LE DIRECT
Bibliothèque dans "la jungle" de Calais (camps de réfugiés) / Schéma informatique de la biodiversité (phylogénie)  / Collège de France
Épisode 2 :

Génétique et histoire de l'homme, par Lluis Quintana Murci et Plasticité cérébrale et bilinguisme par Stanislas Dehaene,

59 min
À retrouver dans l'émission

Quelles sont les forces qui façonnent la diversité génétique ? Que peut-on apprendre des métissages ? Comment les réfugiés, les migrants, adultes et enfants, s’adaptent-ils à une nouvelle culture, une nouvelle langue, voire un nouveau système d’écriture, à l’alphabet, quand ils ne l’ont pas acquis ?

Bibliothèque dans "la jungle" de Calais (camps de réfugiés) / Schéma informatique de la biodiversité (phylogénie)  / Collège de France
Bibliothèque dans "la jungle" de Calais (camps de réfugiés) / Schéma informatique de la biodiversité (phylogénie) / Collège de France Crédits : Katja Ulbert / Losos JB, Arnold SJ, Bejerano G, Brodie ED III, Hibbett D, et al.

Rediffusion du 7 décembre 2016

Comment les nombreuses migrations au cours de notre évolution, ont-elles participé à façonner la variabilité génétique humaine ? Quelles sont l’étendue et les limites de la plasticité cérébrale ?

Nous poursuivons ce matin dans le cadre du colloque du collège de France « Migrations, réfugiés, Exil », l’exploration des « mouvements de population à grande échelle dans leur dimension historique, démographique, anthropologique, biologique, psychologique, linguistique… ». L’approche est résolument interdisciplinaire tout au long de la semaine.

Quels sont les « effets des contacts entre migrants et sociétés », ce matin du point de vue du généticien avec en première partie, Lluis Quintana Murci, Directeur scientifique à l’Institut Pasteur, où il dirige l’Unité de Génétique Évolutive Humaine et en seconde partie avec Stanislas Dehaene, titulaire de la chaire de Psychologie cognitive expérimentale au Collège de France.

Lluis Quintana Murci souligne dans sa présentation :

« l’histoire évolutive de l’Homme signifie bien plus que son histoire démographique. Elle inclut également son adaptation aux divers environnements — nutritionnels, climatiques ou pathogéniques. Détecter la façon dont la sélection naturelle a influencé la variabilité du génome humain représente un outil puissant pour identifier des fonctions biologiques ayant joué un rôle majeur dans l’adaptation et la survie de notre espèce et qui peuvent également être associées à des phénotypes variables d’intérêt médical. »

Lluis Quintana Murci explique les différentes grandes vagues de migrations de l'espèce humaine
Lluis Quintana Murci explique les différentes grandes vagues de migrations de l'espèce humaine Crédits : Lluis Quintana Murci / Collège de France

Comment joue la tolérance au lait ? Comment certaines populations s’adaptent-elles à l’altitude ? Quelles mutations peuvent plus protéger du paludisme ? Que peut apporter la génétique évolutive humaine pour appréhender les transitions entre mode de vie nomade et sédentaire ? En fin d’exposé, Lluis Quintana-Murci questionne l’environnement et le mode de vie des populations d’agriculteurs et chasseurs-cueilleurs de l’Afrique Centrale

Puis Stanislas Dehaene, Professeur au Collège de France, analysera la « Plasticité cérébrale et le bilinguisme : atouts et difficultés des migrants », en s’appuyant sur les découvertes des sciences cognitives et des neurosciences. Il fait le point, en corrigeant quelques idées reçues et en ouvrant bien des perspectives sur certains apprentissages dès le plus jeune âge, vues les possibilités du cerveau. Parmi différents cas, il nous présentera l’exemple extrême de migrants, des enfants coréens adoptés, qui ont complètement perdu leur langue natale.

Comment aider, au plus juste, demande-t-il, enfants et adultes dans leur nouvel environnement culturel, quand on sait que la plasticité cérébrale est maximale en début de vie ? Ainsi le cerveau des petits enfants peut-il littéralement absorber une 2e langue quand les adultes auront besoin de temps. Comment cette plasticité cérébrale qui persiste tout au long de la vie, peut-elle être ranimée par des circonstances particulières comme le déracinement ou l’adoption ?

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France pour la matinée du 13 octobre 2016 avec en première partie : Lluis Quintana Murci sur la « Génétique et l’histoire de l'homme : l’adaptation aux agents infectieux » au Collège de France le 13 octobre 2016, suivie, en seconde partie, de Stanislas Dehaene, Professeur au Collège de France sur la « Plasticité cérébrale et le bilinguisme : atouts et difficultés des migrants »

Intervenants
  • Professeur au Collège de France - Chaire Psychologie cognitive expérimentale - Président du Conseil scientifique de l'Éducation nationale
  • Généticien des populations, directeur de recherche au CNRS, professeur à l’Institut Pasteur où il dirige l’unité « Génomique évolutive, modélisation et santé », Professeur au Collège de France,
L'équipe
Réalisation
Coordination
À venir dans ... secondes ...par......