LE DIRECT
Parable of the talents. 2013. Canvas, oil. Artist A.N. Mironov
Épisode 11 :

La question du talent, modèles d’analyses et controverses.

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment les classements révélateurs des talents peuvent-ils déclencher un processus d’amplification des écarts de réputation? Qu’est ce qu’on peut dire des avantages cumulatifs ? demande le sociologue Pierre-Michel Menger. Comment acquérir une durabilité des talents ?

Parable of the talents. 2013. Canvas, oil. Artist A.N. Mironov
Parable of the talents. 2013. Canvas, oil. Artist A.N. Mironov Crédits : Wikicommons/Andrey Mironov

L’idéal de compétition méritocratique est-il lézardé?  

Titulaire de la chaire « Sociologie du travail créateur », Pierre-Michel Menger nous entraîne dans une grande et passionnante enquête à laquelle il consacre 2 années de cours, sous le titre «Qu'est-ce que le talent ? Éléments de physique sociale des différences et des inégalités»

Les semaines précédentes, il a interrogé la longue histoire et les controverses liées à la notion de talent de l’Antiquité à nos jours.  Il a montré comment cette notion avait pour origine la parabole des talents dans l’Evangile de Saint Matthieu, parabole que nous retrouvons dans cette dernière ligne droite de la série. Rappelons les termes de la parabole. Un maître a 3 serviteurs, les deux premiers sont bien dotés et font fructifier leurs dons initiaux, le dernier ne reçoit qu’un seul talent et il ne l’augmente pas ce qui cause la colère du maître. Que fait-on de la dotation initiale et comment intervient l’effet cumulatif ? Ou fameux effet Matthieu, analysé par le sociologue américain Robert Merton, notamment dans le milieu scientifique. Cet effet repose sur la célèbre phrase de la parabole: 

« Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. » 

Pierre-Michel Menger rappelle que le monde des arts est « un des creusets de l’usage massif du vocabulaire du talent » avec le monde scientifique. Il s’attache depuis le dernier cours aux critiques de la notion de talent et de génie et il explore ce qui est en jeu dans les évaluations. 

Le sociologue revient sur la façon dont "l'impératif d’originalité" peut dessiner 

« une compétition instable via la différenciation individualisatrice ».  

Il analyse les inégalités qui l’accompagnent,  « les inégalités de réussite et les inégalités de valeurs attachées à certaines qualité des travailleurs ». 

Il a montré dans les cours précédents comment nous sommes passés d’un vocabulaire qualificatif à "un vocabulaire de la compétence qui additionne les savoirs et les savoir-être" à aujourd’hui « un vocabulaire beaucoup plus différenciateur qui est celui des talents qui euphémise des nouvelles formes d’inégalités et de des nouvelles formes de développement extrêmement sélectif des potentiels des individus ». 

Quelles sont les relations entre la concentration de l’attention et l’effet statutaire, comme a pu l’analyser Roger Gould ? Quelles sont sont les critiques de la notion de génie, de la mythologie créative par Nietzsche ? Comment l’individu est-il situé dans un contexte de chaîne de coopérations et comment valoriser dès lors les contributions de tous ceux qui collaborent à une oeuvre?  

Et nous gagnons le Collège de France, le 24 février 2017 pour le cours de Pierre-Michel Menger, la question du talent, modèles d’analyses et controverses.

Intervenants
  • sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France
L'équipe
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......