LE DIRECT
Couverture de l'essai : T"he Gifted Adult: A Revolutionary Guide for Liberating Everyday Genius", De Mary-Elaine Jacobsen, Ballantine Books  (2000)
Épisode 9 :

Le talent, le génie et l’individualisation

59 min
À retrouver dans l'émission

Quel est le marché et la démocratisation du génie? Le talent et le génie sont-ils le comble de l’individualisation? Comment peut-on dans la version élitiste du génie minorer légitimement l’importance de la formation? demande le sociologue Pierre-Michel Menger.

Couverture de l'essai : T"he Gifted Adult: A Revolutionary Guide for Liberating Everyday Genius", De Mary-Elaine Jacobsen, Ballantine Books  (2000)
Couverture de l'essai : T"he Gifted Adult: A Revolutionary Guide for Liberating Everyday Genius", De Mary-Elaine Jacobsen, Ballantine Books (2000) Crédits : Ballantine Books

Comment comprendre le succès de la notion de génie et sa diffusion au XVIIE siècle malgré les difficultés de définitions ? Pourquoi l’ambivalence des créateurs vis-à-vis de la formation?  Comment génie et originalité s’articulent-ils comme valeur absolue ?

Pierre-Michel Menger, titulaire de la chaire « Sociologie du travail créateur »nous entraîne sur plusieurs semaines dans une grande et passionnante enquête dans la cadre de la série de cours qu’il a initiée en 2017 au Collège de France, sous le titre «Qu'est-ce que le talent ? Éléments de physique sociale des différences et des inégalités», série qu’il poursuivra en 2018. 

Lors de sa Leçon inaugurale en 2014, Pierre-Michel Menger notait : 

« Avec l’expansion des mondes professionnels dans les arts et dans les sciences, la demande d’évaluation n’a pas cessé de croître. Qu’il s’agisse des personnes, des équipes ou des organisations, le nombre et la variété des comparaisons, des classements, des palmarès, des bibliométries et de toutes les espèces de métrologies ont progressé à un rythme plus rapide que la variété de la production offerte » et « Les inégalités de rétribution matérielle et symbolique n’ont en rien diminué. » 

Il soulignait aussi que 

« toutes les activités à réussite incertaine ne pratiquent pas avec la même intensité la spéculation sur le talent. C’est dans l’industrie du divertissement et dans celle des sports les plus populaires que les rendements à en espérer sont les plus élevés, parce que les marchés sont les plus vastes. Les vainqueurs des comparaisons classantes y raflent les plus grosses mises et en font spectacle. Néanmoins les activités créatrices les moins industrialisées ont aussi leurs propres dispositifs de consécration. La valeur de certains y est révélée plus progressivement, mais aussi plus durablement, ce qui constitue un bon indice du degré de contrôle exercé par une communauté professionnelle sur son système de concurrence et sur les garanties fournies pour légitimer ses évaluations. »   

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 17 février 2017 pour le cours de Pierre-Michel Menger, la question du talent dans les arts et les  industries créatives.

Intervenants
  • sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France
L'équipe
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......