LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Tewfik Pasha (1852-1892)/Détail couverture "Affaires d'Egypte, 1881", Ministère des affaires étrangères en 1882/Détail couverture "L'Égypte aux Égyptiens" de M. Baher Sedky, 1919/Ahmed Urabi (1841-1911) vers 1900
Épisode 4 :

La crise égyptienne en 1881

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment apparaît le nationalisme égyptien moderne ? Pourquoi Anglais et Français forment-ils un condominium en Egypte ? Qui sont les Égyptiens de l’illustre slogan en 1881, "L’Égypte aux Égyptiens ?"

Tewfik Pasha (1852-1892)/Détail couverture "Affaires d'Egypte, 1881", Ministère des affaires étrangères en 1882/Détail couverture "L'Égypte aux Égyptiens" de M. Baher Sedky, 1919/Ahmed Urabi (1841-1911) vers 1900
Tewfik Pasha (1852-1892)/Détail couverture "Affaires d'Egypte, 1881", Ministère des affaires étrangères en 1882/Détail couverture "L'Égypte aux Égyptiens" de M. Baher Sedky, 1919/Ahmed Urabi (1841-1911) vers 1900 Crédits : Wikicommons/Gallica BNF/Librairie nouvelle/Impr. nationale

Aujourd’hui, c’est un grand et complexe chapitre qui s’ouvre, nous annonce l’historien Henry Laurens pour introduire son cours sur les débuts de la crise égyptienne de 1881-82, la « révolution égyptienne ».

Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire contemporaine du monde arabe », Henry Laurens poursuit son récit chronologique sur le temps long dans le cadre de sa série pluri-annuelle, consacrée aux provinces arabes de l'Empire ottoman, mais il resserre à partir de cette séance la focale sur la situation de l’Egypte au tournant de 1880.

Avant de découvrir les difficultés politiques de l’Egypte où l’autorité du khédive est malmenée, où le pays endetté est mis sous tutelle franco-britannique, où propriétaires fonciers et militaires vont s’associer et former une tentative de mouvement libéral dans l’empire ottoman, rappelons le contexte plus large de la tutelle européenne. Henry Laurens la présente de manière très éclairante dans un article pour le magazine L’Histoire en 2015, consacré au grand partage de l’Empire Ottoman :

"La "question d'Orient"- celle du sort de l'Empire ottoman et de son éventuel partage par les puissances européennes - débute dans les années 1768-1774. A la suite d'une guerre désastreuse contre la Russie, l'affaiblissement de l'empire est devenu patent. Mais Français, Britanniques et Allemands ne parviennent pas à se mettre d'accord pour se répartir les dépouilles. Aussi les "crises d'Orient" se multiplient-elles tout au long du XIXe siècle. Pour éviter que ces crises ne se transforment en guerre généralisée, poursuit encore l’historien, la solution la plus simple a consisté à laisser le "concert européen" exercer une tutelle collective sur l'empire, grâce à un système complexe de privilèges fiscaux et juridiques, doublé de protection consulaire sur des individus et de protectorat collectif sur des groupes religieux. On résume commodément cet ensemble sous le nom de traités de capitulations, selon une expression héritée du XVIe siècle".

Dans les cours précédents, nous avons également vu comment chaque parti craint les manœuvres et complots des autres et définit son action en fonction de ces possibles conspirations. Comment le contrôle financier de l'Angleterre et de la France sur une Egypte endettée où le mécontentement et les tensions entre turco-circassiens et Egyptiens de souche grondent pèse-t-il ? Pourquoi le mouvement contre la caste mamelouk ? Henry Laurens explique :

"La France et la Grande-Bretagne agissent de concert pour aboutir à un plan de consolidation de la dette sur la base d’un intérêt de 7 %, ce qui conduit à une prise de contrôle des finances égyptiennes par les commissaires européens. Au sommet de la hiérarchie, un commissaire britannique surveille la collecte des revenus et un commissaire français les dépenses, d’où l’appellation de condominium franco-britannique".

Quels sont les événements, les décisions et la crise qui vont permettre « l’émergence d’un parti "national" ? Comment ce parti va-t-il représenter largement les intérêts des propriétaires fonciers et se porter en faveur d’un programme constitutionnaliste ?

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, pour le cours d’Henry Laurens, le 23 novembre, la crise égyptienne de 1881-1882.

Pour prolonger :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Quelques ressources en ligne autour d'Henry Laurens, sa bibliographie au Collège de France, sa page auteur chez Fayard

Intervenants
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'Histoire contemporaine du monde arabe.
L'équipe
Réalisation
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......