LE DIRECT
Des migrants chargent leurs smartphones alors qu'ils attendent à quelques mètres de la frontière croate, après avoir parcouru les derniers kilomètres entre Serbie et Croatie à Sid, en Serbie (2015).
Épisode 7 :

Transmigrants et ville-mondes

59 min
À retrouver dans l'émission

Qu’est-ce qu’un transmigrant ? Comment la question du trans-nationalisme entre-t-elle dans les théories de la migration qu’analyse cours après cours François Héran.

Des migrants chargent leurs smartphones alors qu'ils attendent à quelques mètres de la frontière croate, après avoir parcouru les derniers kilomètres entre Serbie et Croatie à Sid, en Serbie (2015).
Des migrants chargent leurs smartphones alors qu'ils attendent à quelques mètres de la frontière croate, après avoir parcouru les derniers kilomètres entre Serbie et Croatie à Sid, en Serbie (2015). Crédits : Carsten Koall - Getty

Qu’est-ce que l’expulsé dans le système de Saskia Sassen et comment les analyses de la sociologue peuvent-elles contribuer aux théories des migration ?

Agrégé de philosophie, longtemps démographe-sociologue à l’INSEE et l'INED, François Héran, titulaire de la chaire « Migrations et sociétés », se partage désormais entre le Collège de France et la direction de l’Institut Convergences Migrations. Dans le cadre de sa nouvelle série "Pourquoi migrer ?", il propose d'interroger les facteurs déterminants des migrations. La semaine passée, il a présenté les  recherches majeures du démographe Douglas Massey qui a rassemblé les nombreux travaux sur les ressorts des migrations dans une approche interdisciplinaire.

Si François Héran présente une lecture critique (au sens d’examen) des différentes théories de la migration, il s’attache surtout à rendre au-delà des modèles et des affrontements de méthodes, la complexité des phénomène et le caractère vivant du phénomène migratoire qui demeure un processus selon son mot.  

Déjà dans le cours précédent, il a introduit une première fois les travaux d’Alain Tarrius et la figure du transmigrant. 

il indiquait, et je le cite :

Une partie de la théorie de la segmentation du travail va se développer sur la question du transnationalisme. Le transnationalisme est un courant très puissant des études migratoires qui consiste à documenter de façon précise par des enquêtes ou par une observation ethnographique le fait que les migrants, finalement, même s’ils sont installés dans un pays autre continuent d’entretenir des liens avec le pays de départ. 

Ces liens peuvent être bien sûr les transferts financiers, des communications à distance ; vous avez maintenant un grand nombre de migrants qui utilisent Skype pour communiquer à distance. (…) 

Lorsque le transnationalisme se rattache à la théorie de la segmentation du travail, il peut se développer aussi en ce qu’on appelle la théorie historique structurale. C’est également ce qu’on appelle la théorie du système monde « world system ». C’est l’idée que cette segmentation du marché du travail peut avoir aussi une traduction planétaire, mondiale qui est la distinction entre le centre et la périphérie. Le centre ce sont les pays occidentaux, le centre du centre ce sont les grandes métropoles mondiales comme NYC, Londres, Toronto, et ça c’est le grand thème de recherche de Saskia Sassen. 

Nous retrouvons aujourd’hui ces questions en gagnant le Collège de France le 31 janvier 2019 pour le cours de François Héran « Pourquoi migrer ? »

Intervenants
  • Sociologue, anthropologue et démographe. Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Migrations et sociétés  », directeur de l’Institut Convergences Migrations. Directeur de recherches à l'INED et ancien directeur de l'INED.
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......