LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Work office classroom computers
Épisode 3 :

High Tech et talent

59 min
À retrouver dans l'émission

Quelles asymétries peut introduire le management par le talent ? Demande le sociologue Pierre-Michel Menger. Quelles sont aujourd’hui les ambivalences de la valeur innovation, dans le contexte du modèle de la Silicon Valley et de la croissance par l’innovation et les hautes technologies ?

Work office classroom computers
Work office classroom computers Crédits : Pixabay / Wikimedia Commons

Qu’est-ce que l’écart entre une demande et une offre de compétences ou de talent numérique, ce qu’on appelle le « digital talent gap » dans la littérature manageriale? Pour des ingénieurs bien diplômés, que recouvre au juste le vocabulaire de l’attractivité ? Quelles sont les dispositions à agir et à déployer ses capacités?

Pierre-Michel Menger, titulaire de la chaire de Sociologie du travail créateur, directeur d'études à l’EHESS, propose depuis l’an passé d’ « interroger la notion de talent ? Et de réaliser des « Éléments de physique sociale des différences et des inégalités ». 

Interviewé par le journal Les Echos, en mai 2018, sur les usages du mot « talent » dans le management, le sociologue explique :

« La notion de talent s'est répandue dans les entreprises après la publication du fameux rapport McKinsey, « The War for Talent ». Cette approche de McKinsey implique deux orientations très différentes, rappelle le sociologue. L'une est inclusive et désigne par "talents", tout le personnel qualifié des firmes, en sollicitant ce qui fait l'équation de la méritocratie : « mérite = effort talent ».

"L'autre orientation est exclusive : 10 à 20 % des salariés dans les emplois très qualifiés ont une performance supérieure à la normale, 70 à 80%, une performance normale et 10% sont sous-productifs. Le vocabulaire du talent correspond à des opérations de recrutement sélectif, non sur la base des acquis, mais sur des promesses de performance et de capacités."  

Le lexique anglo-saxon est prégnant : nous allons nous familiariser avec le « digital talent » ou compétences numériques, réparties en hard skills, comme l’analyse des données et en « soft skills », comme "le fait d’être à l’aise avec les situations ambiguës", nous explique encore Pierre-Michel Menger. 

Des ingénieurs en nucléaire au secteur des high tech, Pierre-Michel Menger interroge les outils de classification de hiérarchisation des métiers et note que 

« Plus on s’élève dans la hiérarchie des emplois, plus la distribution de la performance individuelle, devient asymétrique ».

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 9 mars 2018, pour le cours de Pierre-Michel Menger, aujourd’hui « High tech et talent », partie 1.

Intervenants
  • sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......