LE DIRECT
1347, les bourgeois de Calais rendent les clés de la ville à Edouard III après onze mois de siège (peinture anonyme du XVè).
Épisode 7 :

L'expérimentation rituelle

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est ce qui s’est passé à Calais en 1347 pour que se construise la mémoire d’un événement politique ? S’interroge l’historien médiéviste Patrick Boucheron.

1347, les bourgeois de Calais rendent les clés de la ville à Edouard III après onze mois de siège (peinture anonyme du XVè).
1347, les bourgeois de Calais rendent les clés de la ville à Edouard III après onze mois de siège (peinture anonyme du XVè). Crédits : Bnf/Gallica

Comment selon la formule de Chateaubriand peut-on croire lire une page de l’histoire des plus beaux temps de la république romaine, placée par aventure et comme par méprise au milieu de l’histoire de la chevalerie? Comment Louis XI se dérobe-t-il à son métier de roi?

Patrick Boucheron, titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIᵉ-XVIᵉ siècle, nous entraîne dans une grande enquête, intitulée « Les inventions du politique : expérimentations médiévales »

A travers cette étude des expérimentations médiévales, Patrick Boucheron aspire à une histoire générale du Moyen Âge comme forme de pouvoir et matrice de gouvernementalité. 

Dans le cours précédent, il a ouvert la question des expérimentations rituelles et il est revenu sur le récit de Froissart du sacrifice des Bourgeois de Calais et sur les enquêtes de ce mythe. Il en a rappelé les grands traits : 

Le 4 août 1347, au terme d’un an de siège, les habitants de Calais doivent se résoudre à capituler devant le roi d’Angleterre Edouard III. (…) Exaspéré par l’opiniâtre résistance des calaisiens, le souverain déclare vouloir massacrer toute la population. 

Devant les protestations de ses barons et les plaintes de son épouse, la reine Philippa, Edouard III accepte un compromis : que six parmi les plus riches bourgeois viennent devant lui, en chemise et la corde au cou, lui apporter les clefs de la ville et s’offrir en victimes expiatoires à la colère royale. 

Le maire Eustache de Saint-Pierre, accompagné des cinq calaisiens les plus fortunés, accepte de se sacrifier. Leurs suppliques, celle des barons et celle enfin de la reine fléchissent la décision du roi, dont le cœur s’amollit des pleurs de Philippa. Les bourgeois de Calais, eux aussi, seront sauvés. 

En fait, notait Patrick Boucheron, la première révélation de l’enquête a montré que les bourgeois de Calais n’ont jamais risqué la mort. 

Alors en quoi l’affaire de Calais serait une mise en scène où chacun doit jouer son jeu ?

L’historien médiéviste a rappelé la source de ce rituel joué à Calais : 

D’origine germanique, attestée depuis l’époque carolingienne, l’harmiscara est une procession infâmante au cours de laquelle les coupables font amende honorable devant une autorité, en portant des objets qui symbolisent leur soumission. Il disparaît au XIIIe siècle, mais le rituel de la corde au cou demeure. 

Patrick Boucheron s’interroge aujourd’hui sur la façon dont ce rituel de Calais serait un rituel fantôme avant de questionner un autre rituel auquel le roi de France, Louis XI se dérobe : 

Pourquoi  Louis XI semble-t-il se prêter de mauvaise grâce au rituel de l’entrée royale, comme l’écrit Thomas Basin dans son portrait à charge ? Comment la passion immodérée de Louis XI pour la chasse est-elle considérée comme une pathologie, un dérèglement moral? Si le roi est incapable de modération, alors cette incapacité à gouverner son corps et ses passions, alors comment ce dérèglent privé rejaillit-il sur le gouvernement de ses sujets et devient-il un déséquilibre public?

Mais avant de retrouver Louis XI, roi qui se dérobe, c’est le mythe des bourgeois de Calais qui est analysé tout de suite au Collège de France dans le cours de Patrick Boucheron, les 19 et 12 février. Aujourd’hui « L'Expérimentation rituelle ».
 

Bibliographie

L'espace public au Moyen Age

L'espace public au Moyen AgePatrick BoucheronPresses universitaires de France, 2011

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......