LE DIRECT
Jean de Joinville, biographe et historien, présente son ouvrage Vie de Saint Louis au roi Louis le Hutin (enluminure, vers 1330-1340).
Épisode 1 :

Pourquoi des médiévistes ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu'est-ce que « l’embarras des origines liturgiques du gouvernement des modernes » ? s'interroge l'historien Patrick Boucheron. Que pourrait être notre tradition de la « transe » et « en quoi peut-elle être politique et collective » ?

Jean de Joinville, biographe et historien, présente son ouvrage Vie de Saint Louis au roi Louis le Hutin (enluminure, vers 1330-1340).
Jean de Joinville, biographe et historien, présente son ouvrage Vie de Saint Louis au roi Louis le Hutin (enluminure, vers 1330-1340). Crédits : Gallica

De quel recours est l'invocation d'un précédent historique pour lutter contre l'arrogance du présent ? 

Permet-il de comprendre une situation historique ou au contraire de mieux se méprendre sur elle ? Se demande encore Patrick Boucheron. Quels seraient les dangers inhérents au métier d'historien ? 

Patrick Boucheron, titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIᵉ-XVIᵉ siècle, ouvre une nouvelle grande enquête cette année, sous le titre « Les inventions du politique : expérimentations médiévales ». Il va commencer à lever le voile sur les enjeux de cette nouvelle série. 

Je parlerai de toutes les formes situées d’expérimentations politiques, cherchant les lieux d’émergence du politique, pour risquer une théorie générale non pas du système des pouvoirs médiévaux mais de son inventivité politique — et ce à partir des conditions de sa réactualisation contemporaine, c’est-à-dire de sa vulnérabilité aux accidents, à la capacité de se faire choquer par les événements en cours, brutaliser par les assauts fracassants du présent, toujours dans la visée ultime d’une généalogie du gouvernement des moderne. 

Patrick Boucheron, historien passionné de littérature, dont la thèse de doctorat portait sur l’urbanisme et la politique édilitaire à Milan au XIVe et XVe siècles, et qui vient de publier La trace et l'aura, vies posthumes d'Ambroise de Milan (IVe-XVIe siècle), revient sur sa façon d’écrire l’histoire, dans une interview donnée au Journal du Dimanche, en février 2019 : 

Mon ambition est d'écrire des livres d'Histoire. Peut-être est-ce, par moments, aride à lire. Disons que ça grimpe un peu, même si je prends soin de laisser des prises au lecteur à chaque passe un peu raide. Mais est-on obligé de toujours tout comprendre ? On peut aussi se laisser traverser par la poésie, la cadence, y compris la cadence du savoir. Franchement, qui peut affirmer qu'il comprend toutes les paroles d’une chanson d'Alain Bashung ? Avec le temps, j'ai appris à me confier à l'écriture. J'ai confiance dans le fait que l’écriture va sans cesse me ramener à mon métier d’historien. 

C'est son métier d’historien, que Patrick Boucheron questionne ce matin. Il interroge la façon de se confronter à l’histoire d’Ernst kantorowicz,  mais aussi celle de Georges Duby… Mais tout de suite, comment faire cours au Collège de France demande Patrick Boucheron, le 8 janvier 2019,  aujourd'hui, "Pourquoi des médiévistes ?" 

Dans le prolongement de la série  "Les inventions du politique : expérimentations médiévales" 

Patrick Boucheron indique après chaque cours les principales questions abordées, les références bibliographiques des extraits et des livres cités.

Revenant sur la publication de son dernier livre La trace et l’aura. Vies posthumes d’Ambroise de Milan (IVe-XVIe siècle) - (Seuil). Patrick Boucheron a explique :

En écrivant ce livre,  je me suis rendu compte que j’y tentais, davantage que je ne le pensais, une généalogie de la séparation dans le gouvernement occidental — or cette archéologie du gouvernement des modernes bute sur un reste, presque un rebut, en tous cas une survivance embarrassante, qui est l’origine liturgique de tout art de gouverner, et de cela il sera question cette année, et en fait dès aujourd’hui : qu’est-ce que la liturgie ?

Intervenants
  • Historien, professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire d’histoire des pouvoirs en Europe occidentale (XIIIe-XVIe siècle) et producteur de l'émission "Matières à penser" sur France Culture
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......