LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
 Egypte, 1940. Troupes écossaises et indiennes faisant partie des préparatifs de la défense alliée contre les attaques italiennes pendant la Seconde Guerre mondiale.
Épisode 7 :

La seconde guerre mondiale et les heures les plus difficiles

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment les Britanniques veulent-ils constituer un front de Méditerranée orientale autour de la Grèce et de la Turquie pour prendre à revers le dispositif allemand au début de la Seconde guerre mondiale ? S’interroge l’historien Henry Laurens.

 Egypte, 1940. Troupes écossaises et indiennes faisant partie des préparatifs de la défense alliée contre les attaques italiennes pendant la Seconde Guerre mondiale.
Egypte, 1940. Troupes écossaises et indiennes faisant partie des préparatifs de la défense alliée contre les attaques italiennes pendant la Seconde Guerre mondiale. Crédits : Photo par Margaret Bourke-White / Collection d'images LIFE - Getty

Comment la Grande Bretagne a-t-elle ouvert la « bataille du désert », en attaquant les positions de l’Italie fasciste en Libye ? 

Quelle est la puissance de l’anglophobie dans le monde arabe, après la dure répression de la révolte palestinienne, écrasée en 1939-40 par les Britanniques, et comment l’Allemagne joue-t-elle la carte de la libération des Arabes du joug britannique ? 

Henry Laurens, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe » s’interroge sur "l'hégémonie britannique 1926-1956" dans le cadre de sa série pluriannuelle, intitulée "Les crises d'Orient"

Le cours précédent nous a fait entrer dans la Seconde guerre mondiale et un Orient mis « sur le pied de guerre » par les Anglais et les Français. 

L’historien a indiqué que : 

Le pacte germano-soviétique du 25 août 1939 a bouleversé les données stratégiques, provoquant une guerre qui n’était vraiment attendue par la majorité des acteurs que deux ans plus tard. L’Italie fasciste a été prise au dépourvu et se trouve en état d’impréparation. 

Pour sa part, après la conquête de la Pologne par les forces nazies et soviétiques,

La Turquie s’inquiète du risque que cette collusion s’étende jusqu’aux pays riverains de la mer noire et les Franco-Britanniques craignent de la voir s’éloigner de l’alliance défensive conclue au printemps 1939.

Enfin, notait Henry Laurens : 

L’Égypte et l’Irak, Etats liés par des traités avec les Britanniques, n’ont pas d’autre choix que de rompre les relations diplomatiques avec l’Allemagne nazie et de mettre leurs territoires à la disposition de l’armée britannique, fait très mal ressenti par les milieux nationalistes. 

Comment vont se positionner l’Egypte et l’Irak pendant la seconde guerre mondiale ?

Quelles vont être les "heures les plus difficiles", expression consacrée, pour les Britanniques, au printemps 1941 dans les Balkans, en Crète et en Syrie ? 

Comment un coup d’Etat va-t-il intervenir en Irak en 1941 ? 

Et comment le massacre des juifs de Bagdad sera-t-il un traumatisme pour la communauté juive irakienne ? 

Mais en première partie, nous retrouvons le début de la bataille de la Méditerranée en 1940, et l’état des forces françaises au Levant et des forces Britanniques au Proche Orient.

Et nous gagnons le Collège de France le 5 décembre 2018. 

Pour prolonger :

Extrait du discours de Churchill, le 12 juin 1941

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Here before us on the table lie the title deeds of ten nations or states whose soil has been invaded and polluted and whose men women and children lie prostrate or writhing under the Hitler yoke. (...)

It is upon this foundation that Hitler, with his tattered lackey, Mussolini, at his tail and Admiral Darlan frisking by his side, pretends to build out of hatred, appetite and racial assertion a new order for Europe. Never did so mocking a fantasy obsess the mind of mortal man. 

We cannot tell what the course of this fell war will be as it spreads, remorseless, through ever wider regions. 

We know it will be hard; we expect it to be long, we cannot predict or measure its episodes or its tribulations. But one thing is certain, one thing is sure, one thing stands out stark and undeniable, massive and unassailable for all the world to see. 

It will not be by German hands that the structure of Europe will be rebuilt or union of the European family achieved. In every country into which the German armies and Nazi police have broken there has sprung up from the soil a hatred of the German name and contempt for the Nazi creed which the passage of hundreds of years will not efface from human memory. 

We cannot see how deliverance will come or when it will come, but nothing is more certain that every trace of Hitler's footsteps, every stain of his infected, corroding fingers will be sponged and purged and, if need be, blasted from the surface of the earth. (...)

This then, my lords and gentlemen, is the message which we send forth today to all states and nations, bound or free, to all the men in all the lands who care for freedom's cause. To our  Allies and well-wishers in Europe, to our American friends and helpers drawing ever closer in their might across the ocean, this is the message-lift up your hearts, all will come right. Out of depths of sorrow and sacrifice will be born again the glory of mankind. (source : British Library of Information)

Intervenants
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'Histoire contemporaine du monde arabe.
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......