LE DIRECT
"Effeti del buon governo in città" par Ambrogio Lorenzetti, (fresque vers 1338-39)
Épisode 1 :

Métamorphoses du pouvoir : la privatisation d’un système de gouvernance publique

59 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi "réhabiliter la gouvernance publique"? demande l’historien du droit Alain Wijffels. Quels sont les rapports entre la gouvernance publique et les droits savants au Moyen Age? Comment la raison d’état s’est substituée à la justice comme étalon de l’action politique?

"Effeti del buon governo in città" par Ambrogio Lorenzetti, (fresque vers 1338-39)
"Effeti del buon governo in città" par Ambrogio Lorenzetti, (fresque vers 1338-39) Crédits : Palais public de Sienne / Wikicommons

Pourquoi la méthode dite "italienne" s’est elle progressivement effacée à partir du milieu du XVIe siècle ? Comment la science du droit a-t elle pu perdre largement son rôle structurant de la gouvernance publique?

Alain Wijffels, historien du droit, spécialiste des grandes cultures juridiques européennes, directeur de recherche au CNRS et professeur aux universités de Leyde, Louvain et Louvain-la-Neuve, a été professeur invité au Collège de France sur la chaire européenne pour l'année académique 2016-2017.

Dans sa leçon inaugurale, il rappelait :

"Il s'agit de s'interroger tant en rapport avec le droit qu’avec le discours historique sur les modes de gouvernance capables d'accommoder dans une société démocratique des intérêts minoritaires sans pour autant affaiblir indûment l'efficacité de la gouvernance publique."

Alain Wijffels s’est fixé pour cap général de son enseignement au Collège de France, l’idéal d’Etat de droit. Nous débutons ce matin la série de cours, "Miroir et mémoire de l'Europe : à la recherche d'une culture juridique partagée, du Moyen Âge à l'Époque contemporaine".

Il a rappelé dans sa leçon inaugurale,

"l’État de droit se construit en permanence face aux défis du temps présent, en s'appuyant sur des expériences passées et dans l'espérance d'un avenir. Cette double expérience se retrouve à travers les disciplines d'histoire du droit et le droit comparé. C’est à partir de ces deux disciplines, qu’il s’agit de saisir la construction d'un État de droit dans un espace européen qui n'est pas politiquement prédéterminé".

"Alors que dans le passé l’usage généralisé du latin dans la science et la doctrine du droit a permis d'absorber de nombreux principes et notions des droits particuliers, les traductions en langues modernes ont entraîné une particularisation des principes et des notions de la lecture de ces mêmes textes."

C’est cette science juridique qui s’appuie sur des strates droit romain que nous retrouvons aujourd'hui.

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 27 avril 2017, pour le cours d’Alain Wijffels, aujourd’hui « Métamorphoses du pouvoir : des droits savants médiévaux aux droits communs des Temps Modernes, la privatisation d’un système de gouvernance publique ».

Intervenants
  • Professeur, spécialiste de l’histoire comparative du droit
L'équipe
Réalisation
Coordination
À venir dans ... secondes ...par......