LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
1945 : Le président Franklin Roosevelt en compagnie du roi Abdelaziz Al Saoud, du colonel William A. Eddy (qui sert d'interprète) et de l'amiral William Leahy (debout, à gauche) sur l'USS Quincy.
Épisode 10 :

Le Levant et la Palestine dans la guerre

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment les Etats-Unis sont-ils devenus un acteur puissant au Proche-Orient ? S’interroge l’historien Henry Laurens. Comment le roi d’Arabie Saoudite Ibn Saud joue-t-il habilement sur la rivalité naissante entre Britanniques et Américains concernant le pétrole saoudien ?

1945 : Le président Franklin Roosevelt en compagnie du roi Abdelaziz Al Saoud, du colonel William A. Eddy (qui sert d'interprète) et de l'amiral William Leahy (debout, à gauche) sur l'USS Quincy.
1945 : Le président Franklin Roosevelt en compagnie du roi Abdelaziz Al Saoud, du colonel William A. Eddy (qui sert d'interprète) et de l'amiral William Leahy (debout, à gauche) sur l'USS Quincy. Crédits : Universal History Archive - Getty

Comment Ibn Saud explique-t-il à Roosevelt dans leur correspondance que la Palestine ne peut être la solution à la question juive ? 

Comment revient la politique au Proche Orient, quand la guerre s’éloigne ? 

Quelle est l’épreuve de force au Levant en 1943 et comment la question palestinienne domine-t-elle l’actualité du Proche Orient en 1944 ?

Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe » interroge au travers d’un grand récit-analyse « l’hégémonie britannique de 1926 à 1956 » dans le cadre de sa série pluri-annuelle consacrée aux crises d’Orient. Nous voici dans les dernières années de la Seconde Guerre mondiale, en 1943-1944. 

Les Américains deviennent un acteur puissant dans la région et tentent de calmer les tensions entre les Britanniques et les Français, notamment au Levant, au Liban et en Syrie. Depuis plusieurs cours nous suivons les rivalités entre les deux puissances dans la région.

Comme nous allons le voir dans le cours d’aujourd’hui et comme le résume Henry Laurens : 

« La Grande-Bretagne se doit d’arbitrer entre les ambitions contradictoires de ses partenaires arabes : les monarchies hachémites, l’Égypte qui veut se doter d’une hégémonie régionale, l’Arabie saoudite qui a peur de se trouver encercler par les Hachémites. Les enjeux régionaux immédiats sont la Syrie et la Palestine. La position la plus sûre est de s’en tenir au statu quo en affirmant que les questions politiques ne seront abordées qu’après la fin de la guerre. »

Or les événements vont se précipiter avec le retour de la politique dans la région.  Alors où en est l’unité arabe et la question du partage de la Palestine ? Comment depuis « depuis le début des années 1930, la solidarité avec les Arabes de Palestine se trouve-t-elle  au centre du discours nationaliste arabe et du discours islamiste en formation ? Quelle est la propagande radiophonique des puissances de l'Axe dans les pays arabes ?

Et nous gagnons le Collège de France le 12 décembre 2018    

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......