LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Fin 1945 : troupes britanniques déployées dans les rues de Tel Aviv, où des émeutes ont éclaté suite à une déclaration d'Ernest Bevin, secrétaire britannique aux affaires étrangères.
Épisode 14 :

Le face à face anglo-américain

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment la Palestine est-elle devenue dès l’automne 1945, un sujet d’affrontement entre les Britanniques et les Américains ? S’interroge l’historien Henry Laurens.

Fin 1945 : troupes britanniques déployées dans les rues de Tel Aviv, où des émeutes ont éclaté suite à une déclaration d'Ernest Bevin, secrétaire britannique aux affaires étrangères.
Fin 1945 : troupes britanniques déployées dans les rues de Tel Aviv, où des émeutes ont éclaté suite à une déclaration d'Ernest Bevin, secrétaire britannique aux affaires étrangères. Crédits : Keystone-France - Getty

Qu’est-ce que « l’Europe barbare en 1945 » et comment la fin de la guerre en Europe a-t-elle réintroduit la question juive dans les relations internationales et avec quels liens pour le dossier palestinien ? Qui était Abdallah de Transjordanie, surnommé par les diplomates britanniques, le « petit roi » de Mr Bevin ? Quelle est l’hostilité des Etats arabes envers les Hachémites et comment la Transjordanie a-t-elle beaucoup d’ennemis ?

Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe » interroge cette semaine, l’affaiblissement de l’hégémonie britannique après la Seconde guerre mondiale dans le cadre de sa série pluri-annuelle consacrée aux crises d’Orient.

Henry Laurens rappelle dans le cours d’aujourd’hui que « pour les stratèges occidentaux, l’ordre du jour est la ligne d’endiguement de la progression soviétique et les routes du pétrole. » Ainsi « Le pétrole dépendant de l’Anglo-Iranian (Iran, Irak, Golfe) est vital pour la reconstruction économique et financière de la Grande-Bretagne. » Or la « logique des traités britanniques avec les pays arabes a été remise en cause par les refus égyptien et irakien », comme nous l’avons vu dans le cours précédent. Les Britanniques se heurtent à des opinions arabes très hostiles à leur présence militaire.

Alors que l’Europe dévastée commence à découvrir la réalité de la Shoah et le « déchaînement des violences à l’Est » , les déplacements de populations entraînent la reconstitution de camps et posent la question des réfugiés, notamment juifs. Comme l’explique Henry Laurens, en Palestine, « Les autorités britanniques vivent dans la hantise d’un nouveau soulèvement arabe et doivent faire face à une révolte juive dans un contexte où la Grande-Bretagne est ruinée tout en s’attachant à vouloir rester une grande puissance alors que sa dépendance envers les États-Unis ne fait que s’accroître. »

Alors comment « le coup mortel va être porté par la némésis de la déclaration Balfour, la question palestinienne ? » 

Et nous gagnons le Collège de France le 9 janvier 2019, pour le cours d’Henry Laurens intitulé, «Les crises d’Orient, l'hégémonie britannique 1926-1956», aujourd’hui « Le face à face anglo-américain »

Bibliographie

Orientales

Orientales Henry LaurensCNRS Editions, 2007

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......