marcel Proust, "Sur la lecture" /Edmond Maître, musicien, collectionneur d'art et mécène français, peint par Pierre-Auguste Renoir, vers 1871
Extrait annoté Marcel Proust, "Sur la lecture" /Edmond Maître, musicien, collectionneur d'art et mécène français, peint par Pierre-Auguste Renoir, vers 1871 Crédits : P.-A. Renoir/Wikicommons/M.Proust Gallica Bnf

Cette "vigoureuse critique de l’historien dans le monde" par Marcel Proust, apparait avant même les pages de son "Contre Sainte-Beuve" ou de son roman "A la Recherche du temps perdu". 

Antoine Compagnon, titulaire de la chaire "Littérature française moderne et contemporaine , (Histoire, critique, théorie)", nous entraîne depuis plusieurs semaines dans une grande enquête autour de "Proust Essayiste". Nous le retrouverons en fin d’heure pour un échange avec DonatienGrau qu’il reçoit aujourd’hui dans son séminaire. 

Donatien Grau s’est partagé entre des fonctions universitaires (notamment à l’École normale supérieure, Sorbonne) et muséales (il est attaché actuellement au musée d'Orsay). Docteur en littérature française et comparée, en littérature moderne et histoire de l'art, et en sciences historiques et philologiques, il est l'auteur à la fois de travaux savants (Néron en Occident, 2015, Le Roman romain, 2018), d'essais littéraires. Il a notamment publié Tout contre Sainte-Beuve, en 2013. Il codirige la collection « Figures ».

Il nous propose selon ses mots "un exercice de lecture" au plus près du texte de Proust qu’il cite longuement et sur lequel il revient tout au long de ce séminaire. 

Alors Comment retrouvons-nous l’opposition de Proust entre la réflexion interne et la philologie stérile, la diplomatie de l’histoire ? Comment condamne-t-il, lui qui a voulu être historien, la prétention des historiens à une vérité non sensible ? Comment demeurent-ils dans une extériorité sans entrer dans les arcanes de l’intériorité, de l’espace sensible ? Comment Proust se joue-t-il d’une note de bas de page et comment la détourne-t-il pour en faire un instrument de doute ? Pourquoi pour Marcel Proust, il n’est pas acceptable d’associer vie et enquête ? demande Donatien Grau

Nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France pour le séminaire d’Antoine Compagnon, le 12 mars 2019.

Autour de l'oeuvre de Marcel Proust :

  • Marcel Proust, À la recherche du temps perdu,Tome I. Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié avec la collaboration de Florence Callu, Francine Goujon, Eugène Nicole, Pierre-Louis Rey, Brian Rogers et Jo Yoshida. Nouvelle édition, 1987, Bibliothèque de la Pléiade, n° 100. Tome II, Tome III(auquel a contribué Antoine Compagnon), tome IV. Le Coffret de quatre volumes vendus ensemble, réunissant des réimpressions récentes des premières éditions (1987, 1988, 1989)Édition publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié, doit paraître le 5 Septembre 2019 (Bibliothèque de la Pléiade).
  • Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve précédé de Pastiches et mélanges suivi de _Essais et articles,_Édition de Pierre Clarac avec la collaboration d'Yves Sandre, Gallimard, La Pléiade, 1971.
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......