LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le port de Marseille peint par Claude Joseph Vernet (1714–1789) où transite - et vit - une communauté de négociants arméniens parmi de nombreuses autres communautés
Épisode 6 :

Les réseaux arméniens

59 min
À retrouver dans l'émission

Quelles étaient les relations entre les marchands arméniens et le Shah d’Iran ? Mais aussi avec la Compagnie Française des Indes, les Portugais et les Anglais ? S’interroge Sanjay Subrahmanyam.

Le port de Marseille peint par Claude Joseph Vernet (1714–1789) où transite - et vit - une communauté de négociants arméniens parmi de nombreuses autres communautés
Le port de Marseille peint par Claude Joseph Vernet (1714–1789) où transite - et vit - une communauté de négociants arméniens parmi de nombreuses autres communautés Crédits : Dépôt du Musée du Louvre (image libre de droits)

Comment la nouvelle Julfa des Arméniens d’Iran est-il un centre créé par une force brutale et politique ?

Historien polyglotte, spécialiste des histoires connectées, Sanjay Subrahmanyam se partage entre l’université de Californie et sa chaire d’Histoire globale au Collège de France, où il est professeur invité. 

Nous voici aujourd’hui au terme de sa série, Réseaux marchands et empires à l'époque moderne, où il achève d'explorer le commerce transculturel et intercontinental, dans ses rapports avec le monde politique. 

Au cours de cette série, et cela dès l’ouverture, Sanjay Subrahmanyam a interrogé la notion de diaspora commerçante (notion dont il rappelle la définition, ce matin), ces réseaux de marchands installés au loin, au quatre coins du monde, comme celle présentée aujourd'hui des marchands arméniens.

Fidèle à sa méthode, il fait alterner les débats des historiens avec l’analyse fine de documents d’archives (registre, lettres, plaidoyers…) et la présentation de cas précis, comme le riche Khojaminas di Panos qui a commencé le commerce avec Manille et qui a travaillé de la Mer Rouge à Madras, avec différents interlocuteurs et pouvoirs.

Nous découvrons les Kalentars qui sont à la tête de la Nouvelle Djulfa et leurs rapports avec le roi d’Iran. Nous voyons de nouveaux réseaux se créer tandis que les marchands arméniens luttent contre les préjugés qui les touchent. 

Et Sanjay Subrahmanyam de s’interroger à propos des sources dont il dispose sur le commerce arménien à l’époque moderne : comment utiliser des documents qui sont hostiles envers un groupe ? 

Alors quels étaient les réseaux et la richesse des marchands Arméniens, de Madras à Manille, en passant par Marseille et Surat, voire les confins russes ? Qu’est ce qui les liaient ? Avaient-ils seulement la Nouvelle Julfa comme centre ? Que pouvons-nous savoir d’eux ?

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 9 mai 2018.

Intervenants
  • Professeur à l'université de Californie à Los Angeles, professeur au Collège de France, Chaire Histoire globale de la première modernité.
L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......