LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les régions d’Afrique s’étirant du littoral méditerranéen jusqu’au Sahel, via l’Atlas catalan, par des cartographes juifs de Majorque (Baléares, 1375)
Épisode 2 :

Périples antiques et circumnavigations de l’Afrique

58 min
À retrouver dans l'émission

Quelles sont les limites de l'Afrique dans l'Antiquité? Quelle représentation, ou plutôt "imago", en avait l’Egypte des pharaons ? François-Xavier Fauvelle analyse ce que nous apprennent les navigations des marins antiques, du périple de la mer d’Érythrée aux récits d’Hérodote.

Le Monde selon Hérodote vers 450 avant Jésus-Christ : reconstitution cartographique d'après son "Enquête"
Le Monde selon Hérodote vers 450 avant Jésus-Christ : reconstitution cartographique d'après son "Enquête" Crédits : Myoldmaps.com/Herodotus/wikicommons

Dans la présentation de sa première série de cours intitulée "Introduction aux mondes africains médiévaux", François-Xavier Fauvelle,  Directeur de recherche au CNRS, titulaire de la chaire "Histoire et archéologie des mondes africains" au Collège de France, explique :

L’Afrique a longtemps paru incontournable aux navigateurs méditerranéens. Partant de cette observation qui conditionne le regard porté sur l’Afrique depuis l’extérieur, le cours de cette année s’attachera à examiner le moment médiéval de l’histoire africaine. 

Dans son premier cours, l’historien archéologue a analysé comment, depuis l'Antiquité, "l’Afrique n’a fut pas découverte". Il s’est notamment attaché à ce qu’il appelle le "méta-récit  de la découverte de l’Afrique"

Ce sont, nous dit-il "les narrations qui inscrivent le récit de tel ou tel voyage vers l’Afrique dans un projet explicite de reconnaissance de son contour géographique, c’est-à-dire dans un projet de circumnavigation de la masse continentale que représente l’Afrique".

Reprenant le titre du philosophe congolais Vumbi-Yoka Mudimbé, l’Invention de l’Afrique, François-Xavier Fauvelle explique que cette "invention" est un "objet de connaissance". 

Elle est "le produit d’une histoire discontinue d’appréhension de l’Afrique en tant qu’objet géographique connaissable".

L'historien-archéologue nous a expliqué dans le cours précédent :

L’Afrique est restée longtemps très mal connue de l’extérieur au regard de la précocité des projets visant à l’incorporer au monde connu. Pour exprimer ce paradoxe, on pourrait parler d’une géographie de la méconnaissance. 

Si le contour de l’Afrique sous sa forme graphique, souligne-t-il, n’aurait pu être reconnu avant le début du XVIe siècle, c’est parce que l’Afrique – je parle de l’objet géographique tel que nous le connaissons aujourd’hui (dans sa masse continentale)– n’existait pas dans les représentations occidentales. Ou plutôt, pour dire les choses plus justement : l’Afrique était non pas alors un contour naturalisé associé à un nom, comme l’est le logo d’une marque, mais une imago (j’emprunte ce terme à la psychanalyse), une image idéalisée du continent et qui résiste à l’expérience de ses métamorphoses.

Nous gagnons le Collège de France, le 31 octobre et le 7 novembre 2019 pour le cours de François-Xavier Fauvelle, aujourd’hui « Périples antiques et circumnavigations de l’Afrique »

Pour prolonger

Parmi les nombreux ouvrages de François-Xavier Fauvelle : 

- Le rhinocéros d'or : histoires du Moyen Age africain (chez Alma, puis en Folio en 2014) 

- Il a dirigé L'Afrique ancienne : 20.000 avant notre ère-XVIIe siècle chez Belin en 2018

- Il a co-dirigé l'Atlas historique de l’Afrique. De la Préhistoire à nos jours. aux éditions, Autrement, en 2019.

Autour de l'image de Une :

- Le Monde selon Hérodote vers 450, textes et cartes.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......