LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Deux singes jouant au backgammon, par Coryn Boel, artiste graveur flamand (1620 - 1668)
Épisode 4 :

Qu’est-ce qu'être humain ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est-ce qui différencie homo sapiens des chimpanzés, ses cousins, à la fois proches et lointains ? S’interroge Alain Prochiantz. D’où nous vient notre "cortex monstrueux"? Quelle est la particularité de la pensée européenne sur le rapport âme-corps? Demande Justin Smith.

Deux singes jouant au backgammon, par Coryn Boel, artiste graveur flamand (1620 - 1668)
Deux singes jouant au backgammon, par Coryn Boel, artiste graveur flamand (1620 - 1668) Crédits : President and Fellows of Harvard College

Que révèle le choc entre l’ ethnocentrisme européen et celui des indigènes américains, à la fin du XVe siècle? Comment Leibniz s’est-il doté d’outils conceptuels pour se battre, en son temps, contre la hiérarchisation des races humaines, que ses contemporains empiristes étaient en train d’articuler? s'interroge encore Justin Smith.

Dans une approche interdisciplinaire, le colloque « Les natures en question », donné en 2017 au Collège de France, propose d’examiner les questions soulevées par les déplacements de la frontière entre déterminations naturelles et déterminations humaines. Voici un nouveau volet, en forme de diptyque, extrait de ce colloque :

En première partie, c’est la question des rapports entre humains et non humains qui est étudiée une dernière fois. Alain Prochiantz, Professeurs au collège de France titulaire de la chaire processus morphogénétique, directeur du centre interdisciplinaire de recherche en biologie et administrateurs du collège de France, s’interroge 

« Comment l’homme moderne peut-il être à la fois animal et non animal?"

Comment l’immaturité du cerveau humain à la naissance, son développement à l’extérieur de la mère, dans un milieu social complexe a pu jouer un rôle dans le creusement des différences avec les chimpanzés? Que pouvons-nous apprendre de la comparaison du développement cognitif des humains et celui des primates non humains? Comment le cerveau et l’appareil vocal ont-ils co-évolué ensemble? Comment le mâle homo sapiens s’est-il féminisé au profit de l’espèce?  Entre les chimpanzés, l’homme de Neandertal et Homo sapiens, y a-t-il eu un « saut » de la nature lié à la naissance du langage syntaxique moderne, il y a 100.000 ans? Quel rôle a pu jouer la grande activité de mobilité du génome humain au cours de l’évolution? Comment l'être humain peut-il être "plus que ses gênes"? 

En deuxième partie de cette heure, Justin Smith, professeur de philosophie et d’histoire des sciences à l’université Paris 7, ouvre le questionnement sur la notion des "natures humaines" qui va nous occuper demain et après-demain. 

L’anthropologue Philippe Descola qui a dirigé ce colloque rappelle :

"L'un des effets de l'apparition de l'idée de nature fut de concevoir la personne humaine sur le modèle des régularités universelles dont les phénomènes physiques offraient le modèle, c'est-à-dire comme dotée d'une nature propre, notamment de dispositions morales, longtemps perçues  comme inégalement réparties parmi les humains. Prenant pour objet des théories raciale dans la philosophie moderne, Justin Smith met en lumière que le modèle européen de la nature humaine s’élabore de façon vraiment systématique, lorsqu'il est confronté à l'altérité, en particulier à ce laboratoire anthropologique que fut la découverte par l'Occident de la nature des civilisations américaines." (Introduction, Les Natures en question, Odile Jacob, 2018, p. 14)

Et nous gagnons le College de France le 19 octobre 2017, pour la conférence d’Alain Prochiantz intitulée, "De 1,23 % à 900 cm3, petite différence et grandes conséquences", en première partie, suivie de celle de Justin Smith, "Le naturel et l'inné : une perspective historique", en seconde partie.

Pour prolonger :

Les Actes du colloque Les Natures en questions, sous la direction de Philippe Descola, viennent d’être publiés chez Odile Jacob.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Justin Smith a notamment publié :

- Nature, Human Nature, and Human Difference: Early Modern Philosophy and the Invention of Race, under contract with Princeton University Press,
- Divine Machines: Leibniz and the Sciences of Life, Princeton University Press, 2011.

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......