LE DIRECT
llustration Computer Keybords, Digital Future.
Épisode 6 :

Retour sur quelques questions de recherche en informatique

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment promouvoir une culture élémentaire en informatique dans le grand public ? Gérard Berry analyse comment l’hyper-puissance de l’informatique et le développement dInternet, qui nous fait changer magistralement d’échelle, bouleversent le monde.

llustration Computer Keybords, Digital Future.
llustration Computer Keybords, Digital Future. Crédits : (Photo by Viennaslide/Construction Photography/Avalon/Getty Images) - Getty

Rediffusion du 26 juin 2019 

Sont-ils aussi révolutionnaires que l’apparition du télégraphe en son temps ? 

Gérard Berry, polytechnicien, informaticien qui a développé le langage Esterel et qui a longtemps enseigné à l’INRIA, l'institut national de recherche dédié aux sciences du numérique, a été titulaire de la chaire "Algorithmes, machines et langages" de 2013 à 2019.

Depuis la semaine passée, nous vous proposons de plonger dans la révolution numérique en sa compagnie dans le cadre de la série de cours donnée en 2019 sous le titre "Où va l’informatique ?"

Gérard Berry, chercheur et enseignant passionné, s’efforce par tous les moyens de rendre accessible une culture informatique élémentaire, qui ferait de nous des utilisateurs vigilants, capables d’user de mots de passe efficaces, attentifs aux enjeux de sécurité numérique, attentifs aux questions que peut poser le développement des données massives et de l’intelligence artificielle (les fameuses machines qui apprennent)... Il nous invite à "cesser de comparer la matière à l’information" et à ne pas "subir" cette révolution numérique. Il s'interroge avec nous tout en ouvrant des perspectives… Le cours d’aujourd’hui est moins technique, Gérard Berry s'attachant à répondre aux questions que ses auditeurs lui ont adressées. L'informaticien revient sur la question fondamentale de l’enseignement grand public de l’informatique. Il nous glisse au passage qu’il espère que cet enseignement qui se développe enfin en France ne va pas être ennuyeux!

En avril 2009, Gérard Berry indiquait au journal Le Monde :

"On confond la notion de "computer literacy" avec celle de "computer sciences". On fait la confusion entre l'enseignement des usages, la façon de se servir d'un ordinateur, d'un logiciel de traitement de texte, et l'enseigne­ment de la science informatique. Dans les établissements scolaires, on a fait le choix d’enseigner les usa­ges. C’est très insuffisant.C’est la dif­férence entre apprendre à conduire et comprendre comment marche une voiture. Les jeunes quittent le lycée sans connaissance de cette science. C'est une aberration !"

Aujourd’hui, il s’agit de ne plus être de simples utilisateurs passifs. Alors comment faire? 

Comment enseigner une pensée algorithmique aux petits et aux grands? Quelle serait l’approche sensible du monde de l’informatique? Pourquoi apprend-on très bien l’informatique en travaillant débranché? Comment se fait-il qu’on peut travailler en informatique sans savoir comment cela marche ? Comment la théorie peut-elle venir après?  Comment bien concevoir devient-il de l'art ? Qu'est-ce que l'ordinateur chimique? 

Comment l’informatique est-elle, comme toute technique puissante, "à double tranchant"? 

Nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France le 20 février 2019 pour le cours de Gérard Berry, "Où va l’informatique ?" Aujourd’hui "Retour sur quelques questions de recherche en informatique"

Pour prolonger :

Pour prolonger :

Les cours sont accompagnés de supports très didactiques disponibles sur la page du cours. 

A protein bound to a receptor is show in the Molecular Graphis Lab at Amgen headquarters in Thousand Oaks, California.
A protein bound to a receptor is show in the Molecular Graphis Lab at Amgen headquarters in Thousand Oaks, California. Crédits : Photo by Ann Johansson/Corbis via Getty Images - Getty

Gérard Berry est interrogé sur l'ordinateur chimique. Il explique :

"Calculer avec la chimie. L’équipe d’Olivier Bournez a montré que les réactions chimiques, telles celles qui se produisent dans une cellule, peuvent simuler une machine de Turing. Autrement dit, les réactions chimiques sont des ordinateurs universels. Les informaticiens ont aussi mis au point un « compilateur » permettant de transformer n’importe quelle fonction mathématique en réactions chimiques élémentaires. F. Fages et al., Lectures Notes in Computer Science, 10545, 108, 2017."

Bibliographie

Intervenants
  • informaticien, Professeur au Collège de France, membre de l'Académie des sciences
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......