LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La figure de la spirale : vue intérieure du musée Guggenheim, conçu par l'architecte Frank Lloyd Wright, New York, Décembre 1979.
Épisode 7 :

De Wagner à Tolkien : l'œuvre et sa « biographie » au prisme de l'édition (partie 1)

58 min
À retrouver dans l'émission

De quelle façon l’opéra "Tannhäuser" de Wagner a-t-il servi de matrice à bon nombre d’œuvres ultérieures du compositeur? Quel rôle joue le "Silmarillion" dans l’élaboration de l’œuvre de Tolkien? Pierre-Michel Menger poursuit son analyse des oeuvres matricielles et des projets au long cours.

L'écrivain anglais JRR Tolkien (John Ronald Reuel Tolkien, 1892 - 1973) dans son étude au Merton College d'Oxford, le 2 décembre 1955.
L'écrivain anglais JRR Tolkien (John Ronald Reuel Tolkien, 1892 - 1973) dans son étude au Merton College d'Oxford, le 2 décembre 1955. Crédits : Photo de Haywood Magee/Picture Post/Hulton Archive/Getty Images - Getty

Pierre-Michel Menger note que "L’œuvre The Silmarillion qui a servi d’atelier ou de matrice à la production des matériaux romanesques des deux romans les plus célèbres de John Ronald Reuel Tolkien n’a été publiée qu’après la mort de Tolkien, en 1977, par son fils Christopher avec l'aide de Guy Gavriel Kay. Le roman retrace la genèse et les premiers Âges de l'univers de la Terre du Milieu, qui est le cadre des romans Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux." Dès lors, comment Christopher Tolkien a-t-il fouillé et magnifié par un patient et monumental labeur l’atelier de son père ? 

Extrait du catalogue de l'exposition à la BNF "Tolkien, Voyage en Terre du Milieu", Manuscrits à la source de l'histoire d'amour entre Aragorn et Arwen, p. 207
Extrait du catalogue de l'exposition à la BNF "Tolkien, Voyage en Terre du Milieu", Manuscrits à la source de l'histoire d'amour entre Aragorn et Arwen, p. 207 Crédits : J.R.R. Tolkien / BNF et Christian Bourgois éditeur

Pourquoi Baudelaire, avec une "ironie complice", voit-t-il dans la genèse du poème "The Raven" ("Le Corbeau") par son auteur Edgar Poe "un peu de charlatanerie"?

Pierre-Michel Menger, titulaire de la chaire de Sociologie du travail créateur, au Collège de France et Directeur d'études à l’EHESS, poursuit sa passionnante enquête, inaugurée en 2019, sous le titre « Comment achever une œuvre ? Travail et processus de création ». Pour la suite de cette grande plongée, dans les ateliers des artistes, dans les processus créateurs, entre "contrôle et incertitude", "décision et indécision", il nous propose des études de cas. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dans le cours précédent, il a ouvert la question des œuvres matricielles, notamment, lorsqu’il a abordé la notion de travail au long cours et de vastes entreprises :

"Il y a un autre niveau d’organisation du travail, les “entreprises” (affaire, aventure, entreprise). Une "entreprise" est un groupe durable d’activités liées destinées à produire une série de produits apparentés. Une entreprise embrasse un grand nombre de projets. Plus spécifiquement, quand un projet est achevé, de nouvelles possibilités émergent, à exploiter maintenant ou plus tard. Finir un projet conduit rarement à un état de repos; il déclenche plutôt du travail ultérieur, comme si l’achèvement fournissait l’élan pour continuer. Ainsi chaque entreprise assure une fonction de tremplin pour les projets suivants". 

"D’un projet à l’autre, poursuit Pierre-Michel Menger, des éléments ou des procédés sont réemployés. Des œuvres d’ambition considérables qui demeurent inachevées peuvent constituer de véritables matrices dont dérive la production d’œuvres particulières. Les œuvres que leurs auteurs jugent inachevées et qui les hantent ont tellement de liens avec les œuvres qui suivent que l'on peut se prendre à analyser l'ensemble complet comme s'il s'agissait d'une création hypertexte. Les multiples révisions, ramifications et bifurcations le long desquelles évolue un travail créateur sont bien la signature d'un parcours incertain (un sorte de squelette pour un processus qui est tout de même orienté dans une certaine direction), mais aussi le support d'un vaste processus d'apprentissage."

Le cours précédent s’est achevé sur "le cas fameux de la Porte de l’Enfer de Rodin, glorieux inachèvement, qui occupe une place tout à fait particulière dans la production de Rodin". Aujourd’hui, Pierre Michel Menger nous plonge dans les ateliers du musicien Richard Wagner et des écrivains John Ronald Reuel Tolkien et Edgar Allan Poe.

Partition pour Parsifal, par Richard Wagner (1813-1883). Bayreuth, Richard-Wagner-Museum
Partition pour Parsifal, par Richard Wagner (1813-1883). Bayreuth, Richard-Wagner-Museum Crédits : Photo de DeAgostini/Getty Images - Getty

Nous gagnons le Collège de France, le 19 mars 2021, pour le cours de Pierre Michel Menger, aujourd’hui "Raréfaction, consolidation, augmentation – l'œuvre et sa « biographie » au prisme de l'édition (partie 1), de Wagner à Tolkien"

Pour prolonger :

  • La Leçon inaugurale de Pierre-Michel Menger a été publiée chez Fayard en 2014 et en édition électronique, sous le titre, La différence, la concurrence et la disproportion : sociologie du travail créateur. La même année a été éditée en poche en Points Seuil,son ouvrage, _Le travail créateur : s'accomplir dans l’incertain_. Il a également dirigé l’ouvrage collectif Le talent en débat, aux Puf en 2018.
  • Tolkien, Voyage en Terre du Milieu, Sous la direction de Vincent Ferré, Frédéric Manfrin, BNF et Christian Bourgois éditeur : "Coédité avec la Bibliothèque Nationale de France, le catalogue officiel de l’exposition « Tolkien. Voyage en Terre du Milieu » rassemble les contributions des plus grands spécialistes de J.R.R. Tolkien. Il invite le lecteur à arpenter le monde imaginaire façonné par l’auteur au fil d’un parcours qui épouse la géographie de la Terre du Milieu pour mieux dévoiler les secrets de sa création. Curieux et admirateurs inconditionnels y découvriront d’exceptionnels documents d’archives conservés en Angleterre et aux États-Unis. Dialoguant avec les collections de la BnF, ces quelque 180 manuscrits, dessins, cartes et lettres signés de la main de J.R.R. Tolkien permettent de saisir l’étendue et la profondeur de cette « oeuvre-monde », forgée par un artiste hors du commun." (Présentation de l'éditeur)
Intervenants
  • sociologue, professeur au Collège de France depuis 2013 où il occupe la chaire Sociologie du travail créateur. Avec lui, nous reviendrons sur l'impact de la pandémie sur la création artistique et sur la vie des auteurs-artistes, sur le rapport Racine et s
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......