LE DIRECT
Communautés provinciales à Paris en 1932 (in " La Conquête de la Capitale par les provinces de France ")
Épisode 10 :

Comment les migrations peuvent-elles interagir avec la mobilité sociale ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Quelle est la force des liens faibles dans la théorie du capital social ? Comment cette théorie du capital social intervient-elle dans l'analyse des ressorts de la migration ? S'interroge François Héran sur plusieurs cours dans le cadre de sa série "Pourquoi migrer ?"

Communautés provinciales à Paris en 1932 (in " La Conquête de la Capitale par les provinces de France ")
Communautés provinciales à Paris en 1932 (in " La Conquête de la Capitale par les provinces de France ") Crédits : Almanach Hachette, 1932

Agrégé de philosophie, longtemps démographe--sociologue à l’INSEE et l'INED, François Héran, titulaire de la chaire « Migrations et sociétés », se partage désormais entre le Collège de France et la direction de l’Institut Convergences Migrations.

Depuis le 3e cours, nous avons commencé à prendre connaissance des recherches majeures du démographe américain Douglas Massey qui a rassemblé les nombreux travaux sur les ressorts des migrations dans une approche interdisciplinaire.

Si François Héran présente une lecture critique (au sens d’examen) des différentes théories de la migration, il s’attache surtout à rendre la complexité des phénomènes et le caractère vivant du "processus migratoire". 

Depuis la semaine passée, il présente et propose une lecture critique des différentes théories de la migration, à partir de la synthèse du rapport Massey dans les années 1990. 

Dans le cours précédent, nous avons vu comment Douglas Massey a notamment mis en avant la notion complexe de « capital social » dans ses travaux sur les migrations. François Héran  poursuit son analyse-critique de la notion du capital social. Après les approches de Pierre Bourdieu, de Robert Putnam et de James Coleman, le démographe-sociologue nous présente les travaux importants de Mark Granovetter.

Sophie Ponthieux, dont les travaux de référence ont été précédemment cités, indique dans son livre Le Capital Social (La Découverte) que... 

...c’est dans les constructions théoriques qui transgressent "le clivage" entre l'économie et la sociologie, que le capital social va émerger initialement.

La construction théorique...

...formulée dans le cadre de la sociologie des réseaux, s’appuie sur les thèses des liens faibles et de l’encastrement développées par Mark Granovetter ; à la différence de celle de James Coleman (que nous avons découverte hier), la transgression consiste à réintégrer du social dans l’explication des comportements économiques.

Comment la famille et son mode de fonctionnement plus ou moins ouvert intervient-elle dans le capital humain et dans les ressorts de la migration ? 

Quels enseignements peut-on tirer des études consacrées à l'exode rural dans le long XIXE siècle ? 

Comment Paul-André Rosental a-t-il profondément renouvelé l'analyse de l'émigration rurale ? Comment ses travaux peuvent-ils nourrir l'approche des migrations internationales ? 

Intervenants
  • Sociologue, anthropologue et démographe. Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Migrations et sociétés  », directeur de l’Institut Convergences Migrations. Directeur de recherches à l'INED et ancien directeur de l'INED.
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......