LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
détail, au premier plan Philippe Manoury parlant des chaînes de Markov et Götz Schumacher,
Épisode 10 :

Temps et musique IV : La composition...en temps réel et en temps différé

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est-ce que l’aléatoire contrôlé? Pourquoi la musique en temps réel? Philippe Manoury nous introduit au coeur de ses recherches et de sa création entre musique acoustique et électronique.

détail, au premier plan Philippe Manoury parlant des chaînes de Markov et Götz Schumacher,
détail, au premier plan Philippe Manoury parlant des chaînes de Markov et Götz Schumacher, Crédits : compte twitter Antescofo (@antescofo)

Le compositeur, Philippe Manoury, titulaire de la chaire annuelle de Création artistique poursuit son exploration des relations entre temps et musique, initiée dans les cours précédents, dans le cadre de sa série intitulée, "Musiques, sons et signes".

Le compositeur, professeur émérite de l'Université de Californie à San Diego, fondateur de sa propre académie de composition dans le cadre du festival Musica à Strasbourg, est l’un des pionniers dans la recherche et le développement de la musique avec électronique en temps réel

Philippe Manoury explique à Omer Corlaix et à Jean-Guillaume Lebrun pour leur livre, La musique du temps réel:

« Organiser le présent signifierait que dans une œuvre en temps réel, la musique se compose au moment même où on l'entend, et non avant. Fixer le présent serait comparable à la photographie ou, mieux au cinéma. Cela revient à faire une série de "petites photographies sonores", prises à intervalles réguliers et très brefs, qui captent un événement extérieur : ce qui rentre dans un micro par exemple. Ensuite, c'est comme un film : quand on déroule ces photographies à grande vitesse, on obtient l'illusion d'une continuité. Mais le temps réel est une notion technologique avant d'être une notion musicale. C'est en fait une illusion. Le temps réel n'existe jamais dans la réalité technologique parce que une machine met toujours un certain temps, même si celui-ci est extrêmement bref, pour effectuer ses calculs »

La grande réflexion sur temps et musique s’achève avec ce cours en présence des musiciens et du système Antescofo, qui permet "l'interaction entre ordinateur et musiciens". L'informaticien, Gérard Berry professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "Algorithmes, machines et langages", que nous entendrons dans le dernier cours de Philippe Manoury, explique dans un entretien donné à Xavier de La Porte pour Rue89:

« Le temps m’intéresse parce que c’est le plus grand mystère. Personne ne l’a jamais compris. L’espace, on le comprend parce qu’il est réversible: on se promène dedans et on revient. Le temps, non. Il n’a qu’une seule direction. On ne revient pas. On ne peut pas le remonter. En physique, on ne sait pas ce qu’est le temps. D’ailleurs, à l’heure actuelle, on sait qu’on ne pourra pas savoir ce que c’est. On ne peut même plus faire des horloges, on ne peut même plus définir la seconde. Depuis Einstein, on savait en théorie qu’on ne peut plus définir de temps commun à tout le monde. Maintenant, on sait que c’est vrai en voyant que les horloges hyper précises ne sont pas synchrones. Et ça nous gêne, parce qu’énormément de processus dépendent du temps. Par exemple, le téléphone portable, c’est une gestion très complexe du temps. Et pendant très longtemps, l’informatique a pris grand soin de ne pas parler du temps. Ou alors juste en termes de temps de calcul, mais le temps de calcul, ça ne parle pas du temps. Et d’ailleurs, dans des langages comme C, Pascal, Java, il n’y a rien qui parle du temps ou des événements »

Quelle relation peut se nouer entre les musiciens et l'ordinateur ? Pourquoi le temps peut-il être un enjeu ? Quels sont les apports de la recherche autour des ordinateurs, de l'intelligence artificielle et de la musique qui se crée ?

Les œuvres musicales ont été interprétées par la violoniste Hae-Sun Kang et des pianistes Andreas Grau et Götz Schumacher.

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 16 juin 2017, pour le cours de Philippe Manoury, aujourd’hui "Temps et musique IV : La composition... en temps réel et en temps différé"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour prolonger:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Réalisation
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......