LE DIRECT
Saint Étienne de Muret et Hugues de La Certa, plaque du maître-autel de l'abbaye de Grandmont (XIIe siècle), Paris, musée de Cluny.
Épisode 4 :

Les conditions religieuses de l'expérience politique

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment vivre ensemble ? Comment les laboratoires monastiques expérimentent-ils non pas des promesses démocratiques mais des potentialités politiques ? S'interroge Patrick Boucheron.

Saint Étienne de Muret et Hugues de La Certa, plaque du maître-autel de l'abbaye de Grandmont (XIIe siècle), Paris, musée de Cluny.
Saint Étienne de Muret et Hugues de La Certa, plaque du maître-autel de l'abbaye de Grandmont (XIIe siècle), Paris, musée de Cluny. Crédits : Jastrow (Wikimedia)

Comment selon la formule de Jacques Dalarun, le bois de la croix peut-il être à la fois la charpente et l'écharde des sociétés médiévales ? 

Patrick Boucheron, titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale,  nous entraîne, cette semaine et la suivante, dans une grande enquête sous le titre « Les inventions du politique : expérimentations médiévales ».

Pour l’historien, il s’agit de risquer une théorie générale, non pas des systèmes de pouvoir médiévaux, mais de son inventivité politique.

Patrick Boucheron interroge depuis hier l'expérience grégorienne, comment les inventions pontificales en matière d’art de gouverner ont pu se disperser dans toute l’Europe et se rendre disponibles à d’autre expériences. 

C'est dans cette perspective que le médiéviste revient sur la "légitimité de la nouveauté" et sur les liens que cette nouveauté peut nouer avec les vies religieuses, notamment dans le « laboratoire monastique » des XIe-XIIe siècles. Il a donc présenté le projet renversant de Robert d’Arbrissel et l’expérience religieuse radicale d’Etienne Muret, par son choix de retrait total.

Dans ce cours consacré aux "conditions religieuses de l'expérience politique", Patrick Boucheron montre qu'il y a toujours dans le christianisme une capacité de scandale qui en fait une religion dominante qui n’a jamais été bien armée pour la domination.  

Il s'interroge :

Comment fonder une société d’ordre sur ce principe constant de renversement que porte le message évangélique et qui ne cesse d’inspirer les montages institutionnels des expériences communautaires médiévales ?

Ce questionnement un peu étonné se retrouve aussi au Japon, quand les Japonais découvrent le christianisme au XVIe siècle, comment nous le verrons aujourd’hui et demain. Comment peut-on faire d’un instrument de torture aussi humiliant et avilissant que la croix,  un signe de ralliement ? Se demandent-ils. 

Ce n’est pas seulement le crucifix qui ne passe pas, mais le modèle christique d’une royauté humiliée, cette pénitence souveraine [dont Patrick Boucheron] a entrepris l’archéologie, et qui plonge au cœur de la gouvernementalité occidentale

Le cours précédent nous a entraîné dans une description d’une expérimentation politique, celle de la congrégation érémitique de Grandmont à la lumière, de deux textes : Le livre des sentences rassemblant les admonestations orales d’Etienne de Muret après sa mort en 1124, et la Règle de l’ordre mise par écrit peu avant 1156 sous l’impulsion du quatrième prieur Étienne de Liciac.

Alors qu’est ce qui se joue dans le laboratoire monastique médiéval, dans celui de la communauté de Grandmont ? 

C’est une communauté poussée aux limites par Etienne de Muret, ce qui réunit les conditions d'une expérimentation sociale et politique.

Nous retrouvons le grand amphithéâtre du Collège de France, les 22 et 29  janvier 2019 pour le cours de Patrick Boucheron, aujourd'hui « Les conditions religieuses de l'expérience politique ».

Intervenants
  • Historien, professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire d’histoire des pouvoirs en Europe occidentale (XIIIe-XVIe siècle) et producteur de l'émission "Matières à penser" sur France Culture
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......