LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
22 mars 1945 : Des délégués d'Égypte, d'Irak, de Syrie, du Liban, d'Arabie saoudite et de Transjordanie signent la Charte de la Ligue arabe, d'abord dirigée contre l'ingérence anglaise et française.
Épisode 13 :

L’échec Britannique, en Egypte et en Irak

59 min
À retrouver dans l'émission

Quels sont les signes de l’affaiblissement de l’hégémonie britannique au Moyen-Orient après 1945 et du rejet de la présence des troupes anglaises en Egypte et en Irak ? S’interroge l’historien Henry Laurens.

22 mars 1945 : Des délégués d'Égypte, d'Irak, de Syrie, du Liban, d'Arabie saoudite et de Transjordanie signent la Charte de la Ligue arabe, d'abord dirigée contre l'ingérence anglaise et française.
22 mars 1945 : Des délégués d'Égypte, d'Irak, de Syrie, du Liban, d'Arabie saoudite et de Transjordanie signent la Charte de la Ligue arabe, d'abord dirigée contre l'ingérence anglaise et française. Crédits : Keystone-France/Gamma-Keystone - Getty

Comment l’agitation sociale et les émeutes "démontrent-elles qu’il n’existe plus en Egypte de force politique capable de faire admettre une alliance avec la Grande-Bretagne", alors que la base de Suez demeure essentielle dans le système de défense occidental, face aux ambitions soviétiques, dans le contexte de la guerre froide? Comment la question du Soudan entre-t-elle en jeu dans les négociations égypto-britanniques ? Comment le manque de moyens financiers en Irak provoque-t-il une tension permanente avec la Grande-Bretagne, alors que les aspirations nationalistes agitent l’opinion publique ? 

Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe » ouvre le chapitre de l’érosion de l’hégémonie britannique dans le cadre de sa série pluri-annuelle consacrée aux crises d’Orient. Il analyse dans le cours d’aujourd’hui l’échec des négociations égypto-britanniques entre 1945 et 1948, puis celui des négociations irako-britanniques.

Dans son ouvrage, L’Orient dans tous ses états, volume IV des Orientales (CNRS Editions, 2017), Henry Laurens rappelle le contexte issu de la Seconde Guerre mondiale et de la bataille du désert : 

"L’Orient arabe s'industrialise et s'enrichit en alimentant la machine de guerre britannique. La Grande-Bretagne se retrouvera lourdement endettée au profit de ses alliés arabes. Le raidissement britannique s'est accompagné de la fin de la fiction de l'empire libéral et le nationalisme moderne n'aura de cesse que les traités ne soient abrogés. Au lendemain de la guerre, après l'éviction des Français, les Britanniques se verront soumis à une érosion continue de leur position. » 

Dans le contexte de la guerre froide, l’historien explique que 

« Les Britanniques avaient cru assurer leurs positions et leur rôle mondial en prenant sur eux la constitution de la ligne d'arrêt du communisme soviétique, de la Grèce à l’Iran, en passant par la Turquie. En 1947, ils comprennent qui n’en ont plus les moyens. Avec la doctrine Truman, les États-Unis prennent la relève ». 

Comme nous l’avons vu dans le cours précédent, 

« La flotte de guerre américaine prend position à proximité des détroits, remplaçant dans ce rôle séculaire la flotte britannique. C’est la naissance de la VIe flotte. »

De fait, explique encore Henry Laurens, 

« La doctrine Truman de 1947  fait des États-Unis les premiers pourvoyeur d’aide à la Grèce et à la Turquie qui intègrent ensuite l’OTAN. Si la route des Indes disparaît avec l’indépendance de l’Inde en 1947, la Méditerranée continue à jouer un rôle essentiel dans les relations internationales à un moment où les Américains supplantent par étapes les Britanniques.  Dans la terminologie américaine, du lendemain de la Seconde guerre mondiale, le Moyen-Orient va du Maroc à l’Inde »

Et nous gagnons le Collège de France le 9 janvier 2019, pour le cours d’Henry Laurens intitulé, « Les crises d’Orient, l'hégémonie britannique 1926-1956 », aujourd’hui « l’échec britannique, en Egypte et en Irak »

Pour prolonger :

Henry Laurens a notamment publié Les crises d'Orient. Question d’Orient et Grand Jeu (1768-1914), chez Fayard en 2017 et prochainement le tome 2 de ces crises d’orient va paraître sous le titre La naissance du Moyen Orient 1914-1949

Bibliographie

Orientales

Orientales Henry LaurensCNRS Editions, 2007

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......