LE DIRECT
2 planches extraites de la BD "Anent - Nouvelles des Indiens jivaros", par Alessandro Pignocchi reparti sur ses traces de Philippe Descola chez les Achuars...
Épisode 2 :

Collectifs animistes et collectifs analogistes

59 min
À retrouver dans l'émission

Qui gouverne les gens et qui gouverne la terre chez les non modernes? Comment appréhender « la diversité des régimes ontologiques sous lesquels humains et non-humains sont assemblés » et « leur cosmopolitique singulière »? s’interroge Philippe Descola.

2 planches extraites de la BD "Anent - Nouvelles des Indiens jivaros", par Alessandro Pignocchi reparti sur ses traces de Philippe Descola chez les Achuars...
2 planches extraites de la BD "Anent - Nouvelles des Indiens jivaros", par Alessandro Pignocchi reparti sur ses traces de Philippe Descola chez les Achuars... Crédits : Alessandro Pignocchi/Steinkis

Quelles sont les différences entre les collectifs animistes et les collectifs analogistes ?

Philippe Descola, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Anthropologie de la nature, nous entraîne dans une grande enquête sur les genres de rapports à la terre que chaque type de collectifs a développés. Il nous propose, cette semaine, la suite d’un cycle débuté en 2016, sous le titre, « Les usages de la terre. Cosmopolitiques de la territorialité », « dont l’objectif est, nous dit-il, de reconceptualiser certaines notions au moyen desquelles l’anthropologie décrit et analyse les modalités et les institutions du vivre ensemble dans les collectifs non modernes ».

L’anthropologue revient à l’Amazonie animiste, où lui-même a mené une grande et illustre enquête ethnographique de 1976 à 1979 chez les Jivaros Achuar de l'Amazonie équatorienne, avant de nous rappeler les complexités des collectifs nomades de la Sibérie et d’ouvrir la grande nouvelle page analogiste, entre le continent africain et le monde des Andes dans le prochain cours et la question du roi sacré.

Philippe Descola distingue les régimes ontologiques de la manière suivante : « Tandis que les collectifs animistes regroupent une seule catégorie d’êtres – une variété d’humains, une espèce animale ou végétale, une race d’esprits – en interaction avec les autres selon les normes de conduite prescrites par le collectif humain localement dominant, les collectifs analogistes forment des ensembles sociocosmiques englobants puisqu’ils intègrent ‘tout ce qui est sous le ciel’, pour reprendre une définition de l’Empire Céleste. » Ainsi « ce genre de collectif est taillé aux mesures du monde, explique Philippe Descola, mais découpé en unités interdépendantes que structure une logique d’emboîtement segmentaire. » Enfin, souligne encore l’anthropologue, « des symétries spatiales et temporelles et des structures répétitives en réseau abîme » le caractérise.

Avant de plonger dans ce système socio-cosmique, qu’on a pu appeler « sociétés d’ordres »,petit retour sur les collectifs animistes, tout de suite.

Planche extraite de la BD "Anent - Nouvelles des Indiens jivaros", par Alessandro Pignocchi reparti sur ses traces de Philippe Descola chez les Achuars...
Planche extraite de la BD "Anent - Nouvelles des Indiens jivaros", par Alessandro Pignocchi reparti sur ses traces de Philippe Descola chez les Achuars... Crédits : Alessandro Pignocchi/Steinkis

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 8 février 2017, pour le Cours de Philippe Descola, « Les usages de la terre. Cosmopolitiques de la territorialité » aujourd’hui, "Collectifs animistes et collectives analogistes"

Pour prolonger :

La bibliographie des cours 1 à 5.... et des cours 6 à 9.
Philippe Descola a notamment publié Par-delà nature et culture en 2005 chez Gallimard et plus récemment La composition des mondes Entretiens avec Pierre Charbonnier, chez Flammarion, en 2014. Rappelons aussi, Les lances du crépuscule : relations jivaros, Haute-Amazonie (illustrations de Philippe Munch et de Philippe Descola), Plon 1993.

Intervenants
L'équipe
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......